Dernière minute
Investing Pro 0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

La Banque Centrale Turque enlisée dans la crise de la Lira

Par Investing.com (Darrell Delamaide/Investing.com)Forex15/08/2018 14:02
fr.investing.com/analysis/la-banque-centrale-turque-enlisee-dans-la-crise-de-la-lira-200221231
La Banque Centrale Turque enlisée dans la crise de la Lira
Par Investing.com (Darrell Delamaide/Investing.com)   |  15/08/2018 14:02
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 

La livre turque a rebondi mardi par rapport à son plus bas niveau lundi et a ccentué cette remontée ce mercredi, mais la crise est loin d’être terminée. La baisse de l'USD/TRY de plus de 40% depuis le début de l'année a de plus des conséquences sur les autres devises des marchés émergents, ainsi que l'Euro. La monnaie turque s’est raffermie jusqu'à passer sous les 6.0000 aujourd'hui, après avoir atteint 7,13 lundi.

La banque centrale turque a finalement réagi à la crise en fournissant des liquidités et en remontant le taux de refinancement à court terme. La banque centrale cherche à éviter une hausse du taux de financement de référence de 17,75%, conformément à l'aversion du président Tayyip Erdogan pour les taux élevés. Au lieu de cela, il fournit des liquidités au taux à un jour de 19,25%. La banque centrale a également réduit les réserves obligatoires, libérant 10 milliards de livres (6 milliards de dollars) et 3 milliards de dollars de liquidités en or.

Mais le problème dépasse les frontières de la Turquie, puisque la chute spectaculaire de la monnaie turque s’est propagée bien au-delà du pays. La roupie indienne et le rand sud-africain en particulier, ont été touchés par la fuite des investisseurs des devises des marchés émergents. Même l'euro a été affecté en raison des craintes liées à l'exposition des banques européennes aux emprunteurs turcs, qui auront désormais beaucoup plus de difficultés à rembourser leurs prêts en devises étrangères compte tenu de la baisse de la monnaie nationale. La dette des entreprises turques représente en effet 70% du PIB, dont 35% en devises.

Cette semaine, l’Euro a par ailleurs marqué de nouveaux creux annuels à 1.1309 en raison des banques espagnoles, françaises et italiennes qui affichent toutes des milliards de dollars d'exposition.

L’indépendance de la Banque Centrale remise en Question

Une question clé pour les investisseurs est de savoir à quel point la banque centrale peut conserver son indépendance. La réélection d'Erdogan en juin, avec des pouvoirs élargis, a renforcé ses tendances autoritaires, et notamment son désir de contrôler la politique monétaire.

La chancelière allemande Angela Merkel a exhorté Erdogan cette semaine à respecter l'indépendance de la banque centrale. Sa voix compte beaucoup, non seulement parce qu'elle est le leader politique de facto de l'Europe, mais aussi à cause de la grande population turque de l'Allemagne et de ses liens étroits en termes d'échanges commerciaux et d'investissements.

Le président turc a besoin d'alliés comme Mme Merkel dans son affrontement actuel avec le président américain Donald Trump à propos de la détention d'un pasteur américain en Turquie. Rappelons en effet que Trump a imposé des droits de douane punitifs sur l'acier et l'aluminium turcs, manifestement en réaction à la baisse de la devise, mais aussi en guise de mesure répréssive face à la détention du pasteur américain.

Focus sur l'inflation

Les investisseurs doivent également tenir compte de l’inflation turque, qui dépasse maintenant les 15%. Le marché souhaiterais voir la banque centrale augmente les taux d’intérêt pour ralentir la surchauffe de l’économie. Erdogan, cependant, veut conserver une certaine souplesse monétaire pour promouvoir la croissance. En attendant, la Turquie accuse un énorme déficit du compte courant et ses coûts d'emprunt augmentent de façon exponentielle.

Et tant que la banque centrale se sentira liée par la question des taux d’intérêt, elle ne pourra pas faire grand chose pour rassurer les investisseurs étrangers et contrôler l'inflation.

Dans un autre registre, Trump et Erdogan doivent trouver un moyen de sortir de la situation difficile des relations entre la Turquie et les USA, après récente surenchère de tarifs douaniers des deux côtés.

La Banque Centrale Turque enlisée dans la crise de la Lira
 

Lire Aussi

Abdel Marzak
Tendance Euro USD 2022 Par Abdel Marzak - 19/12/2021 1

Avec une inflation record aux Etats-Unis depuis 1982, la hausse des prix sur novembre 2021 démontre une accélération en rythme annualisé à 6,8%. L'indice des prix hors énergie et...

Benoit Fernandez-Riou
Nouvelle monnaie sur le Forex ! Par Benoit Fernandez-Riou - 08/09/2021

​ Bonjour à toutes et à tous, Événement rare sur le Forex, nous venons d’assister hier le 7 Septembre 2021 à la création d’une nouvelle monnaie. En effet par la décision du...

La Banque Centrale Turque enlisée dans la crise de la Lira

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (1)
Zeynaadivă Diouf
Zeynaadivă Diouf 10/07/2020 16:21
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Saï bien
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email