📖 Votre guide pour les résultats T2 : Découvrez les actions choisies par l'IA ProPicks pour leur potentiel post-résultatsLire plus

KKR et Rome veulent un délai supplémentaire pour leur offre auprès de Telecom Italia, selon des sources

Publié le 20/09/2023 16:12
© Reuters. Photo d'archives du logo de Telecom Italia (TIM). /REUTERS
TLIT
-
VIV
-
KKR
-

MILAN (Reuters) - Le fonds de capital investissement américain KKR (NYSE:KKR) et le Trésor italien sont sur le point de demander à Telecom Italia (BIT:TLIT) (TIM) un délai supplémentaire pour organiser une offre conjointe de rachat de son réseau de téléphonie fixe, ont déclaré trois sources proches du dossier.

Le mois dernier, KKR a obtenu le soutien du gouvernement de Giorgia Meloni, qui a autorisé le Trésor à se joindre à son offre de rachat d'un actif jugé d'intérêt stratégique national.

L'offre préliminaire valorise l'entreprise appelée NetCo à environ 23 milliards d'euros, dette comprise et en tenant compte d'un certain nombre de variables.

En juin, TIM a accordé à KKR une période de négociations exclusives s'étendant jusqu'à la fin du mois de septembre pour présenter une offre ferme sur NetCo, qui comprend le réseau de téléphonie fixe de TIM et ses activités de câble sous-marin Sparkle. KKR et le Trésor italien s'apprêtent cependant à adresser une demande formelle à TIM afin d'obtenir "quelques semaines supplémentaires" de délais pour finaliser l'offre, ont déclaré des sources mercredi, l'une d'entre elles ajoutant que la prolongation pourrait être de deux semaines.

Le Trésor a besoin du feu vert de la Cour des comptes qui devrait donner son avis en octobre, ce qui motive la demande d'extension, selon deux des sources.

Les dirigeants de TIM discuteront de cette demande au cours d'une réunion prévue le 27 septembre.

Le Trésor a également l'intention de demander à l'organisme antitrust du pays de s'assurer que l'opération ne pose pas de problèmes de concurrence, a révélé Reuters le 29 août.

Le gouvernement vise une participation du ministère d'une valeur maximale de 2,2 milliards d'euros dans NetCo.

Le soutien de Vivendi (EPA:VIV) à un rachat sera important, puisque le groupe français détient 24% de TIM et en est le premier actionnaire. Or Vivendi a jusqu'à présent montré peu d'intérêt pour les conditions de KKR.

© Reuters. Photo d'archives du logo de Telecom Italia (TIM). /REUTERS

Le directeur général de Vivendi, Arnaud de Puyfontaine, a demandé à rencontrer les principaux collaborateurs du ministre de l'Economie italien Giancarlo Giorgetti pour discuter de l'opération, ont indiqué des sources distinctes.

Le Trésor réfléchit à cette proposition, a déclaré l'une de ces sources, sans ajouter d'autres détails.

(Reportage Elvira Pollina, Giuseppe Fonte, version française Corentin Chappron, édité par Blandine Hénault)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés