Dernière minute
Investing Pro 0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

L'Europe finit dans le rouge, l'aversion au risque se confirme

Actions20/12/2021 18:25
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters. Les Bourses européennes ont enchaîné lundi une deuxième séance consécutive dans le rouge, tandis que Wall Street se repliait également à mi-parcours. À Paris, le CAC 40 a fini en recul de 0,82% à 6.870,1 points. Le Footsie britannique a perdu 0,

par Claude Chendjou

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont enchaîné lundi une deuxième séance consécutive dans le rouge, tandis que Wall Street se repliait également à mi-parcours, les marchés d'actions étant pénalisés par l'aversion au risque dans un contexte d'inquiétudes sur la propagation de variant Omicron du coronavirus.

À Paris, le CAC 40 a fini en recul de 0,82% à 6.870,1 points. Le Footsie britannique a perdu 0,99% et le Dax allemand 1,88%.

L'indice EuroStoxx 50 a baissé de 1,3%, le FTSEurofirst 300 de 1,41% et le Stoxx 600 de 1,38%.

L'instauration depuis dimanche d'un nouveau confinement aux Pays-Bas pour freiner l'épidémie de COVID-19 a accentué les inquiétudes des investisseurs alors que la menace de nouvelles mesures de restrictions en Europe plane sur la période cruciale des fêtes de fin d'année en prévision de la diffusion du variant Omicron.

"La vitesse à laquelle le virus se propage fait craindre que les gouvernements n'imposent des restrictions plus strictes qui pourraient restreindre les mouvements et entraver l'activité économique", note David Madden, analyste marchés chez CMC Markets.

VALEURS EN EUROPE

En Europe, le plongeon des cours pétroliers, lié à des craintes sur la demande mondiale, a pesé sur la tendance. Le compartiment du pétrole et du gaz a accusé une baisse de 1,73%, tandis que les groupes comme TechnipFMC (PA:FTI), Eni et BP (LON:BP) ont céder de 2,2% à 3,8%.

Les valeurs liées au secteur du transport et des loisirs, particulièrement exposées par la menace de nouvelles restrictions sanitaires, ont également été délaissées. Leur indice sectoriel sur le Stoxx 600 a reflué de 1,74%. Le voyagiste TUI et la compagnie aérienne Lufthansa (DE:LHAG) ont abandonné respectivement 0,6% et 1,96%.

A contre-courant de la tendance, BNP Paribas (PA:BNPP) a avancé de 0,4% à la faveur de la cession de ses activités de banque commerciale aux Etats-Unis pour 16,3 milliards de dollars (environ 14,5 milliards d'euros).

Dans la santé, Ipsen (PA:IPN) a plongé de 7,3%, son rival indien Cipla ayant obtenu le feu vert de la Food and Drug administration, l'autorité sanitaire aux Etats-Unis, pour un traitement concurrent du Somatuline, le produit phare du groupe français.

Toujours dans la santé, le groupe danois Novo Nordisk (CSE:NOVOb) a chuté de 11,7% en raison de problèmes de production de son nouveau médicament contre l'obésité.

A WALL STREET

Au moment de la clôture en Europe, le Dow Jones reculait de 1,81%, le Standard & Poor's 500 de 1,77% et le Nasdaq de 1,87%.

Les indices pâtissent à la fois des inquiétudes liées au variant Omicron et du risque d'un échec au Sénat américain du plan de 1.750 milliards de dollars de Joe Biden après la décision du démocrate Joe Manchin de ne pas apporter son soutien à ce projet.

Goldman Sachs (NYSE:GS) a abaissé lundi ses prévisions trimestrielles de croissance économique aux Etats-Unis pour 2022, estimant que ce projet de réformes sociales étaient désormais en danger.

Sur le plan sectoriel, tous les compartiments du S&P-500 évoluent dans le rouge, les replis les plus marqués étant pour l'énergie et la finance, qui abandonnent chacun près de 3%.

Le secteur du tourisme souffre aussi avec notamment le croisiériste Carnival (LON:CCL) qui perd près de 3% après la publication d'un chiffre d'affaires inférieur aux attentes.

Novavax (-3,3%) ne profite pas du feu vert de l'Agence européenne des médicaments et de la Commission européenne à son vaccin contre le COVID-19.

Côté fusions-acquisitions, le rachat par Oracle (NYSE:ORCL) de Cerner (+%), entreprise spécialisée dans les données médicales, pour 28,3 milliards de dollars (25 milliards d'euros) n'est pas du goût des investisseurs. L'action du géant américain des logiciels professionnels recule de 3,6% après avoir déjà perdu plus de 6% lors de la diffusion des premières informations de presse sur ce projet de rachat.

CHANGES

Sur le marché des changes, l'indice dollar, victime d'une liquidation des positions à l'approche de la fin de l'année, reflue de 0,2% face à un panier de grandes devises internationales mais reste proche de son pic de l'année à 96,9 points, inscrit le 24 novembre.

L'euro, en hausse de 0,47%, se traite à 1,1291 dollar.

La livre sterling recule de 0,26% face au dollar à 1,3209, le gouvernement britannique ayant refusé lundi d'exclure la possibilité de restreindre les rassemblements à quelques jours de Noël et du Nouvel an.

TAUX

Le rendement des bons du Trésor à dix ans cède 1,7 point à 1,3851% en réaction au risque d'un échec du plan de Joe Biden.

Le taux du Bund allemand à dix ans, tombé en séance à un creux de près de deux semaines, a fini pour sa part pratiquement stable, à -0,364%.

Son équivalent français a également terminé quasiment inchangé, à -0,009%.

PÉTROLE

Le marché du pétrole souffre des craintes d'une baisse de la demande mondiale dans un contexte de nouvelles restrictions liées à la propagation du virus.

Le baril de Brent plonge de 5,14% à 69,74 dollars et le brut léger américain de 6,18% à 66,48 dollars.

(Reportage Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot)

L'Europe finit dans le rouge, l'aversion au risque se confirme
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email