x
Dernière minute
0

Coface juge la reprise encore fragile dans la construction

Indicateurs économiques21/04/2017 18:30
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters. Coface juge la reprise encore fragile dans la construction

PARIS (Reuters) - La reprise dans le secteur de la construction en France, bien qu'indéniable, pourrait commencer à être bridée dès l'an prochain sous l'effet d'une hausse des taux qui entamera le pouvoir d'achat immobilier des ménages, estime la Coface dans une note publiée vendredi.

Confiant pour l'activité du secteur à court terme (à un horizon de neuf à douze mois), l'assureur se montre plus dubitatif pour les perspectives à moyen terme et s'attend à une inversion de tendance pour les défaillances dans le secteur, qui étaient reparties à la baisse en 2016.

Après avoir progressé en moyenne de 4,2% par an entre 2008 et 2014, les défaillances d'entreprises dans la construction ont diminué de 6,8% en 2016 et devraient selon Coface reculer de 7,7% cette année.

Malgré cette nouvelle baisse des défaillances dans le secteur sur l'ensemble de l'année, les premiers signes d'un retournement devraient se manifester dès le second semestre, a expliqué Paul Chollet, économiste de l'assureur-crédit, lors d'une conférence de presse.

Les incertitudes pour 2018 sont principalement liées au resserrement attendu l'an prochain de la politique monétaire de la Banque centrale européenne, sous l'effet de la remontée de l'inflation et de l'amélioration de la conjoncture. Avec pour conséquence la disparition de l'un des principaux facteurs de soutien du secteur: les taux bas.

"TROU D'AIR"

Selon le scénario retenu par les économistes de la Coface, le taux d'intérêt moyen des crédits à l'habitat devrait par conséquent atteindre 2,2% en décembre prochain et grimper à 3% fin 2018 (contre 1,51% à fin mars d'après les données de l'Observatoire Crédit logement-CSA).

Frédéric Wissocq, responsable de l'arbitrage pour la branche construction chez Coface, a expliqué lors d'une conférence de presse s'attendre à "un trou d'air", dans le sillage des "effets d'aubaine" qui soutiennent actuellement la demande d'investisseurs et d'acquéreurs ayant à l'esprit la perspective cette remontée des taux.

L'évolution de l'activité de la construction l'an prochain dépendra aussi largement des décisions que prendra le prochain exécutif pour un secteur dont le rétablissement a grandement bénéficié des incitations fiscales comme le prêt à taux zéro (PTZ, prêt aidé par l'Etat pour faciliter l'accession à la propriété des personnes aux revenus modestes) ou le dispositif Pinel par exemple (qui permet d'obtenir des réductions d'impôts pour l'achat d'un bien immobilier neuf mis en location pendant au moins six ans).

Au-delà de la disparition de ces facteurs ayant alimenté la reprise, le secteur de la construction présente d'ores et déjà des fragilités internes, a expliqué Frédéric Wissocq.

Il a notamment souligné que l'activité de rénovation-entretien - qui représente près de 60% de l'activité dans la construction hors travaux public - reste atone, l'incertitude économique et politique incitant les ménages à l'attentisme.

Dans les travaux publics, le "frémissement" est surtout lié aux grands travaux, notamment ceux du Grand Paris. Mais le moteur traditionnel du secteur, la demande des collectivités locales, reste à la peine.

Frédéric Wissocq a également rappelé que "c'est paradoxalement au moment où l'activité repart que les entreprises dans des situations fragiles peuvent avoir le plus de problèmes de liquidités en trésorerie".

Pour faire face à la demande, elles doivent financer la reprise de leur activité, ce qui passe souvent par le crédit bancaire.

"Quand on est une petite entreprise fragile qui est dans un secteur qui a énormément souffert, c'est plus difficile pour obtenir ce financement", a-t-il indiqué en rappelant que la grande majorité des entreprises de la construction comptent moins de dix salariés.

(Myriam Rivet, édité par Sophie Louet) OLFRBUS Reuters France Online Report Business News 20170421T162629+0000

Coface juge la reprise encore fragile dans la construction
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Exprimez-vous
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
Publier
Publier également sur :
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
Publier 1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme :

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via mail