Dernière minute
0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

15 actions de cybersécurité à surveiller pour 2022

Actions27/12/2021 09:33
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
4/4 Cybersecurity Software Report 2021 2/4

Investing.com - Avec la numérisation croissante du monde du travail, l'importance de la cybersécurité augmente également. L'époque où l'espionnage industriel se faisait à l'aide de petites caméras et de microfilms est depuis longtemps derrière nous. Le nouvel ennemi, ce sont les clés USB, les interfaces Wi-Fi et Bluetooth ainsi que l'accès à Internet. Outre les dangers pour le consommateur final, il en résulte d'énormes opportunités de croissance qui promettent de juteux rendements en bourse.

Certes, l'ETF Prime Cyber Security, qui compte parmi ses principales participations des géants du secteur comme Cisco (NASDAQ:CSCO), Palo Alto et Cloudflare, n'a progressé que de 2,5 % l'année dernière, mais le rendement en 2020 était de 38 %. Et n'est-il pas fréquent en bourse que les mauvaises phases soient suivies de bonnes, surtout dans un domaine aussi prometteur que le marché de la cybersécurité ?

Regardons donc les choses de plus près.

Il n'y a certainement pas une seule personne qui possède un PC et qui n'a jamais eu de problème avec un virus ou un cheval de Troie. Et ceux qui prétendent cela n'ont tout simplement pas été au courant.

À une époque où il n'existe pratiquement plus aucun appareil qui ne puisse être connecté à Internet, la sécurité devient un bien pour lequel on dépense de plus en plus d'argent.

Le chiffre d'affaires généré dans ce domaine en 2020 s'élevait à 118 milliards de dollars dans le monde. Le matériel informatique représentait 20 %, les logiciels 35 % et les services informatiques 46 %.

D'ici 2026, le secteur s'attend à ce que les ventes atteignent 210 milliards de dollars, ce qui correspond à un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 10,6 %.

Quel est le rôle des logiciels dans la croissance de la cybersécurité ?

Dans le segment des logiciels, les États-Unis étaient en 2020 le leader incontesté en matière de dépenses. Sur les 41 milliards de dollars dépensés dans le monde entier dans des logiciels destinés à améliorer la sécurité, 56 % l'ont été aux États-Unis. Cela correspondait à une dépense par tête de 122 dollars pour chaque employé.

L'Europe, quant à elle, n'a réalisé que 25 % des investissements, tandis que l'Asie est restée loin derrière avec 16 %.

Pour la période de 2020 à 2026, on s'attend à un TCAC de 7,0% pour ce segment. Comparé au TCAC de 10,6 % de l'ensemble du secteur de la cybersécurité, les solutions logicielles semblent encore jouer un rôle secondaire.

Mais cela ne signifie pas nécessairement qu'un investissement dans le secteur des logiciels ne peut pas être rentable.

Alors que le TCAC pour la période 2016-2026 est de 8,1 pour cent en Europe et de 7,8 pour cent aux États-Unis, un rattrapage semble être en cours en Asie avec 10,4 pour cent.

L'évolution positive en Asie est encore plus évidente si l'on considère l'ensemble des dépenses en matière de cybersécurité. Celles-ci devraient passer de 28,1 à 56,3 milliards de dollars entre 2021 et 2026. Cela correspond à une augmentation globale de plus de 100 %.

Il est particulièrement intéressant de noter que le chiffre d'affaires du segment des logiciels en Asie n'augmentera "que" de 55,7% sur la même période, passant de 7,0 à 10,9 milliards de dollars. Il en résulte que les secteurs du matériel et des services informatiques profitent de manière disproportionnée.

Cela est également illustré par le fait que la part des logiciels dans l'ensemble du marché asiatique de la cybersécurité devrait baisser de 24,9 à 19,4 % entre 2021 et 2026.

Les Etats-Unis et l'Europe ne peuvent de toute façon pas suivre la croissance du marché asiatique de la cybersécurité, car on y estime la hausse des ventes à 34,3 et 37,2 %, ce qui est relativement faible.

Matériel de cybersécurité - qui est en tête ?

