Dernière minute
Investing Pro 0
Dernier rappel pour le Cyber Monday ! Économisez maintenant sur Réclamer -60%

France: Danone et Nestlé sous pression avant les négociations sur les prix alimentaires

Publié le 25/09/2023 12:06
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters. Logo du groupe alimentaire français Danone au siège de l'entreprise à Rueil-Malmaison. /Photo prise le 18 février 2021/REUTERS/Gonzalo Fuentes
 
NESN
-0,32%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
DANO
-0,56%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
ULVR
+0,16%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
KO
-0,59%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 

par Richa Naidu

LONDRES (Reuters) - Les négociations commerciales entre les grands groupes industriels et les enseignes de distribution pourraient être lourdes de conséquences pour Nestlé (SIX:NESN) et Danone (EPA:DANO) dont les revenus dépendent de la France plus que de tout autre pays d'Europe de l'Ouest.

La France est, depuis longtemps, le plus grands marché de produits alimentaires de l'Union européenne en terme de revenus des supermarchés, selon le cabinet d'études IBISWorld.

Face à la forte inflation des prix alimentaires, le gouvernement français souhaite faire avancer les négociations tarifaires entre distributeurs et groupes industriels. Celles-ci, qui se tiennent habituellement entre décembre et mars, doivent démarrer mi-octobre dans l'espoir d'obtenir des baisses de prix d'ici la mi-janvier.

Dimanche soir, le président Emmanuel Macron s'en est pris aux grands groupes industriels alimentaires qui maintiennent des prix élevés malgré un recul de l'inflation, mettant en avant le besoin de trouver un "accord de modération" sur les marges.

"Le blocage des prix, ça ne marche pas", a-t-il déclaré. Il faut "mettre tout le monde autour de la table, et trouver un accord sur les marges".

D'après des données compilées par Bernstein pour Reuters, la France a représenté environ 8% du chiffre d'affaires de Danone en 2022, et près de 4% pour Nestlé. Le Royaume-Uni vient en deuxième position pour les deux groupes.

Selon Bruno Monteyne, analyste chez Bernstein, Danone subira la plus forte pression pour faire baisser ses prix. Les produits de l'industriel français, comme les yaourts, sont plus facilement substituables par des marques moins chères que, par exemple, le café Nespresso de Nestlé, souligne-t-il.

De cette façon, les distributeurs pourraient se retrouver en position de force.

Un constat partagé par Laurent Cenatiempo, responsable de la concurrence et des affaires juridiques à l'Association européenne des marques (AIM), qui note que les grands producteurs, dont Coca-Cola (NYSE:KO) et Unilever (LON:ULVR), ne peuvent pas se passer des parts de marché que représentent les rayons des supermarchés. 

Nestlé et Unilever ont refusé de commenter et Danone n'a pas fait suite à une demande de commentaires.

Auditionnés par l'Assemblée nationale mercredi, les représentants de l'industrie alimentaire ont fait valoir que les coûts de production restaient élevés après être montés en flèche pendant deux ans.

Les distributeurs affirment quant à eux que les pressions sur les coûts s'atténuent tandis que les investisseurs commencent à s'inquiéter de l'impact des hausses de prix sur les volumes et in fine le chiffre d'affaires.

Les groupes de distribution opérant des supermarchés en France pourraient exiger des baisses de prix allant de 2% à 5% de la part des fabricants de produits alimentaires lors des négociations, a déclaré mercredi le patron du groupe Les Mousquetaires Thierry Cotillard.

(Reportage Richa Naidu; version française Victor Goury-Laffont, édité par Blandine Hénault)

France: Danone et Nestlé sous pression avant les négociations sur les prix alimentaires
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Charte de discussion

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email