Dernière minute
Obtenir 40% de réduction 0
🔎 Consultez NVDA les ProTips complets pour évaluer les risques Réclamer -40%

Pétrole : 3 influences géopolitiques majeures à prendre en compte pour 2021

Par Investing.com (Ellen R. Wald, Ph.D.)Matières premières28/12/2020 08:07
fr.investing.com/analysis/petrole--3-influences-geopolitiques-majeures-a-prendre-en-compte-pour-2021-200436624
Pétrole : 3 influences géopolitiques majeures à prendre en compte pour 2021
Par Investing.com (Ellen R. Wald, Ph.D.)   |  28/12/2020 08:07
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
 
ENI
+0,90%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
CL
+1,21%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
RS
-0,75%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
REP
+1,13%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 

À l'approche de la nouvelle année, l'attention des marchés du pétrole s'est surtout portée sur l'évolution du coronavirus, les débats de l'OPEP+, les prévisions de voyages de vacances et la politique américaine.

Pétrole WTI journalier
Pétrole WTI journalier

Mais il y a d'autres acteurs majeurs du marché pétrolier qu'il ne faut pas ignorer. Voici un aperçu de la situation actuelle de trois acteurs majeurs de l'industrie pétrolière qui ont fait la une des journaux pendant la majeure partie du dernier trimestre : l'Iran, le Venezuela et la Chine.

1. Iran

L'Iran est sans doute le pays qui a le plus à gagner au change avec le remplacement de Trump par Biden dans le bureau ovale. L'administration du président Trump a retiré les États-Unis du JCPOA, le programme nucléaire iranien mis en place par Obama, a appliqué des sanctions sévères contre l'Iran et a tué le chef des forces du Corps des gardiens de la révolution islamique (IRGC). Biden, en revanche, s'est engagé durant la campagne à lever les sanctions de Trump et à rétablir le JCPOA. De nombreuses questions restent en suspens quant à ce que Biden prévoit de faire vis-à-vis de l'Iran, mais l'Iran cherche déjà à augmenter sa production de pétrole en 2021 avec l'intention de l'exporter.

Selon S&P Platts, l'Iran a produit 2,02 millions de bpj en novembre. En 2020, la production pétrolière du pays a fluctué entre 2,12 millions de bpj et 1,95 million de bpj.

Malgré les sanctions sévères actuellement en vigueur, l'Iran a exporté environ 1,02 millions de bpj en novembre, selon TankerTrackers.com. Avant l'entrée en vigueur des sanctions, l'Iran produisait plus de 4 millions de bpj, et le pays commence déjà à se préparer à augmenter sa production pour la ramener à ces niveaux en 2021.

Le budget du gouvernement du président Rouhani pour l'année civile iranienne qui commence en mars prévoit des ventes de pétrole de 2,3 millions de bpj. La stratégie, comme l'a expliqué M. Rouhani dans un discours le 9 décembre, consiste à stimuler les exportations à un niveau tel qu'il serait logistiquement impossible de les sanctionner à nouveau. La National Iranian Oil Company cherche à porter la production de pétrole à 6,5 millions de bpj au cours des 20 prochaines années.

La question pour les marchés et les traders est de savoir si ces plans d'expansion de la production et des exportations sont réalistes et s'ils sont actuellement pris en compte dans les projections du marché pétrolier pour 2021.

Il est probable que l'Iran augmente quelque peu ses exportations clandestines. L'équipe de Biden ne poursuivra sans doute pas les contrevenants aux sanctions (en particulier à l'égard de l'Iran) avec le même zèle que l'administration Trump. Toutefois, de nombreux experts estiment que, sur le plan logistique, l'Iran ne serait pas en mesure d'augmenter ses exportations à une échelle susceptible d'influencer le marché au moins jusqu'à la deuxième moitié de 2021. Par conséquent, les commerçants ne s'attendent pas encore à une augmentation de l'offre mondiale en provenance de l'Iran.

2. Venezuela

Selon Platts, la production pétrolière du Venezuela en novembre n'a atteint en moyenne que 430 000 bpj. Même si le Venezuela possède (selon l'OPEP) les plus grandes réserves de pétrole de la planète, il ne produit pratiquement pas de pétrole et est obligé d'importer de l'essence. Pendant la campagne, Biden a indiqué qu'il n'assouplirait pas les sanctions contre le Venezuela, qui l'empêchent d'exporter du pétrole et d'importer de l'essence. (Il est à noter que selon TankerTrackers.com, le Venezuela continue d'exporter une partie de son pétrole par le biais de méthodes clandestines similaires à celles utilisées par l'Iran).

Au début de 2020, les États-Unis ont sanctionné une branche de Rosneft (MCX:ROSN) qui avait des actifs au Venezuela et vendait du pétrole vénézuélien. Rosneft a vendu ces actifs au gouvernement russe et ni la Russie ni Rosneft ne commercialisent actuellement du pétrole vénézuélien.

D'autres sociétés comme ENI (MI:ENI), Repsol (MI:REP) et Reliance (NYSE:RS), avaient échangé du pétrole lourd vénézuélien contre des produits raffinés, mais la menace de sanctions secondaires des États-Unis les a contraint à cesser leurs activités au Venezuela.

A moins que les sanctions ne soient levées, il semble que le rôle du Venezuela sur le marché en 2021 pourrait se limiter à celui de consommateur de produits raffinés. Sinon, à moins d'un changement politique au Venezuela ou d'un changement majeur de la politique américaine, les marchés et les commerçants n'attendent pas grand-chose de ce pays d'Amérique du Sud dans un avenir proche.

3. Chine

La demande de pétrole de la Chine joue un rôle majeur sur les marchés du pétrole à la fin de 2020. Les commandes de pétrole brut pour janvier et février ont été robustes et sont considérées comme l'un des moteurs de la récente reprise du pétrole.

Un autre plan pour 2021 : La Chine cherche à ajouter et à remplir 100 millions de barils supplémentaires de nouveaux réservoirs de stockage appartenant à l'État en 2021. (À titre de comparaison, la demande mondiale de pétrole au cours des dernières années a été d'environ 100 millions de barils par jour).

Les raffineries et les installations de stockage privées devraient également se développer en 2021. Ces informations indiquent une augmentation de la demande en provenance de la Chine l'année prochaine, ce qui est bien sûr un bon signe pour le prix du pétrole.

Pétrole : 3 influences géopolitiques majeures à prendre en compte pour 2021
 

Lire Aussi

Pétrole : 3 influences géopolitiques majeures à prendre en compte pour 2021

Ajouter un commentaire

Charte de discussion

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (2)
Juste Abdon Etoundi Mvogo
Juste Abdon Etoundi Mvogo 08/01/2021 1:06
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
I am a young trader I would like to have more seat
Carlos Pinheiro
Carlos Pinheiro 28/12/2020 8:27
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Pour Moi tout est à prendre en compte.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email