⌛ Avez-vous raté le gain de 13% des ProPicks en mai? Profitez de nos choix d'actions pour juin.Voir actions

Halving du Bitcoin Cash : bis repetita sur le Bitcoin ?

Publié le 16/04/2024 14:12
BTC/USD
-
BCH/USD
-
ETH/USD
-
UNIs/USD
-

Publié à l'origine sur la Bourse au quotidien.fr

Le halving du Bitcoin est un évènement particulièrement attendu dans la cryptosphère cette année. Alors que les cryptomonnaies sont désormais sous les feux de la rampe, Mathieu Lebrun a commencé à dénicher de belles opportunités sur le secteur.

Fin mars, dans mon service Cryptos Trading, nous avons encaissé notre dernier gain sur le Bitcoin Cash, alors que le cours de ce dernier avait doublé depuis notre achat (cf. flèche verte ci-dessous + flèche rouge de sortie).

Halving du Bitcoin Cash : bis repetita sur le Bitcoin ?

Le schéma de construction a parfaitement répondu à mes attentes :

d’un côté pour l’angle technique / trading, avec une compression préalable de la volatilité (cf. rectangle bleuté) ;

de l’autre, pour le newsflow fondamental, avec le halving du Bitcoin Cash qui aura servi de catalyseur. Car en effet, étant issu d’un fork (c’est-à-dire une séparation en deux) de la blockchain Bitcoin en 2017, le Bitcoin Cash suit lui aussi le même processus de réduction de son offre.

Ce halving du Bitcoin Cash a eu lieu le 4 avril pour être précis.

Par extrapolation, alors que le halving de son « grand frère » le Bitcoin va suivre en fin de semaine, la question suivante est posée : même cause, même conséquence ?

Halving : où en est le Bitcoin ?
Graphiquement parlant, on observe qu’à court terme le cours du Bitcoin évolue lui aussi dans un trading range latéral au-dessus des 60 000 $ (cf. bandes rectangulaires ci-dessous).

Halving du Bitcoin Cash : bis repetita sur le Bitcoin ?

A brève échéance, quelques défis sont cependant posés pour poursuivre la marche en avant.

En première partie de mois, la plateforme crypto Uniswap s’est attiré les foudres de la SEC (le gendarme boursier américain).

Nos confrères James Altucher et Chris Campbell revenaient d’ailleurs sur le sujet hier dans Cryptos Incubator :

« La SEC a envoyé une Wells Notice, c’est-à-dire une lettre qu’elle adresse à des individus ou des entreprises après enquête, pour les informer qu’elle envisage de les poursuivre en justice.

Les détails n’ont pas été rendus publics, mais il est clair que la SEC pense qu’Uniswap enfreint les lois sur les titres financiers. Uniswap a désormais une chance de répondre avant que la SEC ne décide quelle mesure prendre ensuite. (Mais les réponses se traduisent rarement par un abandon des poursuites par la SEC.)

Certains peuvent avoir l’impression que la SEC fait son travail, lequel est de protéger les investisseurs. Mais l’enjeu est bien plus important…

Uniswap n’est pas une entité éphémère : elle existe depuis 2018 et fait partie des plateformes de la DeFi les plus utilisées, ce qui montre que la SEC est prête à s’en prendre à des entités décentralisées bien établies ».

Le week-end dernier, nous avons eu une nouvelle fois la preuve que le segment des cryptos constitue une sorte de « baromètre général du risque » en continu.

En effet, contrairement aux bourses traditionnelles, les cryptomonnaies cotent 24h/24 et 7j/7. Et samedi soir, à l’annonce de l’attaque d’Israël par l’Iran, le cours du Bitcoin a plongé.

Par extrapolation, un autre défi existe pour les cryptos : la sensibilité de ce « compartiment croissance » aux taux d’intérêt.

La semaine dernière, après la publication des statistiques de l’inflation américaine (notamment la hausse du CPI supérieure aux attentes le mois dernier), le rendement du dix ans américain s’est installé confortablement au-delà du cap des 4,50 % (cf. cercle jaune ci-dessous).

Halving du Bitcoin Cash : bis repetita sur le Bitcoin ?

Si à ce stade cela ne fait pas trop de vagues, je doute un peu de l’absence d’impact de cette statistique sur le compartiment Growth si la tendance se poursuit.

Mais comme un pied de nez au contexte géopolitique, le marché des cryptos saluait hier le feu vert de Hong Kong aux premiers ETF sur le Bitcoin et sur l’Ethereum.

Après l’arrivée des ETF Bitcoin outre-Atlantique en début d’année, ce nouvel afflux de liquidité constitue assurément une bonne nouvelle dans la durée.

Pour la petite anecdote, en termes de flux, regardez le cas de l’or.

Les premiers ETF sur l’or sont arrivés en 2004. Le métal jaune a connu un triplement de cours dans les années qui suivirent (cf. rectangle bleuté sur le graphique mensuel ci-dessous).

Halving du Bitcoin Cash : bis repetita sur le Bitcoin ?

En résumé, que les cours du Bitcoin sortent ou non par le bas de leur range de court terme (en direction alors des 50 000 $), les développements et autres approbations se multipliant (et ce n’est à mon sens qu’un début), les cryptomonnaies sont assurément là pour durer, ce dont je compte bien faire profiter mes abonnés dans Cryptos Trading.

Derniers commentaires

Chargement de l'article suivant...
Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés