Dernière minute
0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Omicron alarme la Bourse

fr.investing.com/analysis/omicron-alarme-la-bourse-200440338
Omicron alarme la Bourse
Par Philippe Béchade   |  02/12/2021 12:10
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 

Publié à l'origine sur la Bourse au quotidien.fr

Un nouveau variant et c’est la vie normale qui s’éloigne ! Philippe Béchade observe une situation alarmante sur le VIX et les autres indices boursiers.

Les spécialistes du trading sur les dérivés de volatilité, typiquement les « VIX » se régalent. Notez qu’il existe un VIX adossé au S&P500, au CAC40 – le V-CAC –, au Dax – le V-Dax –, etc.

Là, c’est bon, vous pouvez l’exploiter. Mais les détenteurs de portefeuilles boursiers un peu moins. Depuis vendredi, les marchés se sont transformés en « lessiveuses » et cette séance de mercredi a donné lieu à une nouvelle séquence « portes de saloon » avec un S&P500 qui gagné jusqu’à +1,9% à 4 653 points avant de finir au plus bas à 4 513 points (-1,2%).

Mais ce n’est rien en regard du grand écart affiché par le VIX CBOE (adossé au S&P500) entre 22,5 et 32,50, soit 40% de volatilité intraday.

Mais, ce n’est pas tout fait comparable avec les +50% du vendredi