Mise à jour de notre politique de confidentialité et de nos termes et conditions. Pour en savoir plus, cliquez ici.
1
 

France: Consommation atone

Par (Philippe d'Arvisenet)Vue d'Ensemble des Marchés31/01/2013 10:31 GMT Ajouter un Commentaire
 
AA
+
-
Les dépenses réelles de consommation des ménages en biens sont restées stables en décembre, les achats de voitures, en net rebond, compensant la baisse des autres postes de dépenses. Sur l’ensemble du quatrième trimestre, les dépenses en biens accusent un recul limité (-0,1%), confortant notre prévision d’une contraction également limitée du PIB (-0,2%).
.
.

- Les dépenses réelles de consommation des ménages en biens sont restées stables en décembre, après avoir augmenté de 0,2% le mois précédent (chiffre non révisé). Sur l’ensemble du quatrième trimestre, elles ressortent, cependant, en légère baisse (-0,1% après +0,2% au troisième trimestre), confirmant notre prévision d’une contraction également limitée du PIB (-0,2%). Sur l’ensemble de 2012, la consommation de biens recule de 0,2%, après être restée stable en 2011, tirée vers le bas par la baisse marquée de la consommation de produits manufacturés, la plus forte depuis 1993 (-0,8%).
„
- Une nouvelle fois, la consommation surprend par sa résistance à la baisse. Mais les détails mitigés du chiffre attestent aussi de son atonie. En fait, la stabilité des dépenses en biens tient au net rebond des achats de voitures (+4,8%), attribué par l’INSEE à l’anticipation du renforcement du malus sur les véhicules les plus polluants au 1 erjanvier 2013. Les importantes remises pratiquées par les concessionnaires ont aussi soutenu le marché. Ce sursaut est ponctuel et sans lui, la consommation de biens aurait baissé compte tenu du recul des dépenses d’énergie (dû aux températures particulièrement douces), en équipement du logement et en textile et cuir.
„
- L’atonie de la consommation a tout lieu de se poursuivre à l’horizon des prochains mois. D’une part, d’après l’enquête de l’INSEE, la confiance des ménages est restée inchangée en janvier (à 86), à un niveau déprimé et les détails du chiffre ne sont pas plus encourageants. D’autre part, le nombre des demandeurs d’emplois s’est envolé en 2012 (+ 285 000 entre décembre 2011 et décembre 2012 pour la catégorie A). Leur hausse a certes marqué une pause en décembre mais elle est loin d’être terminée, faute de croissance. Et au tassement des revenus salariaux s’ajoute la hausse des prélèvements obligatoires. Une baisse de leur taux d’épargne permettrait aux ménages d’augmenter leur consommation malgré l’érosion de leur pouvoir d’achat. Mais pour ce faire, ils doivent regagner en confiance. Ce qui n’est pas encore gagné.

Hélène BAUDCHON / Agnès DUFOUR
helene.baudchon@bnpparibas.com
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data .

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Ajouter un Commentaire

 

Instructions pour les Commentaires

Nous vous encourageons à faire usage des commentaires afin de se mettre en relation avec les utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichir la conversation
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utiliser un style d'écriture standard. Ponctuation, majuscules et minuscules incluses.
  • NOTE: Tout spam et/ou messages promotionnels et liens insérés dans un commentaire seront retirés
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Du
 
 
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
 
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
 
 

Signalé avec succès

Merci. Ce commentaire a été soumis à un modérateur
_touchLoadingMsg