Dernière minute
Investing Pro 0
SOLDES Cyber Monday : Jusqu’à -54% sur InvestingPro+ RÉCLAMER L’OFFRE

Rapport sur l'emploi, Nord Stream, Lululemon et un typhon - Ce qui fait bouger les marchés ce vendredi

Economie 02/09/2022 12:33
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters.
 
USD/KRW
0,00%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
BBBY
+4,61%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
LCO
+1,25%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
ESZ2
-0,09%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
CL
-0,27%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
1YMZ2
-0,06%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 

Par Geoffrey Smith

Investing.com -- Une semaine de données économiques américaines atteint son point culminant avec la publication du rapport sur l'emploi pour le mois d'août, avec un autre gain solide de 300 000 emplois non agricoles attendus. Les commandes de biens durables sont également attendues. Les prix du gaz en Europe diminuent alors que la crainte d'une fermeture prolongée d'un pipeline clé s'estompe. Les actions devraient ouvrir à plat, mais Lululemon devrait réaliser des gains importants après avoir relevé ses perspectives pour l'année. Le pétrole progresse mais est en passe d'atteindre sa plus faible clôture hebdomadaire en huit mois. Et l'Asie de l'Est se prépare au typhon le plus destructeur de l'année jusqu'à présent. Voici ce que vous devez savoir sur les marchés financiers le vendredi 2 septembre.

1. Rapport sur l'emploi

Les États-Unis publient leur rapport mensuel sur le marché du travail à 14h30, à la fin d'une semaine où les données économiques ont suggéré que l'économie est - du moins pour le moment - loin de tomber en récession.

Le rapport sur l'emploi devrait le confirmer avec une nouvelle augmentation de 300 000 emplois non agricoles, un chiffre qui, bien qu'il s'agisse d'un ralentissement par rapport au début de l'année, représenterait tout de même un gain décent pour un mois normal. Compte tenu des commentaires optimistes des responsables de la Réserve fédérale au cours de la semaine dernière, il faudra une importante surprise à la baisse pour modifier le sentiment du marché.

Comme d'habitude, l'attention se portera également sur le rythme de la croissance des salaires, qui ne devrait avoir été que marginalement ralentie à 0,4 % sur le mois, ce qui implique une croissance annuelle de 5,3 % - nettement inférieur au taux actuel d'inflation. Séparément, mais simultanément, les États-Unis publieront également les commandes de biens durables pour le mois d'août.

2. Soulagement de Nord Stream

Les prix européens du gaz se sont détendus lorsque l'exploitant du gazoduc Nord Stream, qui achemine le gaz de la Russie vers l'Allemagne, a déclaré que les expéditions par cette liaison reprendront samedi, comme l'avait annoncé précédemment le monopole gazier russe Gazprom (MCX:GAZP).

Cette nouvelle a apaisé les craintes que Gazprom n'utilise le prétexte de la maintenance pour fermer le gazoduc plus longtemps, afin de faire pression sur l'Europe pour qu'elle renonce à soutenir l'Ukraine dans la guerre en cours.

Les contrats à terme du gaz de référence du nord-ouest de l'Europe ont chuté de 13,2 % pour atteindre leur plus bas niveau en trois semaines, à 210 euros le mégawattheure, mais, à un niveau encore dix fois supérieur à celui d'avant-guerre, ils continuent de se négocier à des niveaux de crise pour l'industrie européenne.

3. Ouverture mitigée des marchés boursiers ; envolée de Lululemon grâce à de solides résultats

Les marchés boursiers américains devraient ouvrir en demi-teinte après une nouvelle journée largement négative jeudi, qui a prolongé la série de pertes du NASDAQ Composite à cinq jours, même si le Dow et le S&P sont parvenus à les briser.

À 13h15, le contrat Dow Jones futures était en hausse de 16 points, soit moins de 0,1%, tandis que le contrat S&P 500 futures était stable et que le contrat Nasdaq 100 futures était en baisse de 0,1%.

Les acteurs du marché semblent se contenter de rester les bras croisés dans l'attente des chiffres de l'emploi, mais Bed Bath & Beyond (NASDAQ:BBBY) semble promis à une nouvelle journée difficile, avec une baisse de 5,6 % en pré-marché, tandis que Lululemon (NASDAQ:LULU) progresse de près de 10 % après avoir battu les prévisions pour le dernier trimestre et relevé ses prévisions pour le reste de l'année.

DocuSign (NASDAQ:DOCU), qui représente le secteur des technologies non rentables, est en tête d'une liste de résultats limitée.

4. L'Asie de l'Est se prépare à un typhon

Les actions sud-coréennes ont chuté et le won s'est affaibli alors que le pays se préparait à affronter un typhon destructeur, qui serait la pire tempête à le frapper depuis qu'il a commencé à enregistrer des données.

Les modèles de prévision suggèrent que le typhon Hinnamnor se dirigera vers le nord à travers la mer de Chine orientale, perturbant la Chine continentale, le Japon ainsi que la péninsule coréenne. Les vents devraient rester au moins de catégorie 3 (environ 115 mph) jusqu'à lundi matin, lorsque l'œil de la tempête devrait approcher Nagasaki et Busan.

La tempête devrait apporter jusqu'à 10 pouces de pluie à Séoul, la capitale coréenne, en l'espace de 48 heures.

5. Le pétrole remonte alors que le Kremlin met en garde contre les projets de plafonnement des prix

Les prix du pétrole brut ont augmenté mais sont toujours en voie de terminer la semaine en baisse, dans un contexte de craintes d'une nouvelle baisse de la demande chinoise et de la douleur persistante d'un taux de change élevé du dollar.

Dans la nuit, le Kremlin a prévenu qu'il refuserait d'expédier du pétrole à tout pays qui se rangerait derrière les plans américains et européens visant à imposer un plafonnement des prix de ses exportations. Ces plans se heurtent déjà à des difficultés pratiques apparemment insurmontables, étant donné la concurrence mondiale pour l'approvisionnement en carburant.

Vers 13h30, les contrats à terme sur le brut américain étaient en hausse de 2,2% à 88,50 $ le baril, tandis que le Brent était en hausse de 2,1% à 94,26 $ le baril. Ils sont toujours sur la voie de leur plus faible clôture hebdomadaire depuis janvier.

Le compte des forages de Baker Hughes et les données de positionnement de la CFTC complèteront la semaine plus tard.

Rapport sur l'emploi, Nord Stream, Lululemon et un typhon - Ce qui fait bouger les marchés ce vendredi
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email