Dernière minute
0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

L'UE définit des critères possibles pour des sanctions contre le Liban, selon un document

Forex18/06/2021 19:45
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters. Corruption, obstruction aux efforts de formation d'un gouvernement, mauvaise gestion financière et violations des droits de l'homme: l'Union européenne a établi une liste de critères qui pourraient justifier des sanctions contre des responsables polit

par John Irish et Robin Emmott

PARIS/BRUXELLES (Reuters) - Corruption, obstruction aux efforts de formation d'un gouvernement, mauvaise gestion financière et violations des droits de l'homme: l'Union européenne a établi une liste de critères qui pourraient justifier des sanctions contre des responsables politiques libanais, montre une note diplomatique que Reuters a pu consulter.

Sous l'égide de la France, l'UE envisage d'accroître la pression sur les responsables libanais incapables de s'entendre sur la formation d'un gouvernement après des mois de crise économique aiguë.

Le bloc, qui tient des discussions techniques sur les mesures envisageables depuis un mois, n'a pas encore décidé de l'approche à adopter, mais le Haut Représentant de l'UE pour la politique étrangère, Josep Borrell, est attendu au Liban ce week-end, un déplacement dont il fera un compte rendu aux ministres des Affaires étrangères lundi.

De nombreux hauts responsables politiques libanais possèdent des biens immobiliers, des comptes bancaires et des investissements dans l'UE et leurs enfants fréquentent souvent les universités de l'Union.

La France dit avoir déjà pris des mesures pour restreindre l'entrée sur son territoire de certains responsables libanais qui, selon Paris, entravent les efforts déployés pour résoudre la crise, qui trouve son origine dans des décennies de corruption et d'endettement de l'Etat.

L'UE doit d'abord mettre en place un régime de sanctions, qui pourrait se traduire par des interdictions de voyager et des gels d'avoirs, mais elle peut aussi décider de ne désigner aucun individu dans l'immédiat.

IMPLOSION

La note s'articule autour de quatre critères. Tout d'abord, l'entrave à la mise en place d'un gouvernement, au processus politique ou à la réussite de la transition politique, puis l'entrave à la mise en oeuvre des réformes urgentes nécessaires pour surmonter la crise politique, économique et sociale.

La malversation financière, qui viserait les personnes, entités ou organismes considérés comme responsables de la mauvaise gestion des finances publiques et du secteur bancaire, est également un critère essentiel, tout comme la violation des droits de l'homme résultant de la crise économique et sociale.

"On pourrait faire valoir que le manque de responsabilité politique des dirigeants au Liban est au cœur d'une implosion massive de l'économie", peut-on lire dans la note, en référence aux éventuels critères relatifs aux droits de l'homme.

"Cela a entraîné d'importantes souffrances et a affecté les droits de l'homme au Liban."

De telles notes diplomatiques sont courantes dans l'élaboration des politiques de l'UE, elles circulent parmi les diplomates et les fonctionnaires de l'UE, bien qu'elles ne soient pas rendues publiques.

La note indique également qu'une "stratégie de sortie" proposant des points de référence pour déterminer si le régime de sanctions a atteint son objectif ainsi que pour renouveler ou lever les désignations individuelles devrait également être mise en place.

La rapidité avec laquelle les sanctions pourraient être imposées n'est pas encore claire, mais comme les divisions politiques continuent de s'aggraver au Liban, il est probable que l’UE agira avant la fin des vacances d'été.

Les 27 Etats membres de l'UE sont divisés sur le bien-fondé des sanctions européennes, mais les deux principales puissances du bloc, la France et l'Allemagne, y sont favorables, ce qui pourrait s'avérer déterminant. Un groupe plus large de nations doit encore préciser son approche.

(version française Camille Raynaud)

L'UE définit des critères possibles pour des sanctions contre le Liban, selon un document
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (3)
Yo Ama
Yo Ama 19/06/2021 0:28
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Nous sommes face à une population jadis aisée et qui connaît aujourd'hui la famine. C'est dans ces moments qu'on voit la véritable fonction d'un état, maintenir les privileges exorbitants d'u'e i'fime minorité par la force et la répression. La France ne déroge pas à la règle même si elle joue l'offense et l'etonné.
jean intilia
jean intilia 18/06/2021 23:16
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Le Liban est sous Protectorat europeen? C’est nouveau? Combien de millions d’aides ou subventions europeennes parties en fumee dans le Moyen Orient?
Ma ni
Ma ni 18/06/2021 21:03
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
mais quelle hypocrisie !! tout le monde savait pour le Liban ! la corruption ne date pas de l année dernière!et la France pour le coup savait exactement ce qui se passait...et maintenant ça fait les saints a menacer le Liban de possible sanction .... pour sanctionner qui , le peuple...pas les hauts dirigeants avec leur millions en Europe (et ailleurs...)a vomir !!
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email