Dernière minute
Investing Pro 0
SOLDES du Nouvel An: Jusqu’à -40% sur InvestingPro+ RÉCLAMER L’OFFRE

L'Europe rattrapée par les craintes sur le coronavirus

Actions 26/06/2020 18:30
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters.
 
FCHI
+0,74%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
DE40
+0,34%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
STOXX50
+0,62%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
DBKGn
+1,83%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
CAGR
+1,55%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
LCO
+0,14%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont fini presque toutes en baisse vendredi dans le sillage de Wall Street, affectées par les craintes d'une aggravation de la pandémie de coronavirus et le repli du secteur bancaire.

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,18% à 4.909,64 points après avoir gagné en séance près de 2% à plus de 5.000 points.

Le Footsie britannique a pris 0,2% tandis que le Dax allemand a cédé 0,73%.

L'indice EuroStoxx 50 a reculé de 0,46%, le FTSEurofirst 300 de 0,33% et le Stoxx 600 a abandonné 0,39%.

Les places européennes ont évolué une grande partie de la journée en hausse avec les espoirs en la reprise de l'économie, un scénario conforté par Christine Lagarde, la présidente de la Banque centrale européenne, qui a estimé vendredi que le pire de la crise était "probablement passé" pour la zone euro.

Mais l'ouverture de Wall Street dans le rouge a peu à peu érodé l'optimisme des investisseurs européens. Au moment de la clôture, les trois indices new-yorkais reculaient de 1,6% à 2,2%, le principal facteur baissier restant l'augmentation des contaminations au coronavirus.

Les Etats-Unis ont enregistré jeudi un nouveau record de contaminations en une journée depuis avril dernier tandis qu'en Europe, les autorités portugaises ont reconfiné certaines zones dans la région de Lisbonne.

VALEURS

Le compartiment bancaire européen (-2,21%) a accusé la plus forte baisse sectorielle en réaction à la chute de son équivalent américain (-5,79%) après la décision de la Réserve fédérale d'interdire aux banques américaines les rachats d'actions et de limiter les dividendes au vu des résultats des tests de résistance.

Crédit Agricole (PA:CAGR), Deutsche Bank (DE:DBKGn) ou encore ABN Amro ont cédé entre 2,34% et 4,28%.

Le groupe immobilier Unibail-Rodamco-Westfield, lanterne rouge du CAC 40, a lâché 5,14%, son concurrent Intu (-55,19%) ayant demandé vendredi son placement sous administration judiciaire faute de pouvoir honorer une échéance sur sa dette en raison de la pandémie.

Wirecard a continué sa descente aux enfers et chuté de 63,74%. Le titre du spécialiste du traitement des paiements au coeur d'un scandale comptable ne vaut plus que 1,28 euro, contre plus de 140 euros au plus haut fin avril.

TAUX/CHANGES

La prudence des investisseurs face à la situation sanitaire se traduit par un repli des rendements obligataires, le taux des Treasuries à dix ans perdant près de trois points de base, pour retomber à un plus bas depuis le 1er juin.

En Europe, le rendement du Bund allemand à dix ans a fini à -0,48%, un plus bas en clôture depuis fin mai.

Sur le marché des changes, le dollar gagne 0,16% contre un panier de devises internationales profitant de sa qualité de valeur refuge. L'euro abandonne 0,03% mais se dirige toutefois vers un gain sur la semaine.

PÉTROLE

Les cours du pétrole refluent à cause des inquiétudes sur la crise sanitaire et la perspective d'une augmentation de la production américaine alors que les stocks sont déjà à un niveau record. Le baril de Brent lâche 0,9% à 40,68 euros et celui du brut léger américain 1,45% à 38,16 euros.

INDICATEURS DU JOUR

Les dépenses de consommation des ménages aux Etats-Unis ont fortement rebondi en mai, montrent les statistiques officielles publiées vendredi, mais ce mouvement pourrait être de courte durée en raison de la baisse des revenus et de la montée du chômage.

"Dans l'ensemble, la statistique mitigée d'aujourd'hui valide le point de vue selon lequel l'économie a surmonté le pire mais illustre que le chemin de la reprise sera agité", a déclaré Joe Manimbo chez Western Union Business Solutions.

(Avec Gertrude Chavez-Dreyfuss, édité par Jean-Stéphane Brosse)

L'Europe rattrapée par les craintes sur le coronavirus
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Charte de discussion

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (3)
Temudjen TAIPAN
Temudjen TAIPAN 26/06/2020 19:10
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Après le dieselgate, Wirecard. Ceux qui croit à une exception allemande de sérieux, se trompent.
gennaro russo
gennaro russo 26/06/2020 18:57
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Il a bon dos le covid 19 pour semer le chaos dans le monde et mettre de nouvelles lois, manipulation mondiale à grande échelle y a eu la 2ème guerre mondiale elle a durée 7 ans et le monde s'est relevé là 2 mois et vous nous faites la misère noire pire que n'importe quelle catastrophe, j'ai la rage
Tom My
Tom My 26/06/2020 18:51
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Fermeture d'entreprise en masse, chômage, crise écologique, crise économique, dette abyssal, sur valorisation, pétrole volatile, tension des bloc Chine US etcMais le covid fait peur, lol
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email