Dernière minute
0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

5 raisons pour lesquelles le pétrole va atteindre 25 dollars en 2016

Par Investing.com (Jesse Cohen/Investing.com)Matières premières16/11/2015 11:06
fr.investing.com/analysis/cinq-raisons-pour-lesquelles-le-p%EF%BF%BD%EF%BF%BDtrole-va-atteindre-25-dollars-en-2016-32524
5 raisons pour lesquelles le pétrole va atteindre 25 dollars en 2016
Par Investing.com (Jesse Cohen/Investing.com)   |  16/11/2015 11:06
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 

Par Jesse Cohen

Les acteurs du marché du pétrole se posent, ces derniers temps, une question centrale : Les prix des matières premières ont-ils touché le fond ou assisterons-nous à de plus amples reculs, vers de nouveaux plus bas, en 2016 ?

Les cours du pétrole pourraient atteindre 25$ en 2016
Les cours du pétrole pourraient atteindre 25$ en 2016

Vendredi dernier, les futures du brut américain terminaient la semaine à 40,70 dollars le baril, alors que le cours du Pétrole Brent atteignait 44,50 dollars. Il y a seulement 18 mois, en juin 2014, le prix d'un baril de pétrole s'élevait à plus de 100 dollars.

Depuis le début de l’année, les cours du pétrole américain et du Brent ont reculé d’environ 18%. Depuis juin 2014, les futures du brut ont perdu près de 60 %. Cette baisse est vertigineuse et ne semble absolument pas être arrivée à son terme.

Graphique hebdomadaire du brut YTD
Graphique hebdomadaire du brut YTD

Cinq facteurs baissiers dominent à présent le marché et me poussent à envisager que les prix du pétrole vont baisser encore davantage au cours de l'année à venir, pour évoluer entre 25 et 35 dollars le baril.

1. La production mondiale de pétrole est supérieure à la demande avec l’essor de la production de pétrole de schiste américain et la décision prise l'année dernière par l'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) de ne pas diminuer son quota de production (voir le graphique ci-dessous). Selon des estimations récentes, l'OPEP a pompé environ 31,64 millions de barils par jour en octobre, presque un record, alors que les principaux producteurs, à la tête desquels l'Arabie Saoudite, ont choisi de défendre leur part de marché en maintenant un niveau de production élevé.

Production de l'OPEP 2010-2015
Production de l'OPEP 2010-2015

2. On s'attend à ce que l'approvisionnement par l'OPEP augmente encore plus lorsque l'Iran commencera à accroître sa production de brut, une fois que la levée des sanctions internationales - faisant suite à l'accord sur le nucléaire conclu en juillet avec les grandes puissances occidentales – sera effective, au début de l'année prochaine. Téhéran souhaite doubler ses exportations de pétrole, à 2,3 millions de barils par jour d'ici mi-2016, aggravant ainsi la surabondance de pétrole, responsable de la dégringolade des prix.

3. Les inquiétudes concernant la hausse des stocks de pétrole aux Etats-Unis, malgré une baisse du nombre de puits de forage en activité, suppose également un risque baissier pour les cours, dans les mois à venir.

Selon le groupe de recherche industriel Baker Hughes (N:BHI), le nombre de plateformes de forage pétrolier en activité aux États-Unis a diminué la semaine dernière, atteignant un total de 574. Il s'agit là de la dixième semaine consécutive de régression, à un niveau se rapprochant du plus bas de juin 2010 (voir le graphique ci-dessous). Au cours des onze semaines précédentes, les forages ont été interrompues sur 101 puits aux États-Unis. Paradoxalement, une baisse du nombre de plateformes en activité est traditionnellement interprétée comme un signe haussier pour le brut car elle indique, en théorie, une possible diminution de la production dans le futur.

Graphique - Décompte de foreuses Baker Hugues
Graphique - Décompte de foreuses Baker Hugues

Cependant, la production de pétrole américain s'est maintenue aux alentours de 9 millions de barils par jour au cours de l'année passée, un volume proche du plus haut niveau jamais atteint depuis le début des années 70. Dans le même temps, le total des stocks de brut américain se situe sur des niveaux inédits, pour cette période de l'année, depuis au moins 80 ans.

