Dernière minute
0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

BD : Les fantômes de l'inflation font trembler leurs chaînes d'approvisionnement

Economie26/10/2021 14:42
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Investing.com

Par Geoffrey Smith

Investing.com -- Vous voulez faire peur aux gens à la fête d'Halloween cette année ? Essayez de vous déguiser en la chose la plus effrayante qui soit : une chaîne d'approvisionnement mondiale.

Mais d'abord, une alerte spoiler : vous allez devoir fabriquer ce costume vous-même. L'usine vietnamienne qui le fabrique vient tout juste de rouvrir après des mois de fermeture, et même si vous pouviez le faire fabriquer à Ho Chi Minh Ville, le navire qui le transporterait devrait faire la queue derrière plus de 70 autres actuellement à quai à l'extérieur du port de Long Beach, attendant de décharger des marchandises d'une valeur de plus de 26 milliards de dollars.

La congestion des ports américains nous rappelle que ce que l'on appelle souvent une crise de la chaîne d'approvisionnement est au moins en partie un problème de demande : Les importations américaines ont atteint un record de 287 milliards de dollars en septembre, soit 8 % de plus que leur pic de l'ère Trump en 2018. Les détaillants comme les fabricants savaient depuis des mois que la prochaine saison des fêtes serait un énorme défi, et se sont précipités pour passer leurs commandes en avance en conséquence.

Tout cela s'est produit à un moment où les restrictions sur les lieux de travail liées à la Covid-19 perdurent et où des confinements sporadiques ont lieu en Chine. Pas étonnant que le système grince.

Les chaînes d'approvisionnement ont diffusé des nouvelles véritablement effrayantes pendant et avant la saison des résultats en cours. Des entreprises comme Toyota (T:7203), Kimberly-Clark (NYSE:KMB) et Whirlpool (NYSE:WHR) ont allongé leurs prévisions quant à la durée pendant laquelle leur secteur sera touché par les pénuries de main-d'œuvre ou de composants.

Ce qui avait semblé être une brève, mais dramatique, bizarrerie du paysage post-pandémique s'est transformé en quelque chose de plus général et de plus menaçant.

Alors que les banquiers centraux et les ministres des finances du monde entier se sont réunis au début du mois à l'occasion de la réunion annuelle du Fonds monétaire international, le constat général est que ce qui devait être une flambée des prix commence à ressembler à un plateau - du moins dans certains pays et pour certains produits.

"Ce que tout cela signifie, dans tous nos pays, c'est que l'inflation - les mesures de l'inflation - vont probablement mettre un peu plus de temps à redescendre", a résumé le gouverneur de la Banque du Canada, Tiff Macklem.
Fin septembre, un rapport affirmait qu'Apple (NASDAQ:AAPL) prévoyait de réduire les expéditions de sa nouvelle série d'iPhone 13 en raison d'une incapacité à se procurer des pièces clés. Cela a servi d'avertissement à tous ceux qui avaient écarté la pénurie de puces en général comme quelque chose dont seuls les clients à faible revenu et à faible technologie souffraient.

La semaine dernière, Snap (NYSE:SNAP) - la société mère de la société de médias sociaux Snapchat - a prévenu que les annonceurs avaient réduit leurs budgets, ce qui montre que même les sociétés de médias sociaux et autres sociétés de logiciels fantaisistes vivent, en fin de compte, sur la même chaîne alimentaire que les fabricants et les détaillants.

Même les fabricants de puces électroniques attribuent la faiblesse des ventes aux pénuries mondiales de puces. Intel (NASDAQ:INTC) a déclaré la semaine dernière qu'elle n'avait pas atteint ses objectifs de vente parce que les fabricants de gadgets qui achètent ses puces en avaient commandé moins - parce qu'il leur manquait les semi-conducteurs d'autres entreprises nécessaires à la fabrication de leur produit fini, un concept qu'Intel a résumé de manière mémorable sous le nom de "contraintes de l'écosystème des ordinateurs portables".

Les semi-conducteurs, de plus en plus intégrés dans presque tous les aspects de la fabrication et des services, restent au cœur du problème. Et si la durée des pénuries ne fait pas l'unanimité, la tendance est indubitablement à l'allongement des horizons. Grâce à des politiques de relance énergiques, la demande de biens a mieux résisté que prévu, même si les restrictions ont été assouplies et que les consommateurs ont retrouvé la liberté de dépenser pour des services.

Ce qui ramène l'attention sur le côté offre de l'équation. Il faut du temps pour construire une usine de puces. Et les fabricants, en particulier ceux qui sont vulnérables à la concurrence de la Chine, hésitent à investir des milliards de dollars pour construire des usines qui ne seront peut-être pas pleinement utilisées.

Cependant, la géopolitique - sous la forme d'une politique commerciale américaine de plus en plus musclée à l'égard de la Chine - a apporté un certain confort à l'industrie sur ce front. La société néerlandaise ASML (AS:ASML), seule entreprise au monde à fabriquer des machines lithographiques d'une valeur de 150 millions de dollars capables d'imprimer les puces les plus petites et les plus puissantes, retient ces machines en Chine sous la pression diplomatique des États-Unis.

Les fruits de cette décision commencent à se faire sentir de l'Arizona au Texas en passant par le Japon. À elle seule, Intel prévoit de construire deux nouvelles usines de fabrication, pour un montant de 20 milliards de dollars. Samsung (KS:005930) est sur le point d'accepter de construire une nouvelle usine au Texas. Taiwan Semiconductor Manufacturing (NYSE:TSM), le plus grand fabricant de puces à façon du monde, devrait s'engager à construire une nouvelle grande usine au Japon.

Tous ces projets prennent du temps. Samsung ne s'attend à ce qu'une nouvelle usine soit opérationnelle qu'en 2024. Le PDG d'Intel, Pat Gelsinger, a déclaré qu'il s'attendait à ce que les pénuries durent jusqu'en 2023. Mais en fin de compte, une telle expansion synchronisée des capacités ne peut signifier qu'une chose : l'industrie des puces, qui a toujours été très cyclique, le restera, malgré ses perspectives de croissance à long terme.

Tôt ou tard, l'offre non seulement répondra à la demande mais la dépassera (très probablement lorsque les banques centrales occidentales commenceront à relever les taux d'intérêt pour maîtriser l'inflation). Le pic n'est peut-être pas encore atteint, mais il sera visible bien assez tôt.

BD : Les fantômes de l'inflation font trembler leurs chaînes d'approvisionnement
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email