😎 Soldes d'été exclusives - Jusqu'à 50 % de réduction sur les choix d'actions par IA d'InvestingProPROFITER DES SOLDES

Les Bourses européennes attendues en baisse, inquiétudes sur l'économie mondiale

Publié le 17/08/2023 07:45
© Reuters. La bourse de Francfort, en Allemagne. /Photo prise le 17 mars 2023/REUTERS/Staff
UK100
-
US500
-
FCHI
-
DJI
-
DE40
-
STOXX50
-
JP225
-
INGA
-
SOGN
-
LCO
-
CL
-
IXIC
-
TOPX
-

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en baisse jeudi à l'ouverture, l'état du secteur immobilier chinois et les inquiétudes sur la trajectoire des taux américains pesant sur le moral des investisseurs.

Les contrats à terme indiquent que le CAC 40 parisien déclinerait de 0,46% à l'ouverture, contre 0,56% pour le FTSE à Londres, 0,56% pour le Dax à Francfort, et 0,72% pour l'EuroStoxx 50.

Aux données d'activité médiocres publiées en début de semaine se sont ajoutées en Chine des indicateurs décevants sur les prix des logements neufs, en décroissance pour la première fois de l'année en juillet. Surtout, le groupe fiduciaire Zhongrong a manqué des versements sur des douzaines de produits d'investissement, faisant craindre une contagion des problèmes du secteur immobilier au secteur financier. "La quasi-totalité des données de juillet a été largement sous les attentes du marché, envoyant un message clair et net : la Chine est en proie à une déflation tous azimuts", constate Wei Yao, directrice de la recherche Asie Pacifique chez Société Générale (EPA:SOGN) CIB.

Le compte-rendu de la réunion de politique monétaire de juillet de la Réserve fédérale n'a pas apporté de répit aux marchés, qui craignent désormais que la banque centrale ne relève de nouveau ses taux.

Le document précise ainsi qu'au cours de la dernière réunion de politique monétaire, fin juillet, "certains" des membres du conseil des gouverneurs se sont inquiétés des risques d'un resserrement excessif des conditions monétaires, tandis que "la plupart" des membres ont préféré évoquer les risques liés à une inflation trop forte.

Si la plupart des opérateurs parient toujours sur une pause en septembre, certains analystes, comme les économistes d'ING (AS:INGA), redoutent désormais un nouveau relèvement des taux de la Fed lors des réunions de novembre ou décembre.

A WALL STREET

Le compte rendu de la réunion de politique monétaire de la Fed a pesé sur les indices de la Bourse de New York.

Le Dow Jones a cédé 0,52%, ou 180,65 points, à 34.765,74 points, le S&P 500, plus large, a perdu 33,53 points, soit 0,76%, à 4.404,33 points, et le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 156,42 points (1,15%) à 13.474,63 points.

EN ASIE

Les marchés japonais reculent après les minutes de la Fed et les inquiétudes sur la Chine. Le Nikkei a perdu 0,44% à 31.626,00 points et le Topix, plus large, a cédé 0,38% à 2.252,32 points.

Les 33 sous-indices de la Bourse de Tokyo ont tous terminé en baisse, les fabricants d'acier, en déclin de 1,19%, affichant la pire performance sectorielle.

Les indices chinois hésitent avec les mauvaises données d'activité. Le SSE Composite de Shanghai et le CSI 300 étant stables, l'indice hongkongais Hang Seng abandonnant 1,1%.

CHANGES

Les marchés de change réagissent aux implications des minutes de la Fed, le dollar se raffermissant au détriment des autres monnaies.

Le dollar avance de 0,09% face à un panier de devises de référence, l'euro demeurant stable à 1,0871 dollar, comme la livre sterling, à 1,2727 dollar.

En Asie, le yen stagne à 146,36 yens pour un dollar, tandis que le dollar australien est en repli de 0,48% à 0,6392 dollar.

TAUX

Les rendements américains se repositionnent après les minutes de la Fed et sont en hausse.

Le rendement du Treasury à dix ans avance de 5,2 points de base à 4,3078%, tandis que le taux à deux ans prend 1,5 point de base à 4,9952%.

Le rendement du dix ans allemand grimpe de 6,3 points de base à 2,706%, son plus haut depuis mars, tandis que celui du taux à deux ans avance de 1,2 point de base à 3,086%.

PÉTROLE

© Reuters. La bourse de Francfort, en Allemagne. /Photo prise le 17 mars 2023/REUTERS/Staff

Le brut hésite dans un contexte incertain pour la demande à court et moyen terme, les données sur la Chine et les minutes de la Fed pouvant faire craindre un ralentissement de la demande en pétrole.

Le Brent perd 0,11% à 83,32 dollars le baril, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) reculant de 0,28% à 79,16 dollars.

(Rédigé par Corentin Chappron, édité par Jean-Stéphane Brosse et Kate Entringer)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés