Dernière minute
0

Assurance chômage: début de la négociation, la CGT déchire la lettre de cadrage

Indicateurs économiques09/11/2018 15:17
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
Un document sur l'assurance-chômage, le 22 février 2016, pendant une réunion entre le Medef et les syndicats à Paris (Photo DOMINIQUE FAGET. AFP)

Les partenaires sociaux ont affirmé à la fois leur volonté d'aboutir et leurs lignes rouges à l'ouverture vendredi de la négociation sur l'assurance chômage, à l'image de la CGT qui a déchiré la lettre de cadrage du gouvernement en arrivant au siège de l'Unédic.

Denis Gravouil, négociateur pour la CGT, a indiqué qu'il arrivait avec "ses propositions pour éradiquer la précarité" puis a déchiré la lettre de cadrage "en petits morceaux" devant les caméras.

"Il n'est pas question de respecter les économies sur les droits des chômeurs", a-t-il martelé, alors que l'exécutif demande aux partenaires sociaux de faire entre 3 et 3,9 milliards d'euros d'économies sur trois ans.

Interrogé sur le fait de savoir si le chantier des intermittents du spectacle serait rouvert - comme c'est théoriquement possible puisque tout est remis sur la table -, M. Gravouil a dit qu'il "n'était pas question de remettre le couvert sur ce sujet qui n'était pas dans la lettre de cadrage".

Marylise Léon, négociatrice pour la CFDT, a expliqué que "le temps était contraint" mais "suffisant" jusqu'à mi-janvier pour essayer de s'accorder. Pour son organisation, "la première ligne rouge est la dégressivité" des allocations, une des pistes dans le débat.

"On ne rentrera pas dans les discussions qui entraîneraient des baisses de droits, notamment des plus précaires", a-t-elle résumé.

Sur la question des contrats courts, Mme Léon a indiqué que la CFDT était favorable à ce que "les branches travaillent sur la refonte de leur façon de recruter". "Si les branches ne répondent pas présentes, nous demanderons la mise en place d'un bonus malus", a-t-elle ajouté.

Pour Force ouvrière, Michel Beaugas a expliqué qu'il fallait "préserver jusqu'au bout les droits des demandeurs d'emploi". Il a précisé que, malgré la vacance de secrétaire général à FO, il avait bel et bien "un mandat de négocier" et qu'il savait où il allait.

Jean-Michel Pottier (CPME) a évoqué de son côté les "deux épouvantails" de cette négociation: "le bonus-malus côté employeurs et la dégressivité côté salariés".

"On peut peut-être travailler sur autre chose, comme faciliter le retour à l'emploi. Car si on veut diminuer le coût du régime d'assurance chômage, la meilleure façon est de faire baisser le chômage", a-t-il plaidé.

Pour le Medef, Hubert Mangon a indiqué qu'il "ferait tout" pour que la négociation "aboutisse dans le calendrier".

Assurance chômage: début de la négociation, la CGT déchire la lettre de cadrage
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email