Débloquez les données Premium : Jusqu'à 50 % de réduction InvestingProPROFITER DES SOLDES

Inde: Au moins 288 morts dans une catastrophe ferroviaire

Publié le 02/06/2023 19:04
Mis à jour le 03/06/2023 17:45
© Reuters. Photo d'un accident ferroviaire dans l'est de l'Inde. /Photo prise le 2 juin 2023 à Balasore, Inde/ANI/REUTERS
TWTR
-
DASH/USD
-

par Abinaya V et Jatindra Dash

BHUBANESWAR, Inde (Reuters) - Au moins 288 personnes ont péri dans un accident ferroviaire en Inde, le pire survenu dans le pays depuis plus de vingt ans, ont annoncé les autorités samedi.

La catastrophe s'est produite vendredi vers 19h00 heure locale (13h30 GMT) lorsque le Coromandel Express, qui relie Calcutta et Chennai (ex-Madras), est entré en collision avec un autre train de passagers, le Howrah Superfast Express, qui relie Bangalore à Howrah, ont déclaré des responsables des Chemins de fer.

Un des trains a également heurté un train de marchandises stationné à proximité dans le district de Balasore, dans l'État d'Odisha, dans l'est du pays provoquant un enchevêtrement de wagons et faisant au moins 803 blessés.

Selon K. S. Anand, le responsable presse de la South Eastern Railway, la compagnie ferroviaire indienne, le bilan de l'accident de trains s'élève actuellement à 288 morts.

Anubha Das, un passager sorti indemne de la catastrophe, a déclaré qu'il n'oublierait jamais ce qu'il s'est passé. "Des familles écrasées, des corps démembrés et un bain de sang sur les voies", a-t-il raconté.

Des images vidéo montrent, elles, des wagons couchés à même le sol et des voies ferrées endommagées. Des équipes de secours étaient également à pied d'oeuvre pour tenter d'extraire des survivants des wagons et les transférer à l'hôpital.

"Nous avons vu un grand nombre de morts", a déclaré un témoin.

Un autre, impliqué dans les opérations de secours, a déclaré que les cris et les pleurs des blessés ainsi que ceux des proches des victimes étaient glaçants. "C'est horrible et déchirant", a-t-il dit.

L'agence de presse ANI, citant des sources, a rapporté que le Premier ministre, Narendra Modi, s'est rendu sur place. Il s'est entretenu avec les secouristes et a inspecté les décombres. Il devait ensuite se rendre dans les hôpitaux où ont été transférés les blessés.

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau, le Premier ministre britannique Rishi Sunak et le président français Emmanuel Macron ont exprimé leurs condoléances.

"J'adresse mes sincères condoléances à la présidente Murmu, au Premier ministre Modi et au peuple indien après le tragique accident de train survenu en Odisha. La France est solidaire. Mes pensées vont aux familles des victimes", a écrit sur Twitter (NYSE:TWTR) Emmanuel Macron.

LA SÉCURITÉ REMISE EN QUESTION

Les familles des personnes décédées recevront un million de roupies (12.000 dollars ou 11.187 euros), tandis que les blessés graves percevront 200.000 roupies et les personnes souffrant de blessures légères 50.000 roupies, a déclaré le ministre des Chemins de fer, Ashwini Vaishnaw. Certaines autorités locales ont également annoncé leur intention de verser des indemnités aux victimes de la catastrophe.

"Il s'agit d'un accident grave et tragique", a souligné devant la presse Ashwini Vaishnaw après avoir inspecté les lieux. "Nous nous concentrons entièrement sur les opérations de secours et d'assistance, et nous essayons de faire en sorte que les blessés reçoivent le meilleur traitement possible", a-t-il ajouté.

Pradeep Jena, un haut responsable de l'Etat d'Odisha, a déclaré sur Twitter que plus de 200 ambulances et près de 180 médecins sont mobilisés sur les lieux du drame.

L'Etat d'Odisha a décrété une journée de deuil ce samedi.

Selon les Chemins de fer indiens, le réseau du pays, monopole d'Etat, transporte de plus de 13 millions de personnes chaque jour. Les infrastructures sont cependant vétustes et présentent un bilan mitigé en matière de sécurité.

© Reuters. Une vue de drone montre des voitures déraillées après la collision de deux trains de passagers dans le district de Balasore dans l'État oriental d'Odisha, en Inde. /Photo prise le 3 juin 2023/REUTERS

Jairam Ramesh, le chef du Congrès national indien, un parti d'opposition, a estimé que l'accident renforçait la raison pour laquelle la sécurité doit toujours être la priorité absolue du réseau ferroviaire.

En 1981, un accident ferroviaire avait fait près de 800 victimes avec le déraillement d'un train circulant sur un pont et tombé dans une rivière de l'Etat du Bihar.

(Reportage Abinaya Vijayaraghavan et Akriti Sharma, Jatindra Dash et Subrata Nag; version française Camille Raynaud, Claude Chendjou et Kate Entringer)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés