Dernière minute
0

Les marchés financiers déconnectés des fondamentaux, selon BNP Paribas

Actions11/01/2019 18:35
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters. LES MARCHÉS FINANCIERS DÉCONNECTÉS DES FONDAMENTAUX

par Patrick Vignal

PARIS (Reuters) - L'année douloureuse que viennent de vivre toutes les classes d'actifs s'explique par un décalage entre les anticipations pessimistes des marchés financiers et les fondamentaux de l'économie mondiale, qui demeurent robustes, explique Florent Bronès, responsable de la stratégie d'investissement de BNP Paribas (PA:BNPP) Wealth Management.

Le stratège de la banque privée voit certes la croissance décélérer cette année mais estime que les marchés ont intégré à tort dans les cours une récession qu'il ne voit pas venir.

"Il y a eu une déconnexion l'an dernier entre ce qu'il s'est passé pour l'économie réelle et ce à quoi l'on a assisté sur les marchés financiers", dit-il à Reuters.

"Les marchés sont à des niveaux qui, à notre sens, anticipent des récessions, notamment aux Etats-Unis, ce qui n'est pas du tout notre scénario, qui est celui d'un ralentissement de la croissance mondiale, notamment aux Etats-Unis, mais pas d'une récession."

La croissance n'est pas morte, selon lui, ni pour l'économie, ni pour les bénéfices des entreprises, un facteur que les intervenants de marché suivront avec la plus grande attention lors de la saison de résultats trimestriels sur le point de débuter.

"Les marchés sont en train d'intégrer dans les cours une contraction des bénéfices alors que nous voyons leur croissance ralentir mais se poursuivre", dit-il.

La tendance l'an dernier a été pénalisée en outre par une multitude de risques politiques, des tensions commerciales entres les Etats-Unis et la Chine aux incertitudes entourant les négociations sur le Brexit et le bras de fer entre Rome et Bruxelles sur le budget de l'Italie, autant de dossiers qui devraient continuer de peser cette année.

"Les questions politiques ne font pas partie des choses que l'on peut prévoir et cela crée de l'incertitude, ce qui est un aspect négatif pour les marchés financiers et génère de la volatilité", commente Florent Bronès. "Pour que les fondamentaux positifs reprennent le dessus, il faut que l'incertitude politique diminue."

DEUX HAUSSES DE TAUX EN VUE AUX ÉTATS-UNIS

Autre dossier chaud, le resserrement monétaire en cours aux Etats-Unis et la communication parfois mal comprise sur les marchés du président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, soumis en outre à une pression constante du président américain, adversaire déclaré de la politique de hausse de taux conduite par l'institution.

"Quand Donald Trump a commencé à remettre en cause l'indépendance de la Fed, ça a généré de la nervosité sur les marchés, ce qui a été un signal de l'accélération de la baisse à Wall Street, mais cela a été bref parce que dans les 48 heures qui ont suivi, plusieurs responsables de l'administration américaine sont intervenus pour corriger le tir", souligne l'expert de BNP Paribas WM.

"La Fed a changé sa communication, désormais un peu plus accommodante, mais personne n'a dit qu'elle ne remonterait pas les taux. Elle a dit prévoir deux hausses de taux cette année, en précisant que le calendrier dépendrait des données, ce qui est également notre scénario privilégié."

Autre élément ayant contribué à la baisse des marchés à la fin de l'année dernière, et non sans lien avec la politique monétaire de la Fed, l'amorce d'une inversion de la courbe des taux aux Etats-Unis, un signal annonçant historiquement une entrée en récession à moyen terme.

"Ce qui domine les marchés obligataires, c'est l'aplatissement de la courbe des taux américains, avec les taux longs qui ont monté beaucoup moins que les taux courts", explique Florent Bronès.

"Les pessimistes y voient le signe de l'approche d'une récession mais notre vision est que la courbe reste légèrement positive et qu'il ne faut pas anticiper sur la base d'indicateurs avancés".

LES TAUX TROP BAS POUR COUVRIR L'INFLATION

Le pilotage des anticipations par les banques centrales, aux Etats-Unis comme en Europe, où la Banque centrale européenne (BCE) vient d'arrêter ses rachats d'actifs mais n'a pas commencé à relever ses taux, promet d'animer l'année qui vient de démarrer.

"Notre scénario de base chez BNP Paribas est que la BCE pourrait remonter légèrement son taux de dépôt, mais pas avant septembre ou octobre", dit Florent Bronès.

"A un moment ou un autre, il va falloir normaliser les politiques monétaires, qui restent anormalement accommodantes. Globalement, nous pensons que la normalisation des politiques monétaires va rester modérée parce que l'inflation ne pose pas de problème."

Dans ce contexte, BNP Paribas WM continue de préférer les actions aux obligations.

"Les niveaux des taux sont trop bas pour couvrir l'inflation, quels que soient les investissements défensifs que l'on décide de faire", argumente le responsable de la stratégie d'investissement de la banque privée.

"Notre conseil à nos clients est donc d'augmenter la part des actifs risqués dans leur portefeuille mais de diversifier en termes de géographie, de secteurs et d'actifs".

"En matière de géographie, nous recommandons les pays émergents, le Japon et la zone euro et nous sommes 'neutres' sur les actions américaines."

(édité par Blandine Hénault)

Les marchés financiers déconnectés des fondamentaux, selon BNP Paribas
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email