Stocks de brut YTD hebdo AIE vs données historiques
Stocks de brut YTD hebdo AIE vs données historiques

4. Un autre facteur vient renforcer ce sentiment baissier. Il s’agit des inquiétudes toujours plus fortes concernant l’état de santé déclinant de l'économie mondiale, inquiétudes qui portent à croire que l’excès d’offre à l’échelle mondiale devrait persister, au-delà des prévisions.

La préoccupation générale sur la santé d’une économie chinoise en situation de léthargie et les conséquences sur la demande de pétrole resteront un facteur clé. La Chine devrait publier en 2015 son taux annuel de croissance le plus faible depuis la crise financière mondiale.

Le PIB du pays asiatique a augmenté de 6,9 % au troisième trimestre, juste en-dessous des 7 % visés par le gouvernement. Les chiffres de la production industrielle, qui ont été annoncés mercredi dernier, sont inférieurs aux prévisions et traduisent, de toute évidence, un ralentissement : Les investissements en capital fixe ont décéléré. Comme le souligne l’analyste Cam Hui, « le moteur de croissance traditionnel de la Chine - alimenté par les exportations industrielles et les dépenses d'infrastructures- ralentit sur un certain nombre d’aspects ».

La demande implicite en pétrole de la Chine a ralenti à 226 500 barils par jour en septembre, il s'agit là du taux de croissance le plus faible de ces huit derniers mois. Ce pays asiatique est le deuxième plus grand consommateur de pétrole après les États-Unis et a été le principal moteur de la croissance de la demande.

Demande chinoise de pétrole 2006-2015
Demande chinoise de pétrole 2006-2015

5. Les cours du pétrole devront également faire face à un dollar américain plus fort lorsque la Réserve Fédérale commencera à relever ses taux d'intérêt et à resserrer sa politique monétaire. Ce changement de politique, que beaucoup envisagent pour le mois de décembre, est censé stimuler le dollar et rendre les futures sur le pétrole en dollar plus chers pour les acheteurs munis d’autres devises.

Tous ces facteurs indiquent qu'on est encore loin d’un rééquilibrage entre production et demande, cette situation contribuant à ce que les prix du pétrole restent bas pendant encore un long moment.

L’analyse technique confirme ce point de vue. Après un recul sous une ligne de tendance qui datait de 1999, la configuration baissière du graphique indique que le principal support suivant ne sera atteint que lorsque les cours se situeront entre 25 et 35 dollars.

Cours du brut - Graphique mensuel - 1996-2015
Cours du brut - Graphique mensuel - 1996-2015

Je pense, en me basant sur les nombreux signaux fondamentaux et techniques qui apparaissent sur le spectre économique le plus ample, que les prix du pétrole continueront à chuter en 2016 pour toucher probablement le fond à 25 dollars le baril.

5 raisons pour lesquelles le pétrole va atteindre 25 dollars en 2016
 

Lire Aussi

Goldwasser Exchange
GLOBAL+ investit l'or Par Goldwasser Exchange - 10/03/2021

Développé par Goldwasser Exchange, le portefeuille en gestion discrétionnaire GLOBAL+ a toujours fait la part belle aux métaux précieux et singulièrement à l’or. Raphaël Goldwasser...

5 raisons pour lesquelles le pétrole va atteindre 25 dollars en 2016

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (3)
roger durand
duger74 06/12/2016 7:51
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
bonjour,. la situation économique et politique, bien que très compliquée, n'est pas figée. les principaux acteurs sont dans des jeux de rôles, les objectifs dans chaque camps ne sont pas atteints, cela vaut pour l'Arabie saoudite ou l'Iran, cela vaut pour les States ou la Russie, quand aux satellites, leurs positionnements secondaires pourraient entrainer une tendance si la volonté de s'unir contre l'Arabie saoudite se manifestait, en l'état nous sommes très loin d'être en situation de constater cette possibilité.
François JU
François JU 19/05/2016 12:03
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Bien joué !
Fab Sm
Fab Sm 19/05/2016 12:03
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Pierre JOANNIN
Pierre JOANNIN 17/11/2015 20:46
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Eh beh si on y descend, j'achèterai quelques barils ! :oD
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email