Dernière minute
0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Nord Stream 2: Merkel défend l'accord avec les USA, Kiev crie au scandale

Matières premières22/07/2021 16:25
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters. Angela Merkel a défendu jeudi l'accord conclu entre l'Allemagne et les Etats-Unis au sujet du gazoduc Nord Stream 2, évoquant un "compromis pragmatique", tandis que l'Ukraine l'a jugé trop fragile pour canaliser la Russie et que l'Union européenne (UE

par Kirsti Knolle et Pavel Polityuk

BERLIN/KIEV/BRUXELLES (Reuters) - Angela Merkel a défendu jeudi l'accord conclu entre l'Allemagne et les Etats-Unis au sujet du gazoduc Nord Stream 2, évoquant un "compromis pragmatique", tandis que l'Ukraine l'a jugé trop fragile pour canaliser la Russie et que l'Union européenne (UE) a annoncé son intention de l'examiner.

Les Etats-Unis - longtemps opposés à ce projet - et l'Allemagne - qui le soutient fermement - ont finalement annoncé mercredi un accord dans le cadre duquel Berlin s'est engagé à répondre par des sanctions à toute tentative de la Russie de se servir de l'énergie comme d'une arme contre l'Ukraine ou d'autres pays européens.

Ce gazoduc bientôt achevé passant sous la mer Baltique pour gagner l'Allemagne doit permettre à Moscou d'accroître ses livraisons de gaz en Europe de l'Ouest tout en contournant l'Ukraine, qui considère que ce projet la privera d'importantes recettes de transit et menace sa sécurité énergétique.

Pour apaiser les inquiétudes concernant un accroissement de la dépendance de l'Europe à l'égard du gaz russe, qui permettrait à Moscou d'étendre son influence économique et politique, Angela Merkel a déclaré jeudi avoir reçu l'assurance que Moscou n'utiliserait pas le gazoduc comme une arme, tout en rappelant que Berlin serait prêt à réagir le cas échéant.

"Après tout, nous ne sommes pas démunis pour réagir" si le besoin s'en faisait sentir, a expliqué la chancelière allemande.

Echaudée par l'annexion de la péninsule de Crimée par la Russie en 2014 et le soutien de Moscou aux séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine, Kiev, qui comptait sur une interruption totale du projet, juge ce pacte américano-allemand insuffisant.

"Il y a un problème fondamental (...). Nous ne savons toujours pas si la Russie est prête à remplir correctement ses obligations en ce qui concerne la sécurité énergétique de l'Ukraine et son rôle en tant qu'Etat de transit", a déclaré jeudi à la presse le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmitro Kouleba.

L'exécutif européen a de son côté estimé que cette infrastructure n'était "pas dans l'intérêt commun" de l'Union européenne.

"Nous discuterons de cela avec les pays de l'UE et nos voisins, notamment l'Ukraine", a dit un porte-parole de la Commission européenne aux journalistes.

A Moscou, le Kremlin a exprimé jeudi son désaccord avec certaines formules figurant dans le compromis trouvé entre l'Allemagne et les Etats-Unis, assurant que la Russie n'avait jamais utilisé ses ressources en énergie comme une arme politique.

"La Russie a toujours été et sera toujours un garant responsable de la sécurité énergétique sur le continent européen", a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

Il a précisé que la Russie était prête à discuter avec l'Ukraine de la prolongation de l'accord actuel sur le transit de gaz, qui doit expirer en 2024.

(Avec la contribution de Natalia Zinets à Kiev, Madeline Chambers à Berlin, Dmitry Antonov et Alexander Marrow à Moscou, rédigé par Andrew Osborn, Robin Emmott et Alexander Marrow, version française Bertrand Boucey et Myriam Rivet, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Nord Stream 2: Merkel défend l'accord avec les USA, Kiev crie au scandale
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (1)
jp giac
jp giac 22/07/2021 18:24
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
l'économie allemande ne peut se passer du gaz russe. dans le cas contraire sa compétitivité sera dégradé. Le gaz US est bien plus cher et il nous faudra pas parler d'environnement avec les methaniers qui vont naviguer entre l'Europe et l'Amérique....
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email