Dernière minute
0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Commande émiratie de 17 milliards d'euros d'armements, dont 80 Rafale, pour cimenter les liens avec la France

Actions03/12/2021 13:45
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters. Les Emirats arabes unis ont signé vendredi un accord pour l'acquisition de 80 avions de combat Rafale, à l'occasion d'une visite du président français Emmanuel Macron. /Photo prise le 25 septembre 2021/REUTERS/Darrin Zammit Lupi

par John Irish

DUBAI/PARIS (Reuters) - Les Emirats arabes unis ont signé vendredi des commandes d'armements auprès de la France pour un montant de 17 milliards d'euros, avec notamment l'acquisition programmée de 80 avions de combat Rafale et de 12 hélicoptères de transport militaire Caracal, un renforcement des liens économiques et politiques scellé à l'occasion d'une visite d'Emmanuel Macron.

Le contrat pour la commande de 80 Rafale - d'une ampleur sans précédent pour l'avion de combat de Dassault - a été qualifié d'"historique" par la ministre française des Armées Florence Parly, citée dans un communiqué. Son montant s'élève à 14 milliards d'euros, indique-t-on dans son entourage.

Cet accord, complété d'une commande pour 12 hélicoptères Caracal d'Airbus (PA:AIR) Helicopters (groupe Airbus), a été annoncé à l'issue d'un entretien à Dubaï entre le président français et le prince héritier de l'émirat d'Abou Dhabi, cheikh Mohamed ben Zayed Al Nahyan.

"Les deux dirigeants sont convenus de poursuivre l'approfondissement de leur partenariat pour leur sécurité commune, et de renforcer leur coopération dans la lutte contre le terrorisme et la radicalisation", a précisé l'Elysée dans un communiqué diffusé à l'issue d'une cérémonie de signature, en marge du site de l'exposition universelle Dubaï Expo 2020.

"Outre la présence de trois bases militaires françaises sur le territoire émirien, cette confiance mutuelle se traduit par l'acquisition de 80 avions Rafale, 12 hélicoptères Caracal, et d'éléments associés" pour un montant de plus de 17 milliards d'euros, indique-t-on de même source.

Dans le détail, outre les 14 milliards d'euros de la commande de Rafale, la somme de 17 milliards d'euros recouvre également le montant de la commande des 12 hélicoptères Caracal (un milliard d'euros) ainsi que celui d'une commande de missiles (deux milliards d'euros) auprès du constructeur européen MBDA, coentreprise entre Airbus (37,5%), le britannique BAE Systems (LON:BAES) (37,5%) et l'italien Leonardo (25%), précise-t-on au ministère des Armées.

LE "LOUVRE ABOU DABI" PROLONGÉ

L'annonce de cette méga-commande de Rafale, qui porte à six le nombre de pays (hors France) ayant acquis l'avion de chasse, a fait bondir le titre du groupe Dassault à la Bourse de Paris. Il s'adjugeait près de 7,5 % à la mi-journée, surperformant largement un marché parisien atone au même moment (-0,1%).

Au-delà de ces contrats militaires, des accords entre les deux pays ont également été signés dans les domaines économique et culturel.

La banque publique d'investissement Bpifrance et le fonds souverain d'Abou Dabi, Mubadala, ont ainsi renforcé leur partenariat de coinvestissement, chaque partie devant ajouter deux milliards d'euros sur un horizon de dix ans à leur plate-forme commune destinée à stimuler les investissements dans l'économie française.

Un second accord entre Mubadala et le ministère français de l'Economie et des Finances va établir un cadre permettant aux fonds associés au gouvernement d’Abou Dabi d'investir potentiellement 1,4 milliard d'euros dans des fonds français.

Le partenariat culturel engagé en 2007 entre les deux pays - notamment concrétisé par la création du Louvre Abou Dabi - a vu sa durée prolongée de 10 ans, jusqu'en 2047.

Un accord a formalisé l'extension de la licence sur la marque "Louvre" pour un montant de 165 millions d'euros, avec en contrepartie le prêt de quatre oeuvres emblématiques par le Louvre parisien, explique-t-on à l'Elysée.

"Le paiement correspondant à cette prolongation de la licence de marque sera versé par anticipation, dès la fin de l'année 2022, sans attendre le terme prévu", est-il précisé dans un communiqué du ministère de la Culture.

PRESSIONS DES ONG SUR LES DROITS HUMAINS

Après cette première étape émiratie, Emmanuel Macron doit se rendre au Qatar et en Arabie Saoudite.

Cette visite intervient dans un contexte d'inquiétude croissante des dirigeants locaux à l'égard de l'engagement des Etats-Unis, leur principal allié traditionnel dans le domaine de la sécurité, auprès duquel ils continuent cependant de se fournir largement en matière d'armements.

Avec ces contrats d'armements franco-émiratis, c'est la première fois qu'un proche allié des Etats-Unis dans le monde arabe dépendra davantage de la technologie française que de la technologie américaine, observe Jalel Harchaoui, chercheur de l'ONG contre la criminalité transnationale (Global Initiative Against Transnational Organized Crime).

"Alors que Paris, contrairement à Washington, n'assortit ce type de contrat de presque aucune condition en termes de respect des droits humains, cette nouvelle configuration va donner une énorme marge de manoeuvre à Abou Dabi", explique-t-il.

De son côté, Human Rights Watch a dénoncé dans un communiqué le fait que "la France procède à ces ventes en dépit du fait que les EAU ont joué un rôle de premier plan dans les opérations militaires entachées d'atrocités menées par la coalition dirigée par l'Arabie saoudite au Yémen."

"Emmanuel Macron devrait dénoncer les violations des droits humains" dans les trois pays qu'il doit visiter à l'occasion de sa tournée dans le Golfe, note également HRW.

(Reportage John Irish, avec la contribution de Tim Hepher, version française Myriam Rivet, édité par Jean-Stéphane Brosse et Sophie Louet)

Commande émiratie de 17 milliards d'euros d'armements, dont 80 Rafale, pour cimenter les liens avec la France
 

Lire Aussi

Wall Street finit en baisse, le Nasdaq en correction
Wall Street finit en baisse, le Nasdaq en correction Par Reuters - 19/01/2022 5

par Lewis Krauskopf, Shreyashi Sanyal et Bansari Mayur Kamdar (Reuters) - La Bourse de New York a fini en baisse mercredi, le Nasdaq s'étant établi en zone de correction, après la...

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (9)
Phil PI
Phil PI 03/12/2021 18:08
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Tant que le cheikh n’est pas encaissé c du pipeau 🤡
JP INTILIA
JP INTILIA 03/12/2021 17:55
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Quelques milliards, ça cimente mieux l’amitié!
stephane paga
stephane paga 03/12/2021 14:51
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
le 2 eme contrat du siecle.... attention le gaz part et la caravane passe...qd a parly et macron ne l'ouvrez pas trop !! c'est une maladie dans ce gouvernement
tata ty
tata ty 03/12/2021 12:45
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
armee des dictature , mdrr y a que les défenseurs des droit de l'homme pour faire cela ^^`
Itachi Uchiwa
Itachi Uchiwa 03/12/2021 12:37
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
La vente de rafale apportent beaucoup à la France, des années de boulots dans le domaine et beaucoup d'argents pour l'état.    le problème c'est que ces pays ne connaissent pas les droits de l'homme, mais bon quand il y a de l'argent on ferme les yeux. ^^
patrick favennec
patrick favennec 03/12/2021 12:04
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
il tue l economie française à petit feu
patrick favennec
patrick favennec 03/12/2021 12:03
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
pas oublié qu il a vendu des fleurons français aux etrangers
Miriwia Kissme
MiriwiaKissme 03/12/2021 11:37
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Macron bilan catastrophique quinquennat de la bouffonnerie
Miriwia Kissme
MiriwiaKissme 03/12/2021 11:37
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Après celui de son père spirituel hollande, la France est dans un état lamentable
chris chris
chris chris 03/12/2021 10:49
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Dassault devrait remercier Platini et la coupe du monde au Quatar. J'aurais dû suivre mon intuition et acheter à l'ouverture
Miriwia Kissme
MiriwiaKissme 03/12/2021 10:49
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Il vend des armes a l’ennemi !
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email