Dernière minute
0

Les marchés de taux sont en pleine forme, mais l’économie réelle l’est beaucoup moins

fr.investing.com/analysis/les-marches-de-taux-sont-en-pleine-forme-mais-leconomie-reelle-lest-beaucoup-mo-200222768
Les marchés de taux sont en pleine forme, mais l’économie réelle l’est beaucoup moins
Par Philippe Béchade   |  12/02/2019 08:19
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 

Publié à l'origine sur la Bourse au quotidien.fr

Des replis hebdomadaires de 1,15% sur le CAC40 et de 2,45% sur le DAX… Quoi de plus classique après les 10% repris depuis le 24 ou le 27 décembre dernier, sachant que les gains annuels ont flirté avec les +7,5% mardi et que 5 semaines de hausse, c’est déjà un sacré rally ?

Mais si de telles hausses justifient bien quelques prises de bénéfices, pourquoi alors les principaux indices américains, qui affichent pour leur part des gains pratiquement deux fois plus importants (notamment le Nasdaq) ne consolident-ils toujours pas et ont-ils aligné une septième semaine consécutive de hausse ?

En réalité, cette septième semaine de hausse d’affilée résulte d’un pur artifice: une embellie de dernière minute, de 0,3% en l’espace de six minutes pour être précis, qui a permis au S&P500 de boucler la semaine sur un gain symbolique de 0,05%, au Dow Jones de grappiller 0,17% au Nasdaq d’engranger 0,47%.

Les algorithmes ont prolongé le beau temps à Wall Street
Soyons clairs : nous avons assisté ici à une manipulation algorithmique des cours destinée à maintenir artificiellement en vie les programmes d’achats associés à des critères techniques de continuation de la tendance. Résultat des courses, à 22h01 vendredi soir, le Nasdaq affichait de nouveau une hausse de 10% pile depuis le 1er janvier. Nous voici donc replongés dans les plus belles heures des cours de clôture préprogrammés et des phases de déconnexion totale avec les fondamentaux.

Auparavant, le repli des indices américains vendredi (-1,1% en moyenne), qui a précipité le CAC40 sous les 4 950 points et l’EuroStoxx50 sur les 3 130 points, était justifié par la résurgence des doutes sur la réalité des avancées des pourparlers entre les Etats-Unis et la Chine autour de la guerre commerciale. A cet égard, Donald Trump a fait savoir qu’il n’y aura pas de réunion au sommet avec son homologue chinois Xi Jinping avant le 2 mars prochain, confirmant ainsi les rumeurs en provenance de l’Empire du Milieu.

Par ailleurs, Wall Street est parvenu à « enchaîner » en dépit d’une nouvelle dégradation des indicateurs macroéconomiques, avec une productivité assez faible au quatrième trimestre, un tassement attendu de l’activité dans le secteur tertiaire ou encore une nette révision à la baisse des perspectives de croissance de l’eurozone (l’objectif officiel a été ramené à +1,3% au titre de 2019, contre +1,9% visé précédemment).

Alors évidemment, avec une croissance deux fois plus robuste attendue aux Etats-Unis, il est assez logique que la préférence des investisseurs aille aux valeurs américaines. Reste que cet argument ne résiste pas à un examen sérieux des faits et que le prétexte du différentiel de croissance est avant tout valable pour les valeurs à rayon d’action « domestique », schématiquement les mid et smallcaps.

Le Russell 2000 a d’ailleurs pris 0,29% la semaine dernière et s’adjuge 11,7% depuis le 1er janvier, c’est-à-dire 50% de moins que les fameux « GAFAM », des multinationales au champ d’action planétaire. Dans le même temps, les poids lourds de la cote en Allemagne n’ont engrangé que 3,3% depuis le début de l’année et ceux de la cote parisienne 4,9%.

Une configuration défavorable pour les grandes banques européennes
Bref, si nous devions retenir deux enseignements de la semaine écoulée, c’est tout d’abord qu’une fois de plus, les gérants américains se sont « refaits du cash » en liquidant des positions en Europe pour soutenir New York. Ensuite, il est apparu que les marchés obligataires anticipent réellement un scénario économique qui n’est guère éloigné de la récession en Europe. Les rendements des dettes souveraines « cœur » ont en effet enfoncé -sauf en Italie, où tout va mal- des planchers de moyen voire long terme.

Les taux longs ont même touché des plus bas depuis début novembre 2016 s’agissant des OAT françaises (à 0,538%, soit un recul de 350 points de base sur la semaine) et depuis mi-octobre 2016 s’agissant des Bunds (à 0,086%, soit un décrochage de huit points sur la semaine). Même compression de la rémunération sur les T-Bonds aux Etats Unis, avec en l’occurrence une détente globale de 6 points à 2,625% (contre 2,684% le 1er février) et un « spread » par rapport au « 1 an » repassé sous la barre des dix points.

Une bien mauvaise configuration pour les banques européennes, dont les marges sont laminées et qui subissent de plein fouet la concurrence des banques « sans guichet », avec une chute de leur rentabilité sur les activités de marché. Ce sont du reste essentiellement les valeurs bancaires qui expliquent la sous-performance des places européennes la semaine dernière, avec un titre Société Générale (PA:SOGN) en repli de 9,3% (-45% sur un an) et une action Natixis (PA:CNAT) qui a cédé 5% (-40% sur un an).

A l’entame de la troisième semaine de février, reste à déterminer ce qui est le plus inquiétant pour la France: la division par trois des créations d’emplois entre 2017 et 2018 à 106 000 (chiffre INSEE) ou le décrochage de 10% des ventes à l’occasion des « soldes d’hiver » dans le commerce de détail…

Les marchés de taux sont en pleine forme, mais l’économie réelle l’est beaucoup moins
 
Les marchés de taux sont en pleine forme, mais l’économie réelle l’est beaucoup moins

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email