Dernière minute
0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Inflation, Omicron, hausse des taux : à quoi faut-il s'attendre en 2022 ?

Actions29/12/2021 07:40
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters.

Par Alessandro Albano et Francesco Casarella

Investing.com - Verrouillage, récupération, puis Omicron. L'année 2021 a été une montagne russe d'événements qui ont caractérisé les choix des investisseurs, lesquels ont été influencés, peut-être plus que tout autre chose, par le retour du spectre inflationniste et les décisions des banques centrales.

Les monnaies numériques "flash" comme le dogecoin et le SHIBA INU, et les actions "mèmes" comme GameStop Corp (NYSE:GME) et AMC Entertainment Holdings Inc (NYSE:AMC) ont révolutionné (pour le meilleur ou pour le pire) la façon dont les marchés sont négociés, faisant apparaître des acteurs inattendus (les "Redditers") qui, un peu comme David contre Goliath, ont essayé (et échoué) d'avoir leur mot à dire dans un marché trop grand pour eux.

Powell, Lagarde & Co. ont dominé les gros titres, s'accrochant au fil d'un adjectif, "transitoire", qui n'a jamais été aussi central dans l'esprit des marchés et des traders que cette année, réaffirmant qu'à l'ère de l'assouplissement quantitatif, la communication est l'outil le plus stratégique de la boîte à outils des banquiers.

Quelles sont donc les questions les plus importantes qui attendent les investisseurs ? Et 2022 nous apportera-t-il un retour progressif à la normalité financière et sociale ? "Les traders ont à l'esprit des questions telles que l'inflation, qu'elle soit transitoire ou non, les hausses de taux probables des principales banques centrales et la question de savoir si les prix élevés des actifs à risque, qu'il s'agisse d'actions, d'obligations d'entreprises ou de haut rendement, sont vraiment durables", indique MG Capital.

Ce qui s'est passé : un récapitulatif

2021 a incontestablement été une bonne année pour les principales classes d'actifs. Les matières premières, soutenues par la fin des fermetures, les réouvertures et une très forte reprise économique, ont enregistré de bonnes performances, l'indice CRB ayant augmenté de plus de 35 % depuis le début de l'année. La hausse de l'inflation, favorisée par l'opinion initiale des banques centrales selon laquelle elle était "transitoire", avant de changer d'avis en fin d'année, a permis de maintenir les valeurs actuelles.

Il convient toutefois de faire une distinction entre les différentes matières premières, car toutes n'ont pas enregistré de bonnes performances cette année. Par exemple, parmi les métaux précieux, l'or et l'argent en particulier ont baissé, contrairement aux matières premières énergétiques (notamment le pétrole). Il est important de noter ici qu'historiquement, l'or, qui est typiquement considéré comme un actif refuge surtout en période de forte inflation, se comporte bien surtout en cas d'inflation très élevée et soutenue, alors que nous semblons actuellement être aux prémices de ce phénomène.

D'autre part, du côté des obligations, on dit depuis des années que les détenteurs d'obligations sont destinés à subir de lourdes pertes, principalement en raison d'une hausse des taux.

Cependant, nous verrons (probablement) ces hausses à partir de 2022, en commençant par la Réserve fédérale, alors que 2021 se termine avec des spreads et des rendements stables.

L'année 2021 s'achève également sur une stabilité des spreads, avec des rendements en baisse dans la première partie de l'année, qui ont néanmoins réussi à se redresser dans les phases les plus nerveuses où l'appétit pour le risque a considérablement diminué (par exemple en novembre).

Globalement, si l'on considère les différentes classes d'actifs obligataires, la catégorie "investment grade" est en baisse d'environ 1 %, les obligations des marchés émergents ont le plus souffert (baisse de plus de 10% pour les obligations en monnaie locale, source : Eaton Vance), qui sont toujours sous pression en raison du renforcement de la monnaie américaine, qui représente une grande partie du portefeuille.

