📖 Votre guide pour les résultats T2 : Découvrez les actions choisies par l'IA ProPicks pour leur potentiel post-résultatsLire plus

La plupart de l'Europe retrouve le sourire: DAX 30 +0,39%

Publié le 16/05/2013 13:13
NDX
-
UK100
-
FCHI
-
DJI
-
DE40
-
STOXX50
-
HSBA
-
BARC
-
NWG
-
DBKGn
-
CBKG
-
BNPP
-
SOGN
-
VIV
-
SAN
-
BHP
-
ATVI
-
RIO
-
AAL
-
BHPB
-
ISP
-
FTNMX551030
-
Investing.com - Les bourses européennes étaient majoritairement repassées à l'offensive ce jeudi après-midi, dans le sillage de chiffres décevants concernant la région dévoilés hier laissant espérer des accommodements de la part de la Banque Centrale Européenne, les yeux sur les statistiques américaines de la fin de journée.

En seconde partie de séance européenne, l'EURO STOXX 50 progressait de 0,14%, le CAC 40 français trébuchait de 0,02%, et le DAX 30 allemand se renforçait de 0,39%.

Une étude officielle avait montré en fin de matinée que les prix au détail du bloc ayant adopté la monnaie unique avaient subi une érosion de 0,1% mensuels en avril, avec une inflation annuelle passant de 1,7 à 1,2% pour la période considérée.

Il était aussi à noter que la région avait enregistré dans le même temps un excédent sans précédent de son commerce extérieur, les exportation plongeant de 1% par rapport à février, tandis que les exportations explosaient de 2,8%.

Il avait été signalé la veille que son économie avait reculé de 0,2% lors des trois premiers mois de l'année, soit 0,9% annualisés.

La finance était partagée, les allemands Commerzbank et Deutsche Bank sombrant respectivement de 2,98 et 0,49%, alors que les français BNP Paribas et Société Générale emmpochaient 0,28 et 0,18%.

La périphérie était moins dispersée, l'espagnol Banco Santander encaissant 0,18%, les italiens Intesa Sanpaolo et Unicredit lui emboîtant le pas avec 0,68 et 2,10%.

Zurich Insurance, premier assureur de Suisse, aggravait son cas en dégringolant de 3,81% après avoir déploré un revenu inférieur aux espérances en se limitant à 1,06 milliards d'USD au premier trimestre.

Vivendi faisait de même avec 2,35% alors qu'il se disait qu'Activision avait renoncé aux négociations visant le rachat de ses actions détenues par l'empire médiatique français, suite à un désaccord sur les prix.

A Londres, le FTSE 100 conquérait 0,09%, les établissements bancaires de Grande-Bretagne suivant le chemin tracé par leurs homologues continentaux.

HSBC Holdings frémissait de 0,01%, et Barclays de 1,34%, tandis que la Royal Bank of Scotland et HSBC Holdings se portaient en tête avec 1,58 et 1,65%.

Les mastodontes miniers BHP Billiton et Rio Tinto s'enfonçaient par contre toujours de 0,24 et 1,72%, le poids lourd des hydrocarbures Anglo American subissant le même sort avec 1,65%.

Les perspectives des marchés américains semblaient plus neutres: les options sur le Dow Jones prévoyaient une hausse de 0,03%, celles sur le S&P 500 tablant sur un faux pas de 0,02% et celles sur le Nasdaq 100 sur un sursaut de 0,03%.

Les Etats-Unis comptaient de leur côté annoncer en fin de journée le nombre des permis de construire qu'ils ont accordés, ainsi que celui des lancements de chantiers, sans oublier les chiffres officiels de l'inflation au détail, le décompte des nouvelles inscriptions au chômage et l'indice de l'activité des usines de la région de Philadelphie.


Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés