Dernière minute
Investing Pro 0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Damien Abad dément des accusations de violence sexuelle

Economie 22/05/2022 15:50
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters. Damien Abad a rejeté dimanche "avec la plus grande force" des accusations de violence sexuelle après la publication par le site Mediapart des témoignages de deux femmes accusant le nouveau ministre des Solidarités et des Personnes handicapées de viol

PARIS (Reuters) - Damien Abad a rejeté dimanche "avec la plus grande force" des accusations de violence sexuelle après la publication par le site Mediapart des témoignages de deux femmes accusant le nouveau ministre des Solidarités et des Personnes handicapées de viols il y a plus de 10 ans.

Selon Mediapart, une première accusatrice a récemment saisi l’Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique, tandis que l'autre accusatrice a en 2017 porté plainte pour viol, qui a été classée sans suite.

Les faits remontent à 2010 pour la première et 2011 pour la deuxième.

Dans un communiqué publié dimanche, Damien Abad, président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale jusqu'à son entrée au gouvernement vendredi, "conteste avec la plus grande force ces accusations de violences sexuelles".

"Je conteste avoir exercé quelque forme de contrainte que ce soit sur aucune femme. Je conteste enfin tout abus de pouvoir lié aux fonctions que j’ai occupées. Les relations sexuelles que j’ai pu avoir tout au long de ma vie ont toujours été mutuellement consenties. Ces accusations relatent des actes ou des gestes qui me sont tout simplement impossibles à raison de mon handicap", ajoute le ministre, atteint d'arthrogrypose, une maladie entraînant des raideurs articulaires.

Interrogée sur le sujet lors d'un déplacement de campagne dans le Calvados, la Première ministre Elisabeth Borne, dont le gouvernement a été formé vendredi, a déclaré qu'elle "n'étai(t) pas au courant" de ces accusations avant la parution de l'article de Mediapart samedi soir et a promis de tirer "toutes les conséquences" si la justice était à nouveau saisie.

"Je vais être très claire : sur tous ces sujets de harcèlement, d'agression sexuelle, il ne peut y avoir aucune impunité et il faut continuer à agir pour que les femmes qui peuvent être victimes d'agressions, de harcèlement, puissent libérer leur parole", a dit Elisabeth Borne.

"Je peux vous assurer que s'il y a des nouveaux éléments, si la justice est à nouveau saisie, on tirera toutes les conséquences de cette décision", a-t-elle ajouté.

(Reportage Elizabeth Pineau, rédigé par Bertrand Boucey, édité par Jean-Michel Bélot)

Damien Abad dément des accusations de violence sexuelle
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (3)
zoso zoso
zoso zoso 23/05/2022 14:19
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
une mafia europe qui sert les intérêts privés
Nicolas Maurin
Nicolas Maurin 23/05/2022 8:00
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Pas de bras...
Cuke Skywalker
Cuke Skywalker 22/05/2022 21:04
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Ben voyons !
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email