Enfin, en ce qui concerne le marché boursier, là aussi de nombreux "shortistes" ont été déçus, car le raisonnement était le suivant : "si l'économie s'est arrêtée à cause de Covid en 2020, et malgré cela les marchés boursiers ont très bien fermé, alors ils vont sûrement s'effondrer en 2021". Une fois de plus, cependant, le marché haussier, qui dure pratiquement depuis 2009 (mars 2020 était une correction, forte mais toujours une correction), a poursuivi son chemin, avec de petites pauses mais la montée est restée constante, récompensant une fois de plus ceux qui évitent le market timing.

Ce qu'il faut faire en 2022

Il n'est pas possible d'avoir une boule de cristal, mais dans ses perspectives d'investissement annuelles, Amundi indique que "les investisseurs devraient commencer l'année avec une allocation prudente/neutre (compte tenu également des valorisations élevées du marché) et essayer de tirer parti des opportunités de valeur relative présentes au niveau régional et sectoriel".

Pour le gestionnaire d'actifs français, il faudra se méfier de "l'illusion des rendements nominaux, en se concentrant plutôt sur les rendements réels", car le portefeuille modèle de 60% d'actions et 40% d'obligations "sera mis à l'épreuve". La corrélation positive entre les marchés boursiers et obligataires nécessitera en effet "une allocation d'actifs plus dynamique", expliquent les experts de Mundi, et la hausse des taux mettra sous pression les "zones à coûts élevés au sein des valeurs de croissance".

La sélection devrait se concentrer sur les bénéfices et le pouvoir de répercuter la hausse des coûts sur les prix, sur les valeurs de qualité et de valeur". L'Europe "devrait être privilégiée grâce à l'UE nouvelle génération, avec un regard particulier sur la transition écologique", mais les "actions des marchés émergents" devraient également revenir au centre.

L'objectif des investisseurs, selon Matteo Germano, responsable du Multi Asset chez Amundi, devrait être "de viser des rendements réels positifs et la préservation du capital". En l'absence d'alternatives, ajoute-t-il, le marché boursier "reste privilégié, mais nous devrons faire attention aux zones présentant des valorisations excessives, exposées à la hausse des taux, en nous concentrant plutôt sur des marchés plus décotés comme les marchés européens et émergents et le segment "value". Plus que jamais, la diversification sera essentielle.

Pour les analystes de Goldman Sachs Group Inc (NYSE:GS), la hausse du coût de l'argent dans différentes parties du monde sera l'un des thèmes centraux pour 2022, les hausses plus précoces et plus rapides étant "susceptibles de soutenir des rendements plus élevés".

En revanche, le géant suisse UBS Group AG (SIX:UBSG) prévoit une année 2022 "à deux vitesses", avec des taux de croissance et d'inflation élevés au premier semestre "favorisant les marchés cycliques, tels que la zone euro". Toutefois, pour les experts, la réduction de la croissance et de l'inflation au cours du second semestre "stimulera les secteurs défensifs tels que la santé", tandis que les niveaux encore bas des taux, des rendements et des spreads "pousseront les investisseurs à suivre différentes voies pour obtenir des rendements".

"À plus long terme, ajoute-t-on chez UBS, la transition vers le zéro carbone et les révolutions technologiques en cours représenteront les tendances d'investissement les plus importantes de la décennie, grâce aux opportunités offertes par les technologies vertes et les solutions durables, ainsi que par les technologies habilitantes telles que l'intelligence artificielle, le big data et la cybersécurité.

Inflation, Omicron, hausse des taux : à quoi faut-il s'attendre en 2022 ?
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (4)
Mostafa Ajjouj
Mostafa Ajjouj 29/12/2021 15:44
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Ajjouj Mostafa vendre oui
Kevin Saada
Kevin Saada 29/12/2021 10:25
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Lavez vous les mains bande de crasseux ! 🐷
Mostafa Ajjouj
Mostafa Ajjouj 29/12/2021 10:25
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Ajjouj Mostafa
Bloody Face
Bloody Face 29/12/2021 9:27
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
C est en tout cas ce que suggère le titre. On dirait BFM mdr
Youssef Messaoudi
Youssef Messaoudi 29/12/2021 8:58
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
A un krach !
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email