Obtenir 40% de réduction
⚠ Alerte résultats ! quelles actions sont destinées à s'envoler ?
Découvrez les actions des ProPicks. Ces stratégies ont gagné 19,7% cette année.
Débloquer la liste

La relance des IPO vue par l’AMF

Publié le 29/03/2024 13:26
Mis à jour le 09/07/2023 12:32

Publié à l'origine sur la Bourse au quotidien.fr

Les introductions en Bourse (ou IPO) n’ont pas remporté de franc succès ces dernières années. En termes de volumes, elles ont baissé de 8 % dans le monde entre 2022 et 2023, quand les recettes, elles, baissaient de 33 %. En France, pour tenter de simplifier le processus, l’AMF a décidé de changer les règles… mais pas forcément en faveur des investisseurs particuliers…

Dernièrement, des sociétés comme Reddit, Astera Labs ou encore Galderma ont réussi la prouesse de s’introduire en Bourse à Wall Street et en Suisse, réveillant ainsi un marché complètement moribond depuis deux ans, où les banquiers d’affaires se tournent les pouces.

Alors qu’aux Etats-Unis, les montants levés sont en forte hausse, en Europe, c’est encore un peu la soupe à la grimace.

Les Bourses font donc feu de tout bois pour essayer de ramener la confiance et attirer ainsi de nouveaux investisseurs.

AMF : les nouvelles règles
A la surprise générale, l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) vient de permettre à des sociétés voulant s’introduire en Bourse de se passer des particuliers. Pour être plus clair, les banques n’auront plus besoin de réserver 10 % des titres d’une société qui s’introduit en Bourse aux particuliers.

Cette disposition vise à sortir la France d’une exception qui n’existe pas pour les autres bourses européennes.

Mais ce n’est pas la seule raison.

La précédente directive obligeait les entreprises qui mettaient en place une offre ouverte aux particuliers à respecter un délai de six jours de Bourse avant la clôture de l’opération… Or, réserver l’introduction aux investisseurs institutionnels permet de résoudre cette problématique, source de volatilité, avec un délai de souscription réduit à quarante-huit heures…

Elle permet également de simplifier les montages financiers et bien sûr de réduire les coûts.

Il faut savoir que séduire les particuliers a un prix, aussi bien en termes de marketing que de communication…

Mais très franchement, sans vouloir défendre à tout prix la veuve de Carpentras, je considère que cette mesure est également source d’inconvénients.

Se priver de particuliers, surtout dans le monde des small et mid caps où ils représentent souvent entre 30 % et 40 % des volumes dans le secondaire est une aberration, dans la mesure où le risque d’avoir des titres complètement illiquides demeure.

Je suis bien placé pour le savoir : quand une société de gestion participe à une introduction en Bourse, elle n’a pas vocation à céder les titres.

Imaginons que dix sociétés de gestion participent à une levée de fonds de 10 M€ en mettant un million chacune, la liquidité sera donc nulle dès les premiers jours de cotation.

De même, se priver des particuliers empêche souvent la société d’être connue du grand public.

Très franchement, si elles n’avaient pas été cotées en Bourse, qui aurait pu connaître des entreprises comme Stif, Ateme ou encore Wallix ? Bien peu de particuliers, sauf à travailler dans le secteur de ces sociétés…

D’ailleurs, certains brokers comme Portzamparc (je salue là les déclarations de mon ami Vincent Le Sann, l’un des responsables de ce broker nantais) n’ont pas hésité à dire qu’ils continueront de recommander à leurs clients d’ouvrir cette possibilité des 10 %.

Car la décision de l’AMF n’est en aucune façon exécutoire… Elle ouvre la porte à des améliorations mais n’empêche pas les brokers de continuer à mener des opérations mixtes, c’est-à-dire d’associer les particuliers.

Derniers commentaires

j'ai de débats pour vous les amie.donc garçon avec sa femme bon ils sont ensemble a la maison garçons la il laisse sa femme a la Sambre qu'il va faire un voyage de quelques part.donc la damme a déjà vu sa secret et ils sont proposés des loi la damme dit s'il prend beaucoup de temps libre viens lui trouver avec un autre garçon alors le garçon ya t'il un problème a quelques part qu'en ils partent ils prennent de temps de 1 jour où 2 jour pour que ses problème madame pensais que son mari ya t'il un autre femme alors le garçon ne veux auquel femme que lui et la garçon avait fait 2 jour le jour qu'il est venu ils vient trouver un autre garçon avec sa femme maintenant a vous de savoir comment vas til faire le garçon a déjà parlé tout ça vérité madame Liu aussi parlais qu'il a autre femme que lui ne peut pas faire un voyage de retour pour 2 jour
salut
Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés