Dernière minute
Investing Pro 0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Société Générale : mal aimée, mais peut-être plus pour très longtemps

fr.investing.com/analysis/societe-generale--mal-aimee-mais-peutetre-plus-pour-tres-longtemps-200437113
Société Générale : mal aimée, mais peut-être plus pour très longtemps
Par Philippe Béchade   |  12/02/2021 10:13
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 

Publié à l'origine sur la Bourse au quotidien.fr

Zoom sur Société Générale, bonnet d’âne du CAC40 en 2020, mais qui pourrait bientôt profiter d’un « effet rattrapage » du secteur bancaire, à la traîne au sein de l’indice de référence de la Bourse de Paris.

Société Générale a donc réalisé la pire performance parmi les 40 valeurs du CAC l’an passé, l’action de la banque rouge et noire ayant finalement fondu de 45%. De nombreux actionnaires se rappelleront longtemps ce plongeon abyssal de 32 € le 19 février 2020 jusque vers 13 € un mois plus tard (soit une baisse d’environ 60%). Pire, le cauchemar s’est ensuite prolongé jusqu’au 15 mai, le titre touchant alors un plancher des 11,75 €.

On aurait pu croire à l’époque que « SG » constituait la synthèse des problèmes rencontrés par Unibail-Rodamco-Westfield, Airbus Group (PA:AIR) et Vallourec (PA:VLLP) – en exagérant à peine tant les performances étaient comparables – et cette impression ne s’est pas dissipée de tout l’été. Les choses ont même encore empiré à l’automne, alors que l’action peinait à préserver le palier des 11 € les 29 et 30 octobre.

Les parcours de BNP Paribas (PA:BNPP) et de Crédit Agricole n’apparaissaient guère différents, mais les cours des deux banques se maintenaient 10% au-dessus des planchers annuels de la mi-mars (et non de la mi-mai), ce qui laisse planer le soupçon d’une stratégie « long/short » au détriment de Société Générale.

Un dividende deux fois inférieur à celui que distribuera BNP Paribas
Invité sur BFM Business à venir commenter les résultats trimestriels ce mercredi 10 février, son patron Frédéric Oudéa a beaucoup insisté sur l’absence de détérioration du portefeuille de crédit à l’échelle mondiale, soulignant la chute de 38% des faillites en France. Toutefois, chacun sait qu’il s’agit là d’un « petit miracle », entièrement imputable aux prêts garantis par l’Etat (PGE) et autres mesures de compensation des charges pour des entreprises privées de chiffre d’affaires par décision administrative, des aides qui ne dureront pas éternellement, comme l’a rappelé Bruno Lemaire, tandis que les crédits devront bien être remboursés. M. Oudéa n’en a pas moins souligné que les entreprises endettées et à cours de trésorerie pourront demander et obtenir un report de l’échéancier à début 2022 (sous réserve que le dossier soit viable), ce qui dégage l’horizon pour l’année en cours.

Pour le reste, la dernière publication de Société Générale est mitigée avec certes un bénéfice hors éléments exceptionnels de 1,435 Mds€ en 2020, mais un recul de 28,1% desdits bénéfices à 470 M€ au dernier trimestre, et une perte annuelle brute de 258 M€. On peut en outre se montrer réservé quant à la minoration des provisions pour pertes (défaut sur les crédits) à 689 M€, au lieu de 993 M€ anticipé par les analystes. Cet écart de 300 M€ aurait en effet pu se soustraire au bénéfice annuel susmentionné, ce qui change un peu la perspective si l’on compare avec les 6,8 Mds€ de bénéfice net part du groupe de BNP-Paribas, qui proposera pour sa part un dividende de 1,11 €, le double de celui dévoilé par « SG ».

La résistance des 18,3 € de nouveau testée
Oudéa a par ailleurs confirmé le déploiement d’un plan de rachat d’actions d’un montant de 470 M€, équivalent à celui consacré au dividende qui sera versé (en juin). Voilà pour le côté lumière.

Côté ombre, les ratios de solvabilité respectent peut-être les critères de la BCE sur le papier, mais toute la communauté financière sait que Société Générale est l’une des banques les plus « leveragée » sur les marchés dérivés… C’est tout saut un scoop, le marché fait avec depuis plus d’une décennie et cette réalité est « discountée » depuis tout aussi longtemps, d’où la sous-valorisation persistante du titre.

Qu’à cela ne tienne : le voici qui tente de refranchir la résistance des 18,3 € testée les 8 juin et 4 décembre derniers, puis les 7 et 8 janvier. En cas de succès, « SG » s’ouvrirait le chemin des 21,34 € (l’ancien « gap » du 6 mars 2020 et ex-plancher du 21 juin 2019), avec ensuite les 22,62 € en ligne de mire (l’ex « gap » du 5 mars 2020 et ex-plancher du 8 octobre 2019), ce qui représente un potentiel de progression de 16 voire 20%.

Plus largement, on ne peut exclure un scénario de rattrapage du secteur bancaire par rapport au CAC40, qui semble « en panne » dans la zone des 5 700 points, et une surperformance si l’indice franchit ce cap. Il s’agit en effet de l’unique secteur qui peut à la fois bénéficier de la dynamique de reprise et de la hausse des taux qui l’accompagnerait.

Société Générale : mal aimée, mais peut-être plus pour très longtemps
 

Lire Aussi

Gilles Leclerc
Virbac, fin d’alerte Par Gilles Leclerc - 03/02/2022

Publié à l'origine sur la Bourse au quotidien.fr Après le signal de baisse anticipé en décembre dernier, Virbac (PA:VIRB) semble avoir...

Goldwasser Exchange
Un analyste vise beaucoup plus haut pour Lotus Bakeries Par Goldwasser Exchange - 24/01/2022

Fan de longue date de la perle alimentaire belge, Berenberg vient de revoir à la hausse son objectif de cours sur Lotus Bakeries. Pour les trois années à venir, la maison de...

Société Générale : mal aimée, mais peut-être plus pour très longtemps

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (5)
Ligo Stef
Ligo Stef 15/02/2021 14:23
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Lol la sg est à la traîne, mais le cac40 trop pour vous ? Vu le poids des bancaires dans l'indice vous êtes complètement à la ramasse ! Et ce sans compter sur les milliers de pge qui vont être impayé.... Et je ne parle mêlme pas du mvt de fond des cryotos et des néo banques qui vont tout balayé sur le passage... Vous êtes vraiment has been.... Je dis ça cpourtant j'ai 50 ans et pris le train des cryptos depuis 10 ans !
eug ene
eug ene 13/02/2021 21:34
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Phillipe bechade...... une truffe. Personnellement je ne suivrais aucune des ses analyses vu comment il est à la rue sur le marché globalement.
Afficher les réponses précédentes (1)
Dams Timurati
Dams Timurati 13/02/2021 21:34
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Guignol de foire Bechade l’un des meilleurs economiste francais
CHRISTIAN MALAURIE
CHRISTIAN MALAURIE 13/02/2021 21:34
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Eugene tu es un guignol
Ligo Stef
Ligo Stef 13/02/2021 21:34
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Maxime Ravat Magnifique réponse sur la forme ! Et le fond svp ?
Ligo Stef
Ligo Stef 13/02/2021 21:34
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Encore une belle analyse... Vous pouvez développer svp ?
Jean Petit
Jean Petit 13/02/2021 21:34
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Moi je fais plutôt les analyses moi-même. J'ai suivi un cours en Italie sur le volume profile et order flow, et je suis très content et satisfait
Owona Yaya Yannick
Owona Yaya Yannick 12/02/2021 15:21
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Sam Trade
SamTrade 12/02/2021 11:57
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
super analyse je suis rentré la semaine dernière à 15,30 je me suis fait la même analyse à moi-mêmela Société Générale est clairement dévalorisée.
nicolas Grund
nicolas Grund 12/02/2021 11:38
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
règle numéro 1 pour faire des profits: jamais de bancaire
Lyana Sio
Lyana Sio 12/02/2021 11:38
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Pourquoi cela ?
Christophe RICARD
Christophe RICARD 12/02/2021 11:38
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Regle n2, entree quand plus personne n’en veux..
Arnaud Defour
Arnaud Defour 12/02/2021 11:38
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
règle numéro 2 : Ne pas suivre les conseils des gens sûrs d'eux...
Chris Croze
Chris Croze 12/02/2021 11:38
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Nicolas Grund, Faux, car des profits sympas ont pu être réalisés avec natixis après la crise de 2008 l'action est passée de moins de 2€ à plus de 7€..cela fait un achat pas cher et un bon rapport pour sortir à 7€.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email