Dernière minute
0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Les Ehpad redoutent une pénurie de personnel liée à l'obligation vaccinale

Indicateurs éco.15/09/2021 16:25
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters. Selon les derniers chiffres officiels, 89% du personnel dans les établissements de santé ainsi que dans les Ehpad avaient reçu une première dose en date du 12 septembre. Cela signifie que 11% du personnel pourrait être mis à pied à partir de ce mer

par Clotaire Achi et Caroline Pailliez

BORDEAUX (Reuters) - Au plus fort de la crise sanitaire, Emmanuel Chignon, directeur de l'Ehpad Terre-Nègre à Bordeaux, est parvenu à assurer la continuité des soins de ses résidents tout en limitant les décès grâce, dit-il, à "une débauche d'énergie" de ses équipes.

Maintenant que le nombre de contaminations est en baisse en France métropolitaine, il fait face à une nouvelle crise: celle d'une partie du personnel qui préfère raccrocher la blouse plutôt que de se faire vacciner, comme la loi les y oblige depuis ce mercredi.

Six ou sept soignants (aides-soignants ou infirmières) lui ont fait savoir ou laissé penser qu'ils ne comptaient pas recevoir de première dose avant le 15 septembre. Ce qui représente trois à quatre postes non pourvus par jour.

En parallèle, les agences d'intérim lui ont dit avoir enregistré des dizaines de défections liées à l'obligation vaccinale, ajoutant qu'elles ne seraient pas en mesure de lui fournir autant de remplaçants qu'il le souhaiterait.

"On a le sentiment de vivre une troisième vague, mais plutôt une vague RH (NYSE:RH), avec beaucoup de salariés, compétents, appréciés, qui sont parfois dans nos équipes depuis des années, et font le choix de ne pas se faire vacciner", dit-il à Reuters.

"Ça vient déstabiliser les établissements qui ont été passablement chahutés depuis 18 mois", ajoute-t-il.

JONGLER SUR LES PLANNINGS

Selon les derniers chiffres officiels, 89% du personnel dans les établissements de santé ainsi que dans les Ehpad avaient reçu une première dose en date du 12 septembre. Cela signifie que 11% du personnel pourrait être mis à pied à partir de ce mercredi.

Ces départs ajoutent une tension supplémentaire dans un secteur qui connaît déjà de grosses difficultés de recrutement. On estime à 100.000 le nombre de postes non pourvus dans les établissements de santé, selon la Fédération de l'hospitalisation privée. Et près d'un Ehpad sur deux peine à trouver de la main d'oeuvre, selon la Drees, institut de statistiques public.

Plusieurs hôpitaux, notamment en région, ont déjà fait savoir dans les médias qu'ils allaient devoir fermer des lits en raison d'une pénurie de salariés.

A Terre-Nègre, l'un des plus gros Ehpad associatifs de France, 2% des effectifs n'ont pas de schéma vaccinal complet. Mais perdre, ne serait-ce qu'une personne, est dommageable pour les équipes, estime Fabienne Videau, infirmière cadre.

Le personnel jongle quotidiennement pour combler les trous liés à l'absentéisme et aux problèmes de recrutement. Beaucoup de salariés font aussi des heures supplémentaires, dit-elle.

"Si on ne peut pas remplacer ces soignants qui s’en vont, le travail va se reporter sur les autres, et moi j’ai peur d’un cercle non vertueux, avec de la fatigue, de l’usure et une augmentation de l’absentéisme", prévient Emmanuel Chignon.

PARTIR AUX ÎLES CANARIES

Parmi ceux qui sont prêts à quitter leur profession, figure Emmanuel Malinowski, aide-soignant de 35 ans, qui travaille dans l'établissement depuis cinq ans.

Il remettra sa blouse mercredi après sa journée de travail "à contre-coeur" car il aimait son métier, dit-il. Mais l'obligation vaccinale a été l'annonce de trop.

Cela fait des années que le personnel des Ehpad réclame des moyens supplémentaires pour travailler dans des conditions plus convenables sans que la situation n'évolue, explique-t-il.

"Je faisais l’effort, malgré tout, de faire ce métier-là parce que c’est vrai que c’est un métier qui me correspond vraiment", dit-il. "Mais après les deux ans de crise qu’on a vécus dans les soins, ça a été la goutte d’eau."

Pour l'aide-soignant, la vaccination contre le COVID-19 doit relever de la liberté de choix, d'autant plus que, selon lui, nous n'avons pas beaucoup de recul sur le vaccin. Il dit, en revanche, faire très attention aux résidents en respectant bien les gestes barrières.

Lui qui n'a pas pris de congés depuis mars 2020 pour être présent pendant la crise vient de prendre un billet simple pour les îles Canaries. Il peut passer au moins trois mois sur place sans entamer ses économies et verra pas la suite quelle orientation professionnelle il envisage de prendre.

Le directeur de l'Ehpad, quant à lui, espère surmonter cette crise en embauchant des apprentis et améliorer la qualité de vie au travail de ses salariés en investissant dans du matériel. Mais il dit avoir besoin d'un coup de pouce.

"Ce sont des moyens conséquents et on souhaiterait être davantage accompagné par les pouvoirs publics", dit-il.

(Reportage Clotaire Achi et Caroline Pailliez, édité édité par Jean-Michel Bélot)

Les Ehpad redoutent une pénurie de personnel liée à l'obligation vaccinale
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (1)
Cuke Skywalker
Cuke Skywalker 15/09/2021 18:06
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Et c'est encore un fail...
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email