Dernière minute
0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Le spleen de Publicis

Par Eric LewinMarchés boursiers24/07/2019 07:30
fr.investing.com/analysis/le-spleen-de-publicis-200430320
Le spleen de Publicis
Par Eric Lewin   |  24/07/2019 07:30
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 

Publié à l'origine sur la Bourse au quotidien.fr

Je ne vous ai jamais caché mes réserves profondes à l’endroit du secteur de la publicité, par trop « disrupté » et qui doit perpétuellement se réinventer, au même titre que le secteur bancaire, l’assurance et bien sûr la distribution.

Année après année, les événements justifient ces réticences, à l’image du dernier revers que vient d’essuyer Publicis (PA:PUBP), une société que je suis de près et qui a même un temps figuré dans La Lettre PEA, mon service dédié aux grosses capitalisations de la place parisienne, à une époque où l’attractivité des ratios et son profil de valeur OPAble incitaient davantage à l’optimisme.

Première société du CAC40 à publier ses comptes semestriels, le géant français de la publicité a enregistré une croissance organique de seulement 0,1% sur le deuxième trimestre, loin de la hausse (déjà modeste) de 0,7% pronostiquée par les analystes. Un niveau médiocre, même si Publicis était en quelque sorte retombée dans ses travers au premier trimestre, déplorant sur la période un recul de 1,8% de ses revenus en organique.

La rentabilité affiche en revanche une belle résilience, la marge d’Ebit étant ressortie en hausse de 40 points de base à environ 15%. Il en fallait cependant plus pour rassurer des investisseurs qui ont mal pris l’annonce par la direction d’une révision à la baisse de l’objectif de chiffre d’affaires annuel, lequel est désormais attendu stable, contre une progression de 0,8% anticipée auparavant.

D’une manière générale, Publicis déplore une réduction des honoraires dans la publicité dite traditionnelle aux Etats-Unis, son premier marché (où la croissance organique est ressortie négative à -1,7% sur la période avril-juin), et pâtit d’un recentrage trop lent sur le conseil et la technologie.

L’hypothèse d’une OPA de moins en moins crédible
Et alors que le secteur est en pleine mutation, l’action vient de toucher un plus bas de plus de cinq ans, avec une capitalisation boursière revenue sur des niveaux de 10,5 Mds€… La prudence est, il est vrai, plus que jamais de mise au vu de l’environnement actuel dans la publicité traditionnelle, c’est-à-dire le créatif, et se pose aussi la question de la faisabilité des objectifs 2020.

Rappelons en effet qu’Arthur Sadoun, le successeur de Maurice Lévy, avait annoncé en mars 2018 viser une croissance organique de 4% en 2020, une prévision qui semble désormais totalement utopique.

Plus que jamais, l’action rentre dans la catégorie des valeurs dites « value », c’est-à-dire celles qui affichent une importante décote par rapport au marché, mais force est de constater que cette catégorie n’est plus guère en odeur de sainteté auprès des gérants depuis plusieurs mois. Ces derniers privilégient en effet les valeurs dites « growth », celles qui ne cessent de monter en dépit de valorisations élevées. Le secteur du luxe et Dassault Systèmes (PA:DAST) en sont de très bonnes illustrations.

Le spleen de Publicis
Le spleen de Publicis

De son côté, Publicis se paie sur un PER de 9 tout en offrant un rendement de plus de 4% aux cours actuels. Son capital reste par ailleurs très atomisé, avec un flottant qui dépasse les 75%… Malgré ces atouts, les investisseurs ne devraient cependant revenir sur le titre que lorsque la croissance organique sera véritablement et durablement au rendez-vous. D’ici là, prenez votre mal en patience et ne vous attendez pas à une douce euphorie sur le titre.

Capgemini (PA:CAPP), que l’on citait souvent comme un potentiel acquéreur, a préféré jeter son dévolu sur Altran (PA:ALTT), avec qui les synergies économiques et stratégiques avaient sans doute beaucoup plus de sens. Partant, l’hypothèse d’une OPA a aujourd’hui du plomb dans l’aile…

Le spleen de Publicis
 

Lire Aussi

Goldwasser Exchange
Avis Budget Group fait des étincelles en bourse Par Goldwasser Exchange - 03/12/2021

Les actionnaires d’Avis Budget Group peuvent avoir le sourire : l’action du loueur de voiture a enregistré une progression spectaculaire de 58% au mois de novembre (cfr graphique),...

Le spleen de Publicis

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email