Dernière minute
0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Une cryptomonnaie de banque centrale devrait être "la loi" selon le PDG d'eCurrency

Cryptomonnaies18/10/2021 19:15
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters.

Investing.com - Les CBDC ou monnaies numériques créées par les banques centrales deviennent un sujet inévitable avec les appels à la création d'une réglementation adaptée et à la maitrise du marché des cryptomonnaies.

M. Dharmapalan, directeur général d'eCurrency, une entreprise qui conseille le Trésor américain et la Réserve fédérale sur la manière de créer une CBDC, explique que les cryptomonnaies et le CBDC sont l'avenir.

Alors que la Réserve fédérale examine les avantages et les inconvénients d'un dollar numérique, M. Dharmapalan explique que la conception d'une monnaie numérique de banque centrale dépend du cadre juridique existant. "Notre perspective est que la monnaie est la loi. Chaque nation ou union monétaire a une loi fondatrice qui définit ce qu'est sa monnaie. Donc, si vous envisagez une forme numérique de monnaie, la loi doit tenir compte de son existence".

Selon son interprétation, si les États-Unis devaient se lancer dans la création d'un dollar numérique, le Congrès devrait d'abord autoriser le Trésor et la Réserve fédérale à l'émettre et à le distribuer.

Quel cadre juridique pour les CBDC?

Selon M. Dharmapalan, le Trésor et la Fed ont déclaré qu'une monnaie numérique de banque centrale fonctionnerait probablement de la même manière que la monnaie papier est créée et émise, mais il n'y a pas encore de consensus au sein du gouvernement américain sur la manière de procéder.

M. Dharmapalan pense qu'il y a de fortes chances que la loi actuelle soit étendue pour s'appliquer à une forme numérique du dollar et que l'infrastructure existante soit utilisée. "Pourrions-nous élaborer un ensemble de règles différent pour la monnaie numérique ? Peut-être. Mais il y a de fortes chances que nous nous basions sur la façon dont la monnaie a été définie dans le passé".

Dans le système monétaire actuel, le Trésor imprime l'argent et le remet à la Fed, qui le fait circuler dans l'économie, en s'appuyant sur les banques - de Bank of America (NYSE:BAC) aux banques locales - pour mettre l'argent dans les mains des gens.

De même, avec un dollar numérique utilisant le système actuel, le Trésor devrait frapper la monnaie de manière sécurisée, puis la remettre à la Fed pour qu'elle circule, probablement par l'intermédiaire des banques commerciales et d'autres acteurs financiers. Il circulerait ensuite dans les mains des gens grâce à des distributeurs automatiques de billets, des cartes ou des smartphones numériques.

Une CBDC n'utiliserait probablement pas de blockchain ni même de grand livre : Selon Dharmapalan, elle fonctionnerait comme un dollar physique, qui n'a pas de registre. Le Trésor créerait un instrument numérique sécurisé, dont la sécurité cryptographique serait telle qu'il pourrait flotter numériquement, la valeur étant contenue en lui-même.

Une monnaie sécurisée est nécessaire

Selon M. Dharmapalan, il est essentiel de préserver la vie privée des Américains avec une CBDC. La monnaie est sécurisée par ce qu'on appelle un cryptogramme, qui est sécurisé par de multiples couches de cryptographie - c'est-à-dire de nombreuses clés publiques et privées qui permettent des niveaux de sécurité élevés.

Il n'est pas impossible de la dupliquer, mais ce serait très difficile, comme pour les billets de banque. La monnaie physique porte les signatures du secrétaire au Trésor et du contrôleur de la monnaie, des fils de différentes couleurs, une partie réfléchissante et un filigrane numérique la rendent difficile à contrefaire.

Les cryptomonnaies ont besoin d'être accessibles au grand public

Selon le PDG d'eCurrency, les cryptomonnaies sont encore inaccessibles à la plupart des gens et un effort doit être fait pour les mettre à leur disposition. "Si nous voulons qu'elle soit omniprésente, la monnaie numérique doit être disponible via les distributeurs automatiques, les cartes, les smartphones et tout ce que nous pouvons imaginer de nouveau. Il est essentiel de permettre l'accès à tous".

Selon M. Dharmapalan, l'un des moyens d'y parvenir est de créer un accès par le biais de cartes à puce peu coûteuses, pas plus sophistiquées qu'une carte de transport en commun, de sorte que tout le monde, des écoliers aux personnes sans compte bancaire, puisse les utiliser.

