Dernière minute
Investing Pro 0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Repli limité en Europe, Wall St monte après l'inflation aux Etats-Unis

Actions 12/04/2022 18:16
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters. Les Bourses européennes ont terminé en baisse mardi. À Paris, le CAC 40 a perdu 0,28%. À Londres, le FTSE 100 a reculé de 0,44% et à Francfort, le Dax a abandonné 0,48%. /Photo d'archives/REUTERS/Simon Dawson

par Marc Angrand

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse mardi mais au-dessus des plus bas atteints en début de séance, les chiffres mensuels de l'inflation aux Etats-Unis ayant un peu rassuré les marchés, favorisant la détente des rendements obligataires et la progression de Wall Street.

À Paris, le CAC 40 a perdu 0,28% (18,4 points) à 6.537,41 points après être tombé en matinée à son plus bas niveau depuis le 11 mars (6.424,97 points). À Londres, le FTSE 100 a reculé de 0,44% et à Francfort, le Dax a abandonné 0,48%.

L'indice EuroStoxx 50 a fini en repli de 0,21%, le FTSEurofirst 300 de 0,41% et le Stoxx 600 de 0,35%. Ce dernier perdait plus de 1,4% peu après l'ouverture, au plus bas depuis le 18 mars.

Wall Street évolue pour sa part dans le vert depuis l'ouverture: le Dow Jones gagne 0,72%, le Standard & Poor's 500 prend 0,93% et le Nasdaq Composite progresse de 1,41%.

Les prix à la consommation aux Etats-Unis ont augmenté de 1,2% en mars et leur hausse en rythme annuel a atteint 8,5%, du jamais vu depuis plus de 40 ans, mais l'indice "core CPI", qui exclut l'énergie et l'alimentation, a décéléré avec une hausse limitée à 0,3% sur un mois après +0,5% en février.

"Les derniers chiffres des prix à la consommation permettent d'espérer que l'envolée des pressions sur les prix observées ces derniers mois pourrait avoir atteint son point haut", commente Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

Cette évolution, si elle se confirmait, pourrait remettre en cause le scénario privilégié, pour l'instant, de plusieurs hausses d'un demi-point des taux directeurs de la Réserve fédérale américaine (Fed).

L'autre grand indicateur économique du jour, l'indice ZEW du sentiment des investisseurs en Allemagne, a quant lui baissé moins qu'attendu, à -41,0 alors que le consensus Reuters le donnait à -48,0.

Le potentiel de rebond des actions mondiales reste toutefois limité par les incertitudes sur l'évolution des politiques monétaires à deux jours de la réunion de la Banque centrale européenne (BCE) et à l'approche de celle de la Fed, le 3 mai.

TAUX

Les statistiques de l'inflation américaine ont été saluées par un retournement de tendance sur le marché des bons du Trésor, les rendements de référence, jusqu'alors en hausse, piquant du nez.

Au moment de la clôture en Europe, celui des titres à deux ans, le plus sensible aux anticipations d'évolution des taux d'intérêt, reculait de plus de neuf points de base à 2,4136% et le dix ans de près de huit points à 2,7061%. Ce dernier était monté avant la publication des chiffres de l'inflation à 2,836%, au plus haut depuis plus de trois ans.

Les marchés obligataires européens ont suivi le mouvement: en fin de séance, le Bund à dix ans allemand affichait un rendement de 0,793%, en baisse d'un peu plus de deux points, et son équivalent français revenait à 1,304% contre 1,377% en matinée.

L'écart de rendement ("spread") entre les deux pays, très surveillé en raison du contexte politique français, était quasi stable à 50,6 points de base.

VALEURS

Les plus fortes progressions sectorielles du jour en Europe sont pour le secteur du pétrole et du gaz (+1,34%), favorisé par le rebond marqué du prix du baril, et celui des matières premières (+1,10%).

Le compartiment des hautes technologies a quant à lui pris 0,54% dans le sillage du Nasdaq.

À l'opposé, les compartiments défensifs de la santé et de l'immobilier ont cédé respectivement 1,76% et 1,66%.

Dans le secteur bancaire, Deutsche Bank (DE:DBKGn) (-9,36%)et Commerzbank (DE:CBKG) (-8,47%) ont souffert de la vente par un investisseur non identifié de participations représentant plus de 5% de leur capital.

CHANGES

Comme les rendements des bons du Trésor, l'"indice dollar", qui mesure les fluctuations du billet vert face à un panier de devises de référence, s'est orienté à la baisse en réaction aux statistiques de l'inflation américaine mais il a vite regagné du terrain et grappille désormais 0,12%.

L'euro recule de 0,29% à 1,0851, les cambistes gardant leurs distances avant la réunion de la BCE.

PÉTROLE

Le marché pétrolier amplifie son rebond, favorisé par l'assouplissement des restrictions sanitaires à Shanghaï, qui apaise les craintes de baisse de la demande chinoise, et l'avertissement lancé par l'Opep sur le risque qu'une chute des exportations de brut de la Russie en cas de durcissement des sanctions occidentales soit impossible à compenser.

Le Brent gagne 6,86% à 105,24 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) prend 7,07% à 100,96 dollars.

(Rédigé par Marc Angrand, édité par Jean Terzian)

Repli limité en Europe, Wall St monte après l'inflation aux Etats-Unis
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email