Dernière minute
0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Ambassadeurs: Erdogan accusé en Turquie de chercher à détourner l'attention

Forex24/10/2021 14:15
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters. Les opposants à Recep Tayyip Erdogan accusent le président turc de chercher à détourner l'attention des difficultés économiques de la population en réclamant l'expulsion des ambassadeurs de 10 pays alliés, dont le représentant de la France, une p

par Daren Butler et Jonathan Spicer

ISTANBUL (Reuters) - Les opposants à Recep Tayyip Erdogan accusent le président turc de chercher à détourner l'attention des difficultés économiques de la population en réclamant l'expulsion des ambassadeurs de 10 pays alliés, dont le représentant de la France, une perspective qui peut encore être évitée selon des diplomates.

Recep Tayyip Erdogan a annoncé samedi avoir ordonné à son ministère des Affaires étrangères de déclarer "personae non gratae" dix ambassadeurs en raison de leur appel à la libération immédiate de l'homme d'affaires Osman Kavala.

Le ministère des Affaires étrangères n'avait toujours pas appliqué dimanche les instructions du président turc, susceptibles de déclencher la plus grave crise diplomatique avec les pays occidentaux depuis son accession au pouvoir il y a 19 ans.

L'annonce présidentielle intervient alors que les investisseurs s'inquiètent de la chute de la livre turque après la décision inattendue prise jeudi par la banque centrale de Turquie, sous la pression de Recep Tayyip Erdogan, d'abaisser de 200 points de base son principal taux directeur.

La livre turque a perdu la moitié de sa valeur face au dollar depuis 2018.

Kemal Kilicdaroglu, chef de file du Parti républicain du peuple (CHP), principale formation de l'opposition, a accusé le chef de l'Etat d'"entraîner rapidement le pays vers le précipice".

"La raison de ces initiatives n'est pas de défendre les intérêts nationaux mais de créer des causes artificielles à la ruine de l'économie", a-t-il écrit sur Twitter (NYSE:TWTR).

Yavuz Agiralioglu, l'un des dirigeants du Bon Parti (IYI), autre formation d'opposition, a pour sa part déclaré: "Nous avons déjà vu ce film. Revenez sans tarder à notre véritable agenda et au problème fondamental de ce pays, la crise économique."

LES DIPLOMATES CHERCHENT "UNE FORMULE PLUS ACCEPTABLE"

Sinan Ulgen, président du centre de réflexion Edam et ancien diplomate turc, a jugé que le moment choisi par Recep Tayyip Erdogan pour réclamer l'expulsion de ces ambassadeurs était mal choisi alors que la Turquie s'efforce depuis plusieurs mois de recalibrer sa diplomatie pour tourner la page des tensions des dernières années avec ses alliés.

"Je continue à espérer qu'Ankara ne mettra pas cela à exécution", a-t-il écrit sur Twitter, qualifiant la volonté exprimée par Recep Tayyip Erdogan d'initiative sans précédent entre alliés de l'Otan. "Le corps diplomatique travaille dur pour trouver une formule plus acceptable. Mais le temps presse."

Le président turc est coutumier des menaces non suivies d'effets.

En 2018, il avait annoncé que la Turquie boycotterait les produits électroniques américains lors d'une querelle avec Washington et l'an dernier, il a appelé ses concitoyens à boycotter les produits français pour dénoncer la politique "anti-islam", selon lui, d'Emmanuel Macron. Dans les deux cas, les échanges commerciaux n'ont pas été perturbés.

Selon une source diplomatique, une décision au sujet des 10 ambassadeurs pourrait être prise lors d'un conseil des ministres lundi et un apaisement est possible étant donné les inquiétudes relatives aux potentielles conséquences diplomatiques d'une telle initiative.

Recep Tayyip Erdogan doit rencontrer son homologue américain Joe Biden lors du sommet du G20 le week-end prochain à Rome.

Emre Peker, du cabinet londonien Eurasia Group, a déclaré que la menace d'une expulsion d'ambassadeurs à un moment où l'économie turque est confrontée à "des défis énormes est au mieux mal avisée et au pire un pari stupide pour redresser la popularité en chute libre d'Erdogan".

"Erdogan a besoin de donner une impression de puissance pour des raisons de politique intérieure", a-t-il ajouté, en soulignant qu'une expulsion d'ambassadeur entraînait généralement des représailles équivalentes de la part du pays visé. "Cela promet des relations de plus en plus difficiles avec Washington et l'UE."

(Reportage Darren Butler, version française Bertrand Boucey)

Ambassadeurs: Erdogan accusé en Turquie de chercher à détourner l'attention
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email