Dernière minute
0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

StockBeat: Le rapport de KPMG ne permet pas d'innocenter Wirecard

Actions28/04/2020 11:42
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters.

Par Geoffrey Smith

Investing.com -- Enfin un rapport d'entreprise qui n'a rien à voir avec le Covid-19 !

Malheureusement, ce n'est pas un bon rapport. La société de paiement allemande Wirecard (DE:WDIG) - la coqueluche des investisseurs particuliers depuis des années et un exemple rare de réussite d'une startup allemande sur une bourse dominée par les stalactites du 20e siècle - n'a pas réussi à bannir les accusations de comptabilité inappropriée - principalement par le Financial Times - qui lui ont été adressées ces trois dernières années.

Les actions de Wirecard ont chuté de 22% au début de la séance à Francfort, avant de revenir à 17,5% seulement, après qu'un audit spécial de KPMG ait conclu qu'il ne pouvait pas valider les comptes de la société pour 2016-2018 parce qu'il n'avait pas reçu toutes les informations qu'il jugeait nécessaires. En conséquence, Wirecard a également été contrainte de reporter la publication de ses comptes annuels pour 2019, qui était prévue pour jeudi.

Wirecard, comme d'habitude, a été la première à annoncer la mauvaise nouvelle, avec son propre ton (beaucoup plus positif).

"Les preuves à charge pour les allégations publiques de falsification de bilan n'ont pas été identifiées", a-t-elle déclaré dans une déclaration sur son site web. "En ce qui concerne les quatre domaines de l'audit - Acquisitions par tiers (TPA), Avances de fonds commerciaux (MCA)/prêts numériques ainsi que les activités en Inde et à Singapour - aucune conclusion significative n'a été faite, ce qui nécessiterait un ajustement des comptes annuels 2016-2018".

KPMG a cependant déclaré qu'il ne pouvait pas être sûr que Wirecard lui avait donné toutes les informations nécessaires à son enquête.

"Une déclaration finale d'exhaustivité a été demandée par nous, mais n'a pas été fournie par la direction à la fin de notre enquête le 27 avril", ont déclaré les comptables. Ils ont également accusé la société de prendre des mois pour fournir les informations qu'ils avaient demandées.

"Par conséquent, nous ne pouvons pas dire de manière définitive que ces documents et informations sont complets, corrects et sans contradiction", a déclaré KPMG. "De même, nous ne pouvons pas juger si toutes les informations et preuves pertinentes pour notre jugement ont été rendues accessibles. A cet égard, nous ne pouvons pas exclure que nous serions arrivés à une conclusion différente avec des informations et des documents supplémentaires".

En ce qui concerne la validation des comptes des trois dernières années, KPMG a noté que son mandat s'était limité à l'examen de documents spécifiques et de questions y afférentes. En tant que tel, il a déclaré que l'audit "ne peut pas avaliser l'exactitude des comptes publiés en général".

Wirecard a rétorqué qu'elle ne pouvait pas fournir les données que KPMG voulait parce qu'elles étaient la propriété de tiers, et qu'elle fournissait donc ses propres chiffres à la place.

L'enquête a inclus, mais ne s'est pas limitée aux allégations du Financial Times selon lesquelles Wirecard a utilisé une entité basée à Dubaï, Al Alam Solutions, pour gonfler les chiffres des ventes et des bénéfices. Wirecard, qui a d'abord poursuivi le FT en réponse, a qualifié ces allégations de "non-sens".

Pour la plupart, les investisseurs ont été heureux de croire la société d'Aschheim plutôt que le Financial Times, en croyant que les allégations ne sont que l'expression d'Anglo-Saxons envieux, en ligue avec de mauvais vendeurs à découvert.

Cependant, la réaction de l'action mardi suggère que quelque chose a pu changer dans les perceptions. La différence flagrante entre les conclusions de KPMG et le ton de l'entreprise n'est pas belle à voir, et les investisseurs n'aiment pas se faire dire qu'ils ne peuvent pas se fier à leurs propres yeux, même par quelqu'un qui les a rendus riches.

La nouvelle laisse l'action effectivement là où elle était il y a deux ans, et en baisse de 45% par rapport à son pic de 2018.

StockBeat: Le rapport de KPMG ne permet pas d'innocenter Wirecard
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (1)
Carsten Nielsen
Carsten Nielsen 30/04/2020 7:17
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
En lisant le rapport ,les societes tierces auraient du justifier des ca qui ont été de toute façon encaissés par wc.Si j'ai 100 de rentrees. elles existent vraiment ,donc les flux sont reels meme s'ils ne peuvent être justifié dans le detail .
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email