Dernière minute
0

Vincent Bolloré cède les rênes de son empire à son fils Cyrille

Actions14/03/2019 19:57
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters. CYRILLE, FILS DE VINCENT, PREND LA TÊTE DE L'EMPIRE BOLLORÉ

PARIS (Reuters) - Vincent Bolloré cède les rênes de son empire familial à son fils Cyrille, intronisé ce jeudi PDG du groupe Bolloré, franchissant une étape supplémentaire dans la transition avec la nouvelle génération des Bolloré.

Le milliardaire breton, principal actionnaire du groupe diversifié présent dans les médias, le transport, la logistique et les solutions de stockage d'électricité, ne demandera pas le renouvellement de son siège au conseil de Bolloré à l'expiration de son mandat en mai prochain.

Il cède en outre les fonctions de PDG à Cyrille Bolloré, 33 ans, qui occupait jusque-là le titre de directeur général délégué de la société.

"Le conseil d'administration a remercié M. Vincent Bolloré pour le travail accompli pour le développement de la société Bolloré depuis 38 ans", peut-on lire dans un communiqué publié par le groupe.

Relativement discret, le cadet des fils de Vincent Bolloré, qui a fait ses armes au sein du groupe familial, est ainsi propulsé sur le devant de la scène alors qu'il est également appelé à remplacer Vincent Bolloré au conseil du groupe de médias et de divertissement Vivendi (PA:VIV).

Le milliardaire, qui aura 67 ans début avril, avait jusque-là évoqué la date du 17 février 2022, bicentenaire de la création de l'entreprise familiale qui porte son nom, pour passer le relais à ses enfants.

Il avait déjà cédé l'an dernier la présidence du conseil de Vivendi à son autre fils Yannick, dirigeant du publicitaire Havas (PA:HAVA), devenu filiale de Vivendi.

NOUVELLE GÉNÉRATION

"Il franchit une étape de plus dans le plan de succession qu'il a lui même annoncé", a expliqué une source au fait du dossier.

L'entrepreneur, qui est mis en examen dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de corruption en Afrique, continuera toutefois à garder la haute main sur la société dont il reste le premier actionnaire via la holding de contrôle, la Financière de l'Odet, dont il a été nommé ce jeudi PDG.

Sous sa houlette, l'ancienne papeterie familiale qu'il a reprise au début des années 1980 alors qu'elle était en grande difficulté est devenu un empire industriel pesant plus de 11 milliards d'euros en Bourse.

Après s'être développé dans les films plastique ultra-fins, le groupe est devenu un acteur de premier plan dans le transport et la logistique en particulier en Afrique. Plus récemment, il est devenu l'actionnaire de contrôle du géant des médias et des divertissements Vivendi dans lequel il a porté sa participation à 26% en 2018.

Dans son communiqué, le groupe Bolloré a par ailleurs fait état d'un chiffre d'affaires en hausse de 7% à données comparables en 2018 à 23,02 milliards d'euros. Son résultat opérationnel a bondi de 25% pour atteindre 1,3 milliard d'euros.

(Gwénaëlle Barzic et Mathieu Rosemain, édité par Benoît Van Overstraeten)

Vincent Bolloré cède les rênes de son empire à son fils Cyrille
 

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email