Dernière minute
0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Le pétrole explose…

fr.investing.com/analysis/le-petrole-explose-200439244
Le pétrole explose…
Par Philippe Béchade   |  26/08/2021 12:47
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 

Publié à l'origine sur la Bourse au quotidien.fr

Tous les vacanciers l’ont remarqué et vous n’avez pas pu le louper : le prix du pétrole a explosé. Après des négociations serrées entre l’OPEP et les grandes institutions financières début juillet et le grand chassé-croisé de l’été, la tendance haussière ne semble pas s’arrêter. Décryptage avec Philippe Béchade.

Les français déjà rentrés de vacances ou ceux qui s’apprêtent à le faire en cet ultime week-end du mois d’août auront une mauvaise surprise en passant à la pompe. En effet, l’écart de coût d’un plein sera d’autant plus significatif que les congés auront été plus longs.

Cela se joue à 2 ou 3 centimes le litre ! Et cela poursuit cette tendance latente depuis plus d’un an et demi.

Mais, si nous excluons les niveaux surréalistes d’avril 2020, le hasard veut que les cours du pétrole au 25 août 2020 aient atteint un zénith de 45 $. Le baril de pétrole testait alors ce qui s’avéra une zone de résistance. Il faudra attendre le 24 novembre 2020 pour qu’elle soit surmontée. Et hasard du calendrier, cela s’est produit 15 jours après les annonces de lancement de vaccins par Pfizer (NYSE:PFE), puis Moderna.

De plus, le plus haut niveau testé fin août 2020 coïncide exactement avec ce « gap » de rupture baissier historique de -7 $ ouvert le 6 mars 2020. Rappelez-vous, ce 6 mars 2020 : le lendemain d’un week-end de panique générale sur tous les actifs supports d’instruments dérivés.

Le comparatif est donc très pertinent à 12 mois d’intervalle, jour pour jour : de 45 $ à 71,5 $, la hausse est de +60%.

Un compromis bancal et une reprise en « V » pour le Brent

A 76 $ le 7 août, la hausse du « Brent » sur un an était de +70% : les compagnies pétrolières se sont régalées cet été. La culmination des cours a coïncidé avec le grand chassé-croisé des congés estivaux.

Quant à la vague de chaleur sans précédent de juillet/août qui a fait suffoquer l’hémisphère nord – tout en épargnant la France (ceux qui séjournent au nord de la Loire s’en souviendront) – a provoqué une surconsommation d’énergie pour alimenter les climatisations.

Début juillet, le 5 précisément, c’est aussi le moment qu’avait choisi l’OPEP pour ne pas parvenir à un accord sur la hausse de la production lors du sommet. Rassurez-vous, si vous avez suivi l’affaire, vous savez qu’ils ont trouvé un compromis – un peu bancal – le 17 qui rajoutait 0,4 million de barils/jour.

Ce sera le rythme de hausse mensuelle appliqué à partir d’août 2021 jusqu’à l’élimination progressive de l’ajustement de production de 5,8 millions de barils/jour. Ce qui devrait prendre à ce rythme une bonne douzaine de mois…

Toutefois, l’OPEP se réserve de revoir à la hausse ou à la baisse ses quotas à partir de décembre 2021, en fonction de l’évolution du marché et des performances des pays participants.

Les grandes institutions comme le FMI, l’OCDE ou la FED se montraient très optimiste sur la croissance mondiale début juillet. Ils tablaient en effet sur plus de 6% de croissance. Chiffre qui a été repris à son compte par Bruno Lemaire concernant la France dans le cadre de l’université d’été du MEDEF ce 25 août.

Dans le contexte actuel, si cette augmentation de 6% est bien au rendez-vous, le baril n’a pas fini de grimper. Il vient de tester ce plancher du 20 mai à 65 $ avec une précision algorithmique.

La reprise en « V » qui se dessine devrait déboucher sur le test imminent des 71,6 $, l’ex-résistance des 11 et 12 août.

En cas de franchissement, le « Brent » pourrait s’en aller tester l’ex-support des 73,3 $ des 7 et 15 juillet dernier.

Mais l’hypothèse la plus intéressante pour les acheteurs serait le franchissement de la résistance oblique qui gravite vers 74,5 $, débouchant ainsi sur le retracement du zénith des 77,2 $ du 5 juillet.

Un gain de 8% par rapport aux cours actuels sur des contrats à terme. C’est certainement très supérieur aux perspectives de gain sur des bons du Trésor dont le rendement est bien trop faible par rapport à l’inflation ou des indices boursiers qui – certes – battent des records historiques presque tous les jours depuis le 5 août à Wall Street.

Le pétrole explose…
 

Lire Aussi

Le pétrole explose…

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (3)
gianni castelletti
gianni castelletti 27/08/2021 10:59
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Raaa le pétrole. Les gilet jaune etaent dehors pour bien moins que ca
Dominique Labis
Dominique Labis 26/08/2021 19:22
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Ce n’est pas encore la fin du pétrole….
Ligo Stef
Ligo Stef 26/08/2021 14:43
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Bof.. Et ?
Afficher les réponses précédentes (1)
Ludo Bsq
Ludo Bsq 26/08/2021 14:43
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
c'est pas comme si c'était incroyablement imprévisible 🤷‍♂️
Nicolas VALLEZ
Nicolas VALLEZ 26/08/2021 14:43
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
D'accord et après. Il faut acheter à combien ? On nous dit toujours après coup que l'on a raté 60% de gain.... Pourquoi ne pas avoir publié cet article la semaine dernière pour dire d'acheter à 65$?
titu tu
titu tu 26/08/2021 14:43
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
bah ce ne sont pas des article de conseil financier mais d'analyse financière...
Nordine NAIT
Nordine NAIT 26/08/2021 14:43
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Ca c’est bon signe pour les parapetrolieres. Les petrolieres ont de quoi réinvestir et ca devient urgent car la reprise economique en depend. Un baril trop chere va tuer la reprise dans l’oeuf…
Dominique Labis
Dominique Labis 26/08/2021 14:43
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Ce n’est pas la fin du pétrole….
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email