Dernière minute
0

Pannes à répétition sur un réseau ferré francilien encore trop vétuste

Economie13/06/2018 16:30
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
La gare Saint-Lazare, dans le nord-ouest de Paris, est la deuxième plus fréquentée de France, derrière la gare du Nord (Photo Philippe LOPEZ. AFP)

Problèmes électriques, rupture de caténaire, panne d'aiguillage: ces deux dernières années, plusieurs gares de la capitale ont été ponctuellement paralysées. Le moindre grain de sable dans un réseau parisien parfois très ancien génère de grandes pagailles pour des dizaines de milliers de voyageurs.

Juin 2018: défaut électrique à Saint-Lazare

La dernière panne en date sur le réseau parisien a frappé mercredi matin la deuxième gare la plus fréquentée de France: Saint-Lazare et ses 450.000 voyageurs quotidiens qui vont vers l'ouest parisien ou la Normandie.

Entre 02H30 et 10H30 la circulation de tous les trains a été interrompue en raison de la défaillance d'une pièce qui commande l'alimentation électrique des trains.

Le PDG de SNCF Réseau Patrick Jeantet a regretté "les années de sous-investissement" dans les grandes gares parisiennes, certaines de ces pièces datent des années 1960.

"Il faut absolument investir pour moderniser l'ensemble de ces composants", déclarait-il mercredi, en précisant qu'un plan de 80 millions d'euros de travaux est en cours à Saint-Lazare "pour changer tout un tas de composants électromécaniques".

Décembre 2017: bug informatique à Montparnasse

Le 3 décembre, en plein dimanche après-midi, c'est un bug informatique sur un poste d'aiguillage qui laisse des milliers de voyageurs sans transport.

Malgré la pagaille générée par cette panne, des liaisons avaient été assurées vers Nantes, Bordeaux ou Rennes, mais au départ de la gare d'Austerlitz, permettant la circulation de 70% des TGV programmés.

Patrick Jeantet avait alors été convoqué par la ministre des Transports Elisabeth Borne pour s'expliquer sur cette panne jugée "inacceptable".

A l'époque, SNCF Réseau, qui affirme moderniser son réseau au rythme de 1.500 chantiers chaque année jusqu’en 2020, avait reconnu avoir mis "à peu près deux heures pour voir ce bug informatique".

Eté 2017: panne de signalisation à Montparnasse

C'est probablement la panne la plus retentissante de ces dernières années pour la SNCF.

En plein chassé-croisé estival, sur le week-end à cheval entre juillet et août, le poste de signalisation de Vanves (Hauts-de-Seine) cesse de fonctionner.

Après trois jours de grandes perturbations et des dizaines de milliers de passagers affectés, le réseau vieillissant est à nouveau pointé du doigt.

Si le poste concerné n'a "qu'une trentaine d'années", le patron de la SNCF Guillaume Pepy réclame des investissements qui vont plutôt "vers le réseau existant que vers des lignes à grande vitesse".

Dans la foulée de cet incident, le gouvernement avait demandé la mise en oeuvre immédiate d'un système d'information "plus réactif et plus cohérent" pour les voyageurs.

Trois milliards d'euros doivent être investis tous les ans pour rénover le réseau.

Décembre 2016: rupture de caténaire à Gare du Nord

Trois heures de paralysie totale pour les TGV, Thalys, Eurostar, RER et trains de banlieue dans la gare la plus fréquentée d'Europe: c'est le bilan d'une panne d'alimentation électrique due cette fois à une rupture de caténaire.

Grand classique des pannes ferroviaires, les caténaires sont des câbles tendus au-dessus des voies pour assurer l'alimentation électrique des trains via le pantographe situé sur la locomotive.

Chaque année, une cinquantaine d'incidents de ce type sont provoqués par le givre, la chaleur, une chute d'arbre ou un acte de malveillance, expliquait la SNCF.

Prévu pour durer "au maximum 60 ans", certaines caténaires, notamment celles du RER B qui transporte près de 900.000 voyageurs par jour, sont parfois installées depuis 70 ans.

"Certaines pièces n'existent plus dans les catalogues" et "il a fallu refabriquer des pièces à la main sur place, sur mesure", expliquait à l'époque un porte-parole de la SNCF, pour justifier la lenteur des travaux.

Mai 2016: double panne à Montparnasse

Dans la soirée du vendredi 28 mai 2016, c'est l'embouteillage dans la gare Montparnasse. Une panne d'aiguillage près de Tours perturbe fortement la ligne Paris-Bordeaux, particulièrement populaire lors des week-ends.

Moins de 48 heures plus tard, le dimanche matin, la même scène se reproduit dans la gare où le trafic de tous les trains est interrompu, cette fois à cause d'un composant électronique défectueux.

La SNCF avait à l'époque invoqué un événement "rarissime".

Pannes à répétition sur un réseau ferré francilien encore trop vétuste
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via mail