Dernière minute
0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Le gouverneur de la banque centrale du Liban visé par une plainte en France, selon l'ONG Sherpa

Economie03/05/2021 11:45
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters. Le gouverneur de la banque centrale du Liban, Riad Salamé (photo), est visé par une plainte déposée en France par l'ONG Sherpa pour des soupçons de biens mal acquis, a déclaré lundi à Reuters une responsable de l'ONG, Laura Rousseau. /Photo d'arch

PARIS (Reuters) - Le gouverneur de la banque centrale du Liban, Riad Salamé, est visé par une plainte déposée en France par l'association Sherpa pour des soupçons de biens mal acquis, a déclaré lundi à Reuters une responsable de l'organisation non gouvernementale (ONG), Laura Rousseau.

L'association de lutte contre la corruption avait auparavant indiqué qu'une plainte avait été déposée, en collaboration avec le Collectif des victimes des pratiques frauduleuses et criminelles au Liban, devant le Parquet national financier (PNF) français pour corruption et blanchiment d'argent dans et à l'extérieur du pays du Cèdre.

"La plainte déposée vise non seulement des faits de blanchiment en lien avec l'externalisation de capitaux considérables à compter de la crise de l'automne 2019, mais également les conditions suspectes dans lesquelles ont été acquis par des responsables libanais privés ou publics ces dernières années sur le territoire français des biens immobiliers parfois très luxueux", a écrit l'ONG dans un communiqué.

Le communiqué ne précise pas l'identité des personnes visées.

La plainte déposée vendredi contre le gouverneur de la banque centrale du Liban porte sur des biens immobiliers en France d'une valeur de plusieurs millions d'euros, a précisé Laura Rousseau.

Sollicité, le PNF n'était pas disponible dans l'immédiat pour un commentaire.

De son côté, Riad Salamé a réagi lundi auprès de Reuters en affirmant avoir acquis ses biens en France avant de prendre ses fonctions à la banque centrale du Liban. Par le passé, il a déjà démenti les accusations de corruption en son encontre, disant être l'objet d'une campagne de dénigrement.

"L'objectif final de cette procédure de biens mal acquis est la restitution des avoirs à la population libanaise qui a été spoliée et la lutte contre la corruption", souligne l'association Sherpa dans son communiqué.

L'ONG rappelle que Transparency International, qui mesure le degré de perception de la corruption au niveau mondial, a classé le Liban au 149ème rang sur 180 de son étude.

Sherpa et d'autres organisations non gouvernementales ont déposé des plaintes similaires par le passé, dont une contre Rifaat al Assad, oncle du président syrien Bachar al Assad, condamné récemment par la justice française à une peine de quatre ans de prison pour blanchiment.

Le Liban est plongé dans sa crise la plus profonde, au niveau politique et économique, depuis la guerre civile de 1975-1990, sur fond de défiance à l'égard des élites, accusées de corruption.

Paris est depuis huit mois à la tête des efforts internationaux pour sortir le Liban de cette crise.

(John Irish, Claude Chendjou avec Laila Bassam, édité par Blandine Hénault)

Le gouverneur de la banque centrale du Liban visé par une plainte en France, selon l'ONG Sherpa
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email