Dernière minute
Investing Pro 0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Le Brent pourrait dépasser 150 dollars le baril si l'offre de pétrole russe diminue, selon BofA

Actions 27/05/2022 14:00
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters. Le baril de Brent de mer du Nord pourrait dépasser les 150 dollars en cas de forte diminution des exportations du pétrole russe, ont déclaré vendredi les analystes de Bank of America (BofA) Global Research. /Photo prise le 10 mars 2022/REUTERS/Carl Re

(Reuters) - Le baril de Brent de mer du Nord pourrait dépasser les 150 dollars en cas de forte diminution des exportations du pétrole russe, ont déclaré vendredi les analystes de Bank of America (NYSE:BAC) (BofA) Global Research.

Les cours pétroliers ont flambé après l'invasion de l'Ukraine par la Russie le 24 février: le baril de Brent avait dépassé 139 dollars le 7 mars, du jamais vu depuis 2008, et celui de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) est monté jusqu'à 130,5 dollars à la même date.

Ils évoluaient respectivement autour de 117 dollars et 113 dollars ce vendredi vers 11h40 GMT.

"Avec notre objectif de 120 dollars le baril de Brent maintenant en vue, nous pensons qu'une forte contraction des exportations de pétrole russe pourrait (...) pousser le Brent bien au-delà des 150 dollars le baril", a déclaré BofA dans une note de recherche.

La Commission européenne a proposé il y a trois semaines d'imposer progressivement un embargo sur le pétrole russe dans le cadre d'un nouvel ensemble de sanctions, ce à quoi la Hongrie, l'allié le plus proche de Moscou au sein de l'UE, s'oppose.

BofA estime que le prix moyen du Brent cette année sera de 104,48 dollars le baril et de 100 dollars en 2023.

Pour les analystes, la demande ne devrait pas retrouver cette année son niveau d'avant la pandémie car les problèmes d'approvisionnement persistent.

"Une augmentation de 30 dollars par baril cette année a réduit la demande de 1,5 million de barils par jour, ce qui ne permet pas un retour à un niveau antérieur au COVID", ont déclaré les analystes de BofA.

Ils estiment que la demande pourrait s'approcher du niveau pré-COVID l'année prochaine si la production russe se maintient à près de 10 millions de barils par jour et si les approvisionnements des pays de l'Opep+ augmentent.

(Reportage Ashitha Shivaprasad à Bangalore, version française Laetitia Volga, édité par Sophie Louet)

Le Brent pourrait dépasser 150 dollars le baril si l'offre de pétrole russe diminue, selon BofA
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (3)
momo timi
momo timi 28/05/2022 11:47
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
les génies du NATO des bouricots.l'année prochaine ils vont supplier POUTINE
zoso zoso
zoso zoso 27/05/2022 18:49
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Je vais dire 200 dollar seul les pays qui produisent auront gagné et grande récession en occident
Christophe GENIN
Christophe GENIN 27/05/2022 17:47
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email