Dernière minute
0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Le HCSF impose aux banques une surcharge en fonds propres

Actions11/06/2018 18:40
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters. Le HCSF impose aux banques une surcharge en fonds propres

PARIS (Reuters) - Le Haut conseil de stabilité financière (HCSF) a décidé lundi d'imposer aux banques une surcharge de 0,25% en fonds propres pour leurs activités de crédit en France afin de contenir les risques liés à la forte hausse de l'endettement du secteur privé en cas de retournement de cycle.

De source proche du Conseil, une autorité présidée par le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire, on souligne que les banques françaises présentant toutes un niveau de fonds propres au-dessus des exigences réglementaires et ce, dans une proportion supérieure à la surcharge en question, elles ne seront pas obligées de lever des capitaux pour s'y conformer.

Dans un communiqué, le HCSF précise que l'activation de ce "coussin de fonds propres contracyclique", une disposition prévue par les directives européennes entrées en vigueur depuis la crise, portera sur "0,25% des actifs pondérés par les risques" sur les expositions françaises des banques.

Celles-ci auront théoriquement douze mois à compter du 1er juillet pour appliquer cette surcharge décidée sur recommandation du gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau.

Préoccupé par la progression rapide des crédits au secteur privé, le HCSF, qui se réunit tous les trimestres, avait décidé fin 2017 de limiter l'exposition des six plus grandes banques françaises vis-à-vis des grandes entreprises les plus endettées à l'équivalent de 5% de leurs fonds propres, une mesure qui entrera en vigueur également au 1er juillet.

L'inquiétude des autorités financières tient à ce que la dette privée française représente désormais 130,2% du PIB (à fin 2017), soit le niveau le plus élevé des grands pays de la zone euro. Et la progression du crédit aux acteurs privés a encore atteint 5,5% au premier trimestre en France, un rythme sans rapport avec la croissance de l'économie.

CYCLE EXCESSIF

Expliquant par avance l'hypothèse de l'activation de ce coussin de fonds propres, François Villeroy de Galhau indiquait récemment que le HCSF agirait ainsi "non pas pour arrêter le crédit aujourd’hui (....) (mais) pour éviter son arrêt demain lors d’un retournement de cycle".

"À défaut de fonds propres suffisants, les banques pourraient gérer les risques accrus, se matérialisant alors dans leurs bilans, par une restriction des nouveaux crédits", a-t-il dit.

"C’est ce cycle excessif du crédit – ce risque de 'go and stop' connu dans les crises financières –, qu’un coussin de fonds propres modéré peut avoir pour finalité de lisser", sachant qu'il pourrait être ramené à zéro dans un environnement moins favorable qu'aujourd'hui, avait-il indiqué.

Bruno Le Maire a évoqué lundi cette même hypothèse avant que la décision du HCSF soit rendue publique, estimant plausible que, avec la croissance solide actuelle, on demande aux banques "de reconstituer leurs fonds propres au cas où à un moment ou à un autre la situation deviendrait moins favorable."

Le ministre a ajouté que la décision n'aurait "aucun impact sur le financement des PME et aucun impact sur le financement de l'économie française."

"Bien au contraire, elle montrera qu'en matière financière, la France a un cap solide et ne se livre pas à des légèretés qu'on paye toujours très cher le jour ou la croissance est un peu moins forte", a-t-il conclu.

La Fédération bancaire française, par la voix de sa directrice générale Marie-Anne Barbat-Layani, a déploré une décision que "les banques ne comprennent pas".

"Le crédit en France est particulièrement sûr, comme en attestent la baisse du coût du risque et un taux de crédit douteux très bas", a-t-elle dit, "nous souhaitons surtout confirmer à nos clients l’engagement indéfectible des banques à les accompagner."

(Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Le HCSF impose aux banques une surcharge en fonds propres
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email