Mise à jour de notre politique de confidentialité et de nos termes et conditions. Pour en savoir plus, cliquez ici.
5
 

Banque nationale suisse

 
Mandat En tant que banque centrale indépendante, la Banque nationale suisse conduit la politique monétaire du pays. Conformément à la Constitution et à la loi, elle doit se laisser guider par l'intérêt général du pays, donner la priorité à la stabilité des prix et, ce faisant, tenir compte de la conjoncture. Elle établit ainsi une condition-cadre fondamentale pour l'évolution de l'économie. Organisation de la BNS La Banque nationale a deux sièges (Berne et Zurich) et six représentations (Bâle, Genève, Lausanne, Lucerne, Lugano et Saint-Gall). Elle dispose également de quatorze agences qui sont gérées par des banques cantonales et contribuent à assurer l'approvisionnement du pays en numéraire. Bénéfice de la BNS La détermination et la répartition du bénéfice de la BNS sont précisées dans la loi sur la Banque nationale (art. 30 et 31): la BNS constitue des provisions suffisantes pour maintenir les réserves monétaires au niveau requis par la politique monétaire. Pour ce faire, elle doit se fonder sur l’évolution de l’économie suisse. Sur le bénéfice porté au bilan, un dividende représentant au maximum 6% du capital-actions est versé. Le montant restant revient pour un tiers à la Confédération et pour deux tiers aux cantons. Le montant versé à la Confédération et aux cantons s'élève actuellement à 1 milliard de francs par an, si la réserve pour distributions futures ne devient pas négative après affectation du bénéfice.
 

Plus d’information

Mandat En tant que banque centrale indépendante, la Banque nationale suisse conduit la politique monétaire du pays. Conformément à la Constitution et à la loi, elle doit se laisser guider par l'intérêt général du pays, donner la priorité à la stabilité des prix et, ce faisant, tenir compte de la conjoncture. Elle établit ainsi une condition-cadre fondamentale pour l'évolution de l'économie. Organisation de la BNS La Banque nationale a deux sièges (Berne et Zurich) et six représentations (Bâle, Genève, Lausanne, Lucerne, Lugano et Saint-Gall). Elle dispose également de quatorze agences qui sont gérées par des banques cantonales et contribuent à assurer l'approvisionnement du pays en numéraire. Bénéfice de la BNS La détermination et la répartition du bénéfice de la BNS sont précisées dans la loi sur la Banque nationale (art. 30 et 31): la BNS constitue des provisions suffisantes pour maintenir les réserves monétaires au niveau requis par la politique monétaire. Pour ce faire, elle doit se fonder sur l’évolution de l’économie suisse. Sur le bénéfice porté au bilan, un dividende représentant au maximum 6% du capital-actions est versé. Le montant restant revient pour un tiers à la Confédération et pour deux tiers aux cantons. Le montant versé à la Confédération et aux cantons s'élève actuellement à 1 milliard de francs par an, si la réserve pour distributions futures ne devient pas négative après affectation du bénéfice.

Président: Thomas Jordan

Membres votants actuels: Thomas J. Jordan, Jean-Pierre Danthine, Fritz Zurbrügg