Dernière minute
Investing Pro 0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Crise ukrainienne: Rencontre entre les chefs de la diplomatie US et russe

Actualités Monde21/01/2022 07:35
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters. Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken (à gauche), son homologue Sergueï Lavrov. Les ministres des Affaires étrangères américain et russe se rencontrent ce vendredi à Genève, en Suisse, pour discuter des tensions croissantes à propos de l

par Simon Lewis

GENEVE (Reuters) - Les ministres des Affaires étrangères américain et russe se rencontrent ce vendredi à Genève, en Suisse, pour discuter des tensions croissantes à propos de l'Ukraine, après une série de réunions entre les Occidentaux et Moscou la semaine dernière qui n'ont pas permis d'avancer vers une issue à la crise.

En amont de son arrivée à Genève pour y rencontrer son homologue Sergueï Lavrov, le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a effectué plusieurs escales en Europe pour s'assurer de la volonté des alliés des Etats-Unis à frapper de sanctions la Russie si celle-ci décide d'envahir l'Ukraine.

La volonté de Washington d'afficher un front commun face à Moscou a toutefois été mise à mal par les propos ambigus du président américain Joe Biden, qui a prédit mercredi que la Russie allait lancer une offensive contre l'Ukraine et qu'elle en paierait les conséquences.

S'exprimant lors d'une conférence de presse à la Maison blanche, il a suggéré que des divisions pourraient apparaître chez les Occidentaux sur la réponse à apporter en cas d'"incursion mineure" russe en Ukraine.

La Russie a déployé des dizaines de milliers de soldats à la frontière ukrainienne, alimentant les craintes de l'Occident sur une nouvelle offensive après l'annexion de la péninsule de Crimée en 2014.

Moscou nie toute intention agressive mais a toutefois prévenu qu'il pourrait prendre des mesures militaires - sans préciser lesquelles - si l'Occident ne répondait pas favorablement à ses demandes sécuritaires, dont la garantie que l'Otan ne permettra jamais à l'Ukraine de la rejoindre.

Interrogé sur les commentaires de Joe Biden, le porte-parole du Kremlin a déclaré que la Russie recevait des avertissements similaires depuis au moins un mois.

"Cela ne contribue aucunement à apaiser les tensions qui sont apparues en Europe et peut, en outre, contribuer à la déstabilisation de la situation", a dit Dimitri Peskov.

En visite à Kiev mercredi, Antony Blinken s'est évertué à rassurer l'Ukraine du soutien des Etats-Unis, tout en indiquant que le président russe Vladimir Poutine pourrait lancer "à très courte échéance" une attaque contre l'Ukraine.

Le chef de la diplomatie américaine s'est par la suite entretenu, à Berlin, avec des représentants allemands, français et britanniques d'efforts pour désamorcer la crise ukrainienne.

UNE "CERTAINE IRRITATION"

Des discussions bilatérales entre représentants américains et russes, en début de semaine dernière à Genève, puis en format plus large avec les pays de l'Otan, n'ont pas permis d'apaiser les tensions.

Alors que Moscou voit comme une "ligne rouge" une possible adhésion de l'Ukraine à l'Alliance transatlantique, Washington et ses alliés rejettent fermement l'idée que la Russie puisse avoir son mot à dire sur la question et refusent de faire une telle promesse.

Plusieurs représentants américains ont dit s'attendre à peu de résultats concrets lors de la réunion de vendredi.

Dénonçant ce qu'il a qualifié de "désinformation" de la part de la Russie afin de déstabiliser l'Ukraine, Antony Blinken a déclaré jeudi que les efforts diplomatiques effectués cette semaine lui permettraient de présenter à son homologue la position commune des Occidentaux et d'exhorter Moscou à faire marche arrière.

"Cette unité nous donne de la force - une force, puis-je ajouter, que la Russie n'a pas et ne peut égaler", a dit le secrétaire d'Etat américain.

"Et c'est pour cela (...) que je serai en mesure de présenter une opinion commune, une préférence partagée, de la part des Etats-Unis, de nos alliés européens et de nos partenaires, pour trouver une marche à suivre diplomatique vers une désescalade de ce conflit".

Parmi les alliés des Etats-Unis, toutefois, certains s'inquiètent depuis les commentaires de Joe Biden que Washington soit disposé à laisser à Moscou une certaine marge de manoeuvre afin d'éviter une invasion à grande échelle de l'Ukraine.

Réagissant semble-t-il aux propos de son homologue américain, le président ukrainien Volodimir Zelenski a déclaré jeudi via Twitter (NYSE:TWTR) qu'"il n'y a pas d'incursions mineures et de petits pays. De même qu'il n'y a pas de bilans mineurs et de chagrin léger après la perte d'êtres chers".

Une analyste ukrainienne du centre de réflexion Chatham House, à Londres, a déclaré que la réunion de Genève offrait une occasion aux Etats-Unis de clarifier les propos de Joe Biden, à condition qu'Antony Blinken soit autorisé à le faire.

Il y a, à Kiev, une "certaine irritation" que les Occidentaux n'ont pas transformé les paroles de soutien en actions plus concrètes, a dit par ailleurs Orissia Loutsevich.

(Reportage Simon Lewis, avec Alexander Ermochenko à Donetsk et Mark Trevelyan à Londres; version française Jean Terzian)

Crise ukrainienne: Rencontre entre les chefs de la diplomatie US et russe
 

Lire Aussi

Un soldat russe jugé à Kyiv pour crime de guerre
Un soldat russe jugé à Kyiv pour crime de guerre Par Reuters - 18/05/2022 1

KYIV (Reuters) - Le premier procès en Ukraine d'un soldat russe poursuivi pour crime de guerre dans le cadre de l'offensive lancée par Moscou contre l'Ukraine en février s'est...

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email