Avec une part de 20 % de l'ensemble du marché de la cybersécurité, le segment du matériel est certes la plus petite part du gâteau, mais un TCAC de 9,2 % entre 2020 et 2026 promet en général une plus grande croissance que le secteur des logiciels (7,0 %).

On constate également dans ce secteur un net déplacement des parts de marché. Sur les 23 milliards de dollars de chiffre d'affaires total atteints en 2020, 47% étaient réalisés aux États-Unis, 28% en Asie et seulement 21% en Europe.

Mais alors que les ventes de matériel informatique en Europe et aux États-Unis ne devraient augmenter que de 36,4 et 32,7 pour cent entre 2021 et 2026, on s'attend à une augmentation de 7,7 à 15,2 milliards de dollars en Asie, soit 97,4 pour cent. Il apparaît donc déjà clairement que l'Asie pourrait être le marché de la cybersécurité avec les taux de croissance les plus élevés.

Le numéro 1 incontesté de la croissance du matériel est la Chine. Les dépenses devraient y augmenter de 162,6 % entre 2020 et 2026.

Les services informatiques signalent la plus forte croissance

La vente de services informatiques joue le rôle le plus important dans le domaine de la cybersécurité. Ce n'est pas étonnant, car sans personnel compétent, les meilleurs logiciels et matériels ne servent pas à grand-chose.

C'est aussi dans ce domaine que l'on peut s'attendre à la plus forte croissance TCAC au niveau mondial, avec 12,2 %. Avec un chiffre d'affaires de 34 milliards de dollars en 2016, les ventes devraient atteindre 108 milliards de dollars d'ici 2026.

Entre 2020 et 2026, les ventes devraient passer de 54 à 108 milliards de dollars, soit un TCAC d'environ 12,4 %.

En Europe, les ventes de services informatiques devraient grimper de 19,7 à 32,2 milliards de dollars (63,5 %) entre 2021 et 2026, et aux États-Unis de 25,3 à 40,7 milliards de dollars (60,9 %).

En revanche, l'Asie peut également se démarquer du reste du monde dans le secteur des services informatiques de cybersécurité. Pour la même période, on s'attend à une augmentation des recettes de 13,4 milliards de dollars à 30,2 milliards de dollars, ce qui correspond à une croissance de 125,4 %.

Globalement, on peut dire que l'Asie devrait être le prochain grand moteur de croissance pour le marché de la cybersécurité. Mais il ne faut pas pour autant négliger les taux de croissance solides aux États-Unis et en Europe.

Voyons donc ci-dessous quelles sont les quinze actions de cybersécurité que les analystes de Wall Street considèrent comme ayant le plus grand potentiel de hausse au cours des douze prochains mois.

Pour ce faire, Investing.com a scanné sa propre base de données et sélectionné les actions du secteur de la cybersécurité qui sont suivies par au moins cinq analystes et qui ont au moins cinq recommandations d'achat et pour lesquelles le potentiel de hausse est le plus élevé. Pour figurer sur la liste, les actions devaient avoir une capitalisation boursière d'au moins 2 milliards de dollars :

  • Varonis Systems (NASDAQ:VRNS) (objectif de cours moyen sur 12M : 74,68 USD/+55,40%)
  • Cloudflare Inc (NYSE:NET) (objectif de cours moyen en 12M : 207,28 USD/+51,26 %)
  • Splunk Inc (NASDAQ:SPLK) (objectif de cours moyen sur 12M : 167,29 USD/+47,72 %)
  • Crowdstrike Holdings Inc (NASDAQ:CRWD) (objectif de cours moyen sur 12M : 68,53 USD/+43,80 %)
  • Sailpoint Technologies Holdings Inc (NYSE:SAIL) (objectif de cours moyen sur 12 mois : 68,53 USD/+43,44 %)
  • SentinelOne Inc (NYSE:S) (objectif de cours moyen sur 12 mois : 68,14 USD/+34,09 %)
  • Cyberark Software Ltd (NASDAQ:CYBR) (objectif de cours moyen sur 12 mois : 218,86 USD/+33,03 %)
  • Leidos Holdings Inc (NYSE:LDOS) (objectif de cours moyen sur 12 mois : 116,90 USD/+31,82 %)
  • Okta Inc (NASDAQ:OKTA) (objectif de cours moyen sur 12 mois : 282,54 USD/+29,20 %)
  • Zscaler Inc (NASDAQ:ZS) (objectif de cours moyen sur 12 mois : 393,60 USD/+29,13 %)
  • Rapid7 Inc (NASDAQ:RPD) (objectif de cours moyen sur 12 mois : 145,13 USD/+24,26 %)
  • Tenable Holdings Inc (NASDAQ:TENB) (objectif de cours moyen sur 12 mois : 65 USD/+22,60 %)
  • Science Applications International Corp (NYSE:SAIC) (objectif de cours moyen sur 12 mois : 100,50 USD/+20,14 %)
  • CACI International Inc (NYSE:CACI) (objectif de cours moyen sur 12 mois : 321,22 USD/+19,81 %)
  • Booz Allen Hamilton Holding (NYSE:BAH) (objectif de cours moyen sur 12M : 97 USD/+16,5 %)

Note : tous les calculs sont basés sur les cours de clôture respectifs au 15 décembre 2021.

L'action Varonis Systems présente le plus grand potentiel

Selon les analystes de Wall Street, Varonis Systems, un spécialiste de la sécurité et de l'analyse des données, possède le plus grand potentiel boursier dans le secteur de la cybersécurité au cours des douze prochains mois.

Ainsi, les 20 analystes interrogés par Investing.com estiment le potentiel de cours de l'action Varonis Systems à 55,4 %. Parmi eux, 16 conseillent d'acheter et quatre de conserver. Il n'y a pas de recommandation de vente.

Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires de l'entreprise a augmenté de 31% par rapport à la même période de l'année précédente pour atteindre 100,4 millions de dollars. Les recettes provenant des abonnements ont augmenté de 59 pour cent pour atteindre 70 millions de dollars. Le bénéfice hors-groupe s'est élevé à 8,1 millions de dollars, contre 3,1 millions de dollars au même trimestre de l'année précédente.

Matthew Hedberg, analyste chez RBC Capital Markets, estime qu'il est possible que l'activité produits de Varonis dans les domaines de la gouvernance des données et de la gestion des menaces internes passe à un modèle d'abonnement, ce qui permettrait d'augmenter considérablement les revenus issus des abonnements. L'expert fonde de grands espoirs sur le potentiel de l'entreprise à gérer à la fois le stockage de données sur site et dans le cloud.

Pour le troisième trimestre, Varonis a annoncé une croissance ARR de 36%. Hedberg estime que le spécialiste de la cybersécurité est dans une position prometteuse pour 2022 et au-delà, compte tenu notamment de la forte demande dans un avenir proche et des moteurs de croissance à plus long terme que sont la numérisation de l'économie et la migration vers le cloud.

RBC attribue à l'action Varonis la note "surperformance" avec un objectif de cours de 82 dollars. Pour l'année à venir, Varonis prévoit un chiffre d'affaires compris entre 383,5 et 386,5 millions de dollars, soit une hausse de 31 à 32%. Le bénéfice sur une base non-Gaap devrait se situer entre 19,5 et 21,5 millions de dollars.

L'action Cloudflare avec un potentiel de rendement de plus de 50%

L'action suivante sur la liste est Cloudflare. Elle a déjà augmenté de plus de 73 pour cent depuis le début de l'année, et même nettement plus entre-temps, pour atteindre 221,64 dollars, mais elle s'est retrouvée récemment sous une certaine pression en raison des inquiétudes exprimées par JPMorgan (NYSE:JPM) quant à l'évaluation dans la perspective du prochain cycle de resserrement de la Fed et cote actuellement 131,87 dollars.

Selon JPMorgan, Cloudflare pourrait devenir l'un des plus grands générateurs de revenus de sa couverture au cours des 10 à 15 prochaines années, se positionnant finalement comme le "quatrième cloud" après Amazon (NASDAQ:AMZN), Microsoft (NASDAQ:MSFT) et Google (NASDAQ:GOOGL), comme l'a rapporté CNBC.

Cependant, étant donné que Cloudflare est "l'action la plus chère de notre couverture" et que les multiples dans le secteur des logiciels devraient diminuer, JPMorgan a abaissé sa note de "Hold" à "Sell". Mais si l'on en croit la majorité des analystes de Wall Street, la récente correction représente déjà une opportunité d'achat.

Les experts prévoient en moyenne un objectif de prix de 207,28 dollars - ce qui correspond à un potentiel de hausse de près de 51,26 pour cent au cours des douze prochains mois.

Selon les analystes de RBC Capital Markets, le marché total adressable de Cloudflare pourrait atteindre environ 100 milliards de dollars d'ici 2024. Les réseaux de téléphonie mobile 5G et l'"Internet des objets" devraient encore accroître ce marché. RBC évalue l'action NET avec une "surperformance" et un objectif de cours de 220 dollars.

Cloudflare a réalisé un chiffre d'affaires de 172,3 millions de dollars au troisième trimestre, soit 51 pour cent de plus que l'année précédente. Sur une base non-Gaap, le spécialiste de la cybersécurité a réalisé un bénéfice de 1,4 million de dollars pour la première fois dans l'histoire de l'entreprise.

"Nous avons connu un excellent troisième trimestre, avec une croissance du chiffre d'affaires de 51% par rapport à l'année précédente et une croissance de 71% par rapport à l'année précédente pour les grands comptes. Notre forte croissance et notre efficacité nous ont permis d'atteindre la rentabilité ce trimestre, un an plus tôt que prévu initialement", a déclaré le PDG et cofondateur de Cloudflare, Matthew Prince, dans un communiqué de presse.

Pour le dernier trimestre, Cloudflare prévoit un chiffre d'affaires de 184 à 185 millions de dollars.

L'action Splunk pourrait fortement profiter de la transformation du cloud

Une autre action de la liste est Splunk. Le fournisseur de logiciels d'intelligence opérationnelle permettant de surveiller, d'analyser et de présenter des rapports sur les données informatiques en temps réel a connu une année mouvementée. Ainsi, le cours de l'action de l'entreprise de cybersécurité a chuté de plus de 35 pour cent depuis le début de l'année.

Des défis tels que la transformation du cloud et la démission surprise du CEO Doug Merritt ont mis l'action Splunk sous pression. Il ne faudrait toutefois pas passer complètement par pertes et profits l'ancien surdoué, d'autant plus que l'entreprise a déjà fait une incursion dans le cloud avec le lancement de Splunk Observability Cloud, mais qu'elle est confrontée à la concurrence massive d'entreprises comme Elastic et Dynatrace.

Au troisième trimestre de l'exercice 2022 (les trois mois jusqu'au 31 octobre 2021), le chiffre d'affaires total a augmenté de 19 pour cent par rapport à l'année précédente pour atteindre 665 millions de dollars. Le chiffre d'affaires du cloud a augmenté de 68 pour cent sur la même période pour atteindre 243 millions de dollars. De nombreux clients sont en train de passer de l'ancien au nouveau logiciel Splunk.

"Comme seulement un peu plus d'un tiers du chiffre d'affaires provient du cloud, il faudra sans doute encore un peu de temps pour que cette transition se déploie complètement", pouvait-on lire dans un article sur The Motley Fool.

L'objectif de cours moyen des 39 analystes interrogés par Investing.com est de 167,29 dollars, soit près de 48 pour cent de plus que le cours actuel. 23 conseillent d'acheter, 16 de conserver.

Il est particulièrement remarquable que, malgré les récentes turbulences du cours, personne ne recommande de vendre l'action. Ceux qui ont des nerfs d'acier et suffisamment de patience pourraient donc faire une véritable bonne affaire avec Splunk.

Les alternatives : D'autres entreprises du secteur de la cybersécurité auxquelles les analystes attribuent également un plus grand potentiel de hausse sur une période de 12 mois sont : Check Point Software Technologies Ltd (NASDAQ:CHKP) (+16,31 %), Akamai Technologies Inc (NASDAQ:AKAM) (+16,16 %), NortonLifeLock Inc (NASDAQ:NLOK) (+16,06 %), Palo Alto Networks Inc (NASDAQ:PANW) (+14,34 %) et Fortinet Inc (NASDAQ:FTNT) (+10,37 %).






15 actions de cybersécurité à surveiller pour 2022
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email