La carte pourrait être dotée d'une bande magnétique ou d'une puce et il suffirait de la glisser dans une machine pour y déposer de l'argent. Une autre option consiste à intégrer la technologie Bluetooth dans les cartes afin que les gens puissent s'échanger des cartes et s'envoyer de l'argent directement d'une carte à l'autre.

La monnaie doit également avoir la même fonction dans toutes les mains et être omniprésente et fongible pour régler les dettes entre deux parties instantanément, en exécutant cette valeur et en la déplaçant en un clin d'œil. "Si vous me donnez des bananes et qu'elles coûtent 3,85 dollars, je devrais pouvoir vous donner 3,85 dollars et pouvoir repartir - l'échange doit se faire de personne à personne. Pour l'instant, la seule chose qui fonctionne de cette façon, ce sont les billets et les pièces de monnaie en papier."

Un vide réglementaire existe et doit être comblé

Contrairement aux crypto-monnaies privées comme le bitcoin, une monnaie numérique de la banque centrale américaine serait émise par et soutenue par la Fed, tout comme les billets et les pièces de monnaie en papier des États-Unis.

M. Dharmapalan explique que la Jamaïque est un bon modèle à suivre pour les États-Unis. Le gouvernement est en train de créer de nouvelles lois pour autoriser sa banque centrale à émettre une monnaie numérique.

La Banque de Jamaïque a frappé son premier lot de monnaie numérique en août, qu'elle teste actuellement. Ensuite, elle émettra ce lot aux banques commerciales, qui le testeront auprès des consommateurs avant d'établir de nouveaux critères d'ici décembre. Les responsables espèrent que le déploiement national aura lieu au premier trimestre 2022.

Dans un premier temps, la monnaie virtuelle jamaïcaine sera proposée par le biais d'une application sur le téléphone, et les citoyens y auront accès par le biais d'un portefeuille numérique.

A quand les CBDC aux Etats-Unis?

M. Dharmapalan a déclaré que la technologie est prête maintenant, il faut juste que le Congrès et les agences gouvernementales se mettent d'accord sur un concept. Pourtant, les responsables de la Fed sont divisés sur l'opportunité d'adopter une monnaie numérique de banque centrale.

Les partisans, dont Lael Brainard, gouverneur de la Fed, affirment qu'une CBDC permettra de verser plus rapidement les aides aux Américains et aux États frappés par des catastrophes naturelles, tout en aidant les personnes non bancarisées. La Fed prévoit de lancer l'examen en publiant un document analysant la question et en sollicitant les commentaires du public, mais il est peu probable qu'il comprenne une recommandation politique ferme.

Une cryptomonnaie de banque centrale devrait être "la loi" selon le PDG d'eCurrency
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (3)
Steph Martin
Steph Martin 18/10/2021 20:10
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
lol, ils n'ont toujours pas compris que ce qu'on veut c'est l'arret de la dillution de la monnaie. les mecs vont créer une monnaie numérique dont ils pourront emettre de nouveau jetons a volonté. lol, ils n'ont toujours pas compris le pourquoi du bitcoin...
Alvaers Manwel
Alvaers Manwel 18/10/2021 20:06
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
very nice
Ronald St Onge Lynch
Ronald St Onge Lynch 18/10/2021 20:05
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
pourquoi ? pour garder le contrôle ?
PH Trader
PH Trader 18/10/2021 20:05
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Pourquoi ? Qui contrôle les crypto ? Le bullrun des crypto a eu lieu seulement parce que les institutionnelles l'ont voulu. Tout le monde sait que le marché des cryptos est manipulé par les baleines, bien qu'elles n'investissent que très peu de leur moyen. A terme, ce sont les institutions privées (binance, facebook, les grandes banques...) qui seront les garants des monnaies (crypto) mais avec des intérêts propres. Certaines ont d'ailleurs déjà leur crypto (BNB, crypto.com coin...)
PH Trader
PH Trader 18/10/2021 20:05
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Pourquoi ? Qui contrôle les crypto ? Le bullrun des crypto a eu lieu seulement parce que les institutionnelles l'ont voulu. Tout le monde sait que le marché des cryptos est manipulé par les baleines, bien qu'elles n'investissent que très peu de leur moyen. A terme, ce sont les institutions privées (binance, facebook, les grandes banques...) qui seront les garants des monnaies (crypto) mais avec des intérêts propres. Certaines ont d'ailleurs déjà leur crypto (BNB, crypto.com coin...)
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email