Dernière minute
0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Les retraits ont la cote

Actions02/08/2021 18:00
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
Les retraits ont la cote

Dans le secteur des matériaux, la famille propriétaire d’une grande partie du capital du leader mondial des moquettes et vinyles Tarkett (PA:TKTT), qui vient de publier des résultats marqués par une hausse notable des couts liés aux matières premières, a également décidé de retirer l’entreprise de la bourse, dix ans après l’y avoir introduite.

Ce phénomène est loin d’être une spécialité française : au Royaume-Uni, le rythme des retraits de cote n’a jamais été aussi élevé depuis la crise de 2007 : plus de 30 opérations y ont déjà abouti. Mais de l’autre côté de la Manche, les offres émanent davantage de fonds de private equity que de moguls industriels. Face à l’attrait des investisseurs pour ces supports d’investissement non cotés, la réduction du gisement de cibles et la compétition entre les fonds privés, ces derniers se tournent de plus en plus vers la bourse tout en revoyant leurs critères de taille ou de secteur d’activité. Le Royaume-Uni, dont la devise et les actions ont souffert depuis le référendum de 2016 attire tout particulièrement les fonds d’investissement privés. Parmi les dernières offres de reprise, celle de Fortress sur Morrisons aurait de quoi faire bondir les autorités en France : elle propose de faire passer sous pavillon privé ce distributeur qui emploie plus de 100.000 personnes en Angleterre, l’équivalent de Carrefour (PA:CARR), premier employeur privé de l’Hexagone. Au milieu d’une saison de résultats de très bonne facture (parmi la moitié des sociétés du Stoxx600 à avoir publié, plus des deux tiers d’entre elles ont dépassé les attentes des analystes) ces offres de rachats sur tout ou partie des actifs d’un nombre croissant de sociétés cotées s’ajoutent à la reprise du paiement des dividendes et des programmes de rachats d’actions pour soutenir les marchés européens qui résistent particulièrement bien au repli marqué de la bourse de Shangaï. Cependant, la contre-performance des actions chinoises qui devraient enregistrer en juillet leur pire performance mensuelle depuis 2017 pourrait entraîner des conséquences inattendues pour certains secteurs européens. Tout comme aux Etats-Unis, le repli des actifs financiers chinois n’est jamais de bon augure pour les achats de produits de luxe : ces dépenses sont les premières à être ajustées en cas de baisse du patrimoine des ménages fortunés.

Par ailleurs le secteur technologique (aujourd’hui visé par Beijing en raison de son enrichissement disproportionné par rapport, et parfois au détriment du reste de la population) concentre une partie significative de l’élite économique chinoise. Si rien ne permet de présager d’effets similaires à la campagne anti-corruption menée par Xi Jiping à partir de 2013 (les ventes de cognacs ou de montres de haute horlogerie s’étaient alors effondrées), les groupes de luxe pourraient commencer à manquer de ce supplément de croissance qui leur ont permis d’afficher trimestre après trimestre des résultats exceptionnels. Comme la marque Gucci, très prisée à Shangaï, le parti communiste chinois célébrait cette année son centième anniversaire… Mais en restaurant la doctrine officielle d’une « prospérité commune et populaire », le PCC pourrait temporairement gâcher la fête de l’industrie du luxe…

Texte achevé de rédiger le 30 juillet 2021 par Thomas Planell, Gérant – analyste.

Cet article ne constitue ni une offre de souscription ni un conseil en investissement. Ce document promotionnel est un outil de présentation simplifié et ne constitue ni une offre de souscription ni un conseil en investissement. Ce document ne peut être reproduit, diffusé, communiqué, en tout ou partie, sans autorisation préalable de la société de gestion.

DNCA Investments est une marque commerciale de DNCA Finance

Après le rachat des minoritaires d’Altice (AS:ATCA) par Patrick Drahi, c’est au tour de Xavier Niel d’arracher Iliad (PA:ILD) aux marchés, quelques semaines après le succès de l’offre faite par BPCE aux actionnaires de Natixis (PA:CNAT).

Lire la suite

Les retraits ont la cote
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email