Dernière minute
0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Ukraine: Poutine contre-attaque après la mise en garde de l'Otan

Economie30/11/2021 19:10
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
2/2 © Reuters. La Russie paierait un lourd tribut en cas de nouvelle agression militaire contre l'Ukraine, ont averti mardi les Etats-Unis et l'Alliance atlantique avant une réunion de l'Otan consacrée à la situation à la frontière ukrainienne, où le déploiement 2/2

par Humeyra Pamuk, Sabine Siebold, Robin Emmott et Vladimir Soldatkin

RIGA/MOSCOU (Reuters) - La Russie paierait un lourd tribut en cas de nouvelle agression militaire contre l'Ukraine, ont averti mardi les Etats-Unis et l'Otan, alors qu'une réunion de l'Alliance atlantique était organisée pour discuter du déploiement en grand nombre de troupes russes à la frontière ukrainienne.

Le président russe Vladimir Poutine a réagi en déclarant que son pays serait contraint d'agir si l'Otan venait à positionner en Ukraine des missiles capables d'atteindre la capitale russe Moscou en quelques minutes.

Désireuse d'intégrer l'Union européenne et l'Otan, l'Ukraine est devenue le principal point de frictions entre la Russie et les puissances occidentales, provoquant un regain des tensions à un pic inédit en trois décennies, depuis la fin de la Guerre froide.

"Il y aurait un lourd tribut à payer pour la Russie si elle devait à nouveau faire usage de la force contre l'indépendance de l'Ukraine", a déclaré le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, devant les journalistes présents dans la capitale lettone Riga, où se tenait la réunion des ministres des Affaires étrangères des pays membres de l'Otan.

Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken, qui devait présenter à ses homologues des informations des services de renseignement américains sur la situation à la frontière russo-ukrainienne, a prévenu que "toute action de la Russie conduisant à une escalade constituerait une grande préoccupation pour les Etats-Unis (...) et une nouvelle agression déclencherait de graves conséquences".

Les tensions entre Moscou et l'Occident se sont amplifiées ces dernières semaines, sur fond d'exercices militaires organisés par la Russie, l'Ukraine et l'Otan, et de reproches mutuels pour s'accuser d'être à l'origine de cette escalade.

UN FRONT FACE AUX "ACTIVITÉS MALVEILLANTES" DE MOSCOU

Vladimir Poutine a exprimé avec davantage de fermeté qu'auparavant ce que le Kremlin considère comme ses "lignes rouges" à l'égard de l'Ukraine, déclarant que la Russie serait contrainte de répondre si l'Otan venait à déployer chez son voisin ukrainien des systèmes d'armement avancés.

"Si de quelconques systèmes de tirs apparaissent sur le territoire de l'Ukraine, le temps de vol jusqu'à Moscou sera de 7 à 10 minutes, ou cinq minutes dans le cas du déploiement d'une arme hypersonique. Imaginez...", a dit le président russe.

"Que devrions-nous faire dans pareil cas ? Nous devrons alors mettre en place quelque chose de similaire en lien avec ceux qui nous menacent de cette façon. Et nous pouvons le faire maintenant", a-t-il poursuivi, citant le récent test par la Russie d'une arme hypersonique présentée comme capable de se déplacer à une vitesse neuf fois supérieure à celle du son.

S'exprimant lors d'une conférence de presse au côté de son homologue letton, Antony Blinken a fait savoir qu'il aurait davantage à dire mercredi, à l'issue de discussions avec ses homologues, sur la position à adopter à l'égard de la Russie.

"Nous allons nous concerter étroitement dans les jours à venir entre alliés et partenaires de l'Otan (...) sur l'opportunité de prendre, en tant qu'alliance, d'autres mesures pour renforcer nos défenses, notre résistance et nos capacités", a indiqué le chef de la diplomatie américaine.

La Russie a annexé en 2014 la péninsule ukrainienne de Crimée et soutient les séparatistes prorusses de l'est de l'Ukraine depuis le début de leur conflit armé contre les forces gouvernementales la même année.

Les Occidentaux s'inquiètent de récents mouvements de troupes russes près de la frontière russo-ukrainienne, où 100.000 soldats russes étaient massés en mai dernier selon eux, un nombre jamais atteint depuis l'annexion de la Crimée.

Moscou dit ne menacer personne, estime défendre son droit à déployer ses troupes où bon lui semble, dément vouloir attaquer l'Ukraine et dénonce les déclarations "incendiaires" de Kiev.

Allemagne et Grande-Bretagne ont fait écho aux avertissements formulés par l'Otan. "La Russie devra payer un prix élevé pour toute forme d'agression", a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Mass, tandis que son homologue britannique Liz Truss a souligné faire front "avec les autres démocraties aux activités malveillantes de la Russie".

(Reportage Humeyra Pamuk, Sabine Siebold, Robin Emmott et Vladimir Soldatkin, avec John Chalmers à Bruxelles; version française Jean-Stéphane Brosse et Jean Terzian, édité par Matthieu Protard)

Ukraine: Poutine contre-attaque après la mise en garde de l'Otan
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (5)
John Smith
John Smith 01/12/2021 22:50
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
le marasme que fait la France dans ce coupe gorge 😓 merci qui...!?
Pat Money
Pat Money 30/11/2021 19:14
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Heureusement que l'Allemagne n'a pas besoin du gaz russe... Lol
Xyz Xyz
Xyz Xyz 30/11/2021 18:10
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
L'Otan... un amas de bons toutous à la botte des americains... vous pensez vraiment que les soldats européens veulent aller se faire descendre sur le front de l'Est? Allons, allons... sortons de ce machin qui ne sert que les intérêts US....
Axel STRAUMANN
Axel STRAUMANN 30/11/2021 17:41
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Il est vrai que les américains peuvent se poser en donneurs de leçon en matière d'agression : Amérique du Sud, Amérique centrale, Vietnam, Irak, etc, etc
Mathis Dupont
Mathis Dupont 30/11/2021 15:43
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Il faut arreter ce delire langagier a coup de metonymies.C'est fini la guerre froide. Le complexe militaro*indistriel etatsuniens cherchent à vendre des armes et à faire grimper le cours de ses actions. Ils se sont fait doubler par Bigpharma en matiere de peur juteuse.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email