Dernière minute
0

A Amiens, un robot intelligent promet d'améliorer le tri des déchets

Economie11/10/2018 09:17
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
Le robot Max AI est capable de reconnaître certains types de déchets indésirables et, avec un bras articulé, de les en écarter (Photo FRANCOIS LO PRESTI. AFP)

Il s'appelle Max AI: ce robot dopé à l'intelligence artificielle permet à Veolia (PA:VIE) d'automatiser un peu plus le tri des déchets ménagers, nouvelle étape dans la modernisation des centres de tri en France afin d'améliorer le recyclage.

Installé depuis juin sur un site du groupe à Amiens, Max AI, fabriqué par une société américaine, est capable de reconnaître certains types de déchets indésirables sur le tapis roulant d'une chaîne de tri et, avec un bras articulé, de les en écarter.

"Nous l'avons installé sur une chaîne de déchets fibreux (petits papiers et cartons, NDLR), et on lui demande de reconnaître et d'enlever tout ce qu'on ne veut pas", par exemple des pots de yaourt ou des canettes en aluminium, explique Anne Thevenot, directrice technique et performance France du groupe.

"C'est une première européenne sur une chaîne de tri de déchets ménagers", assure Bernard Harambillet, directeur de la branche Recyclage et valorisation de Veolia pour la France, qui n'a pas souhaité préciser le coût d'acquisition et de mise au point du robot.

Veolia a notamment mobilisé sa recherche et développement, avec une équipe dédiée à l'intelligence artificielle créée il y a cinq ans, et qui mobilise 200 chercheurs en lien avec un réseau de 800 experts. Celle-ci a formé l'algorithme de Max AI à reconnaître des dizaines de milliers de types d'objets qu'il est susceptible de rencontrer sur une chaîne de tri.

- 3.600 gestes à l'heure -

Le robot peut effectuer 3.600 gestes de tri par heure, contre environ 2.200 pour un opérateur humain. Pour l'instant, il apprend et a encore des ratés. Un opérateur passe donc derrière lui pour une ultime sélection.

Dans un rapport de 2014, l'Ademe estimait que l'automatisation des centres de tri allait engendrer la suppression de 3.500 à 5.000 emplois.

"Les robots vont diminuer le nombre d'opérateurs sur les opérations les plus complexes, les plus sales, mais il y en aura plus sur le contrôle-qualité. Et étant donné le volume de déchets qu'on va devoir traiter à l'avenir, on n'anticipe pas de baisse d'emploi", assure Bernard Harambillet, alors que les centres de tri emploient de nombreuses personnes en insertion.

Car la France s'est fixé comme objectif de réduire de moitié le volume de déchets mis en décharge d'ici à 2025, ce qui implique de mieux trier pour améliorer le recyclage, et surtout de recycler 100% des plastiques à cet horizon, contre autour de 26% aujourd'hui.

Dès 2022, tous les Français devront aussi mettre dans leur poubelle dédiée aux déchets à recycler tous les emballages, y compris les pots de yaourt, les barquettes alimentaires, qui vont actuellement dans la poubelle "grise".

Les collectivités et les professionnels s'attendent donc à une augmentation massive du volume de plastiques à collecter et à trier. Veolia déploiera ainsi d'ici à 2020 deux robots dans un centre de tri en Loire-Atlantique, et qui s'attaqueront aux plastiques.

- modernisation "essentielle" -

Mais le groupe n'est pas le seul à moderniser ses centres de tri. Suez (PA:SEVI) a investi 15 millions d'euros dans son centre situé dans le Val-de-Marne, équipé de six machines de tri optique, et Paprec, numéro trois du secteur, a mis en service l'an dernier un centre important doté de trieurs optiques dans les Alpes-Maritimes.

Outre le tri optique, les industriels utilisent les courants électriques, dits de Foucault, pour séparer les petits objets en aluminium des autres matières, ou encore des systèmes de télé-opération qui permettent aux opérateurs de ne plus toucher les déchets mais de sélectionner les indésirables sur une tablette tactile représentant la chaîne de tri.

"Cette modernisation est essentielle pour améliorer la performance du tri en France", estime Jean Hornain, directeur général de Citeo, l'organisme qui pilote la gestion des déchets d'emballages ménagers et de papiers/cartons.

Citeo va mobiliser 190 millions d'euros d'ici à 2022 pour accompagner les collectivités et les industriels. L'objectif: passer de près de 200 centres aujourd'hui à 130 en 2022, mais plus gros et plus modernes. "Quarante centres de tri auront été modernisés d'ici la fin de l'année", précise M. Hornain.

A Amiens, un robot intelligent promet d'améliorer le tri des déchets
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email