Débloquez les données Premium : Jusqu'à 50 % de réduction InvestingProPROFITER DES SOLDES

Beaucoup de vent pour porter des records

Publié le 14/02/2017 12:53
US500
-
FCHI
-
CSGN
-
HOLN
-
EDF
-
BOUY
-
SOGN
-
MICP
-
TTEF
-
RAND
-
PUBP
-
ILD
-
IPN
-
HEIG
-
EGAB
-

Hier soir, les marchés américains ont poursuivi leur ascension en marquant de nouveaux records, et pour la première fois de son histoire, la capitalisation boursière cumulée du S&P500 a dépassé les 20 000 milliards de dollars. Mais "qu'est-ce qui sert de catalyseur" à ces records ?

Hier, le CAC a aligné une quatrième séance de hausse et a re-déborder les 4 900 points avant de fléchir. Désormais, alors que notre indice évolue dans la zone haute de sa figure de congestion de court terme (visible en bleuté), une correction technique guette.

Graphique CAC 40

On profitera ainsi de toute nouvelle poussée vers les 4 900/4 920 points pour chercher à vendre pour jouer un retracement vers les 4 865 points, voire vers le gap ouvert hier matin. A l'inverse, le franchissement des 4 930 points ouvrirait la voie à de nouveaux sommets vers les 4 950 points.

Pour l'heure, nous avons le sentiment que la hausse s'auto-entretient, portés par des vents ascendants... mais par du vent quand même.

Dans l'actualité macroéconomique du jour

  • Nous avons pris connaissance d'une accélération de l'inflation en Chine au mois de janvier. L'indice CPI des prix à la consommation est en hausse de 2,5%.
  • En Europe, la croissance du PIB en Allemagne au quatrième trimestre a été révisée en légère baisse à +0,4% contre +0,5% en lecture initiale. La bonne santé allemande crée évidemment des tensions et jalousie en zone euro, comme Philippe vous l'a décrit hier.
  • Outre-Rhin toujours, l'inflation est heureusement ressortie conforme aux attentes, en hausse de 1,9% sur un an.
  • A noter également que l'indice de confiance Zew pour le mois de février était également attendu en fin de matinée.
  • Aux Etats-Unis, il faudra suivre l'évolution des prix à la production en janvier ainsi que le discours de Janet Yellen devant le Congrès (à partir de 16h).

Au niveau corporate

  • En Europe, le secteur télécoms était entouré et Bouygues (PA:BOUY) comme Iliad (PA:ILD) prennent 3% en moyenne (respectivement sur les 35,50€ et les 195€) alors que les discussions autour d'une consolidation dans l'Hexagone auraient repris, selon des informations de presse (La Lettre de l'Expansion).
  • Michelin (PA:MICP) ouvrait en hausse de 2% sur les 106€, après la publication de résultats records en 2016 et l'annonce d'une hausse du dividende (porté à 3,25€ contre 2,85€ sur 2015). Le fabricant de pneumatiques a en outre indiqué qu'il comptait faire au moins aussi bien pour 2017.
  • A l'inverse, EDF (PA:EDF) démarrait la séance en repli de 1% sous les 9,40€, l'électricien ayant annoncé une baisse de ses résultats en 2016, chiffres toutefois supérieurs aux attentes moyennes des analystes.
  • LafargeHolcim (PA:LHN) reculait de près de 1%, pénalisé par la publication trimestrielle décevante de son homologue allemand Heidelbergcement (DE:HEIG).
  • Bourbon perd également 1% vers les 11,70€ après la signature d'un contrat EPCI avec Total (PA:TOTF) Gabon (PA:EGAB).
  • Ailleurs en Europe, Credit Suisse (SIX:CSGN) ouvrait en hausse de 4% à 15,30 CHF, le géant bancaire suisse ayant publié une perte nette conforme aux attentes, à -2,35 MdsCHF sur le quatrième trimestre 2016. Cette perte est liée à la lourde provision passée pour régler l'accord avec la justice américaine. Comme moi, vous vous dites que cette raison mérite une hausse de 4%, évidemment...
  • Début de séance favorable également pour Randstad (AS:RAND), qui gagne plus de 3% à Amsterdam sur les 57,50€. Le numéro deux mondial de l'intérim a dépassé les attentes au quatrième trimestre et sur l'ensemble de l'année 2016.

Du côté des changements de recommandations de brokers

  • Publicis (PA:PUBP) gagne 1% sur les 64,50€ soutenu par Bank of America Merrill Lynch (le broker ayant intégré le titre à sa liste de valeurs préférées en Europe).
  • A l'inverse, Ipsen (PA:IPN) recule de 1% sous les 76€, pénalisé par la dégradation de Société Générale (PA:SOGN) (qui a ramené son conseil d' "acheter" à "conserver")

Article original

Derniers commentaires

Chargement de l'article suivant...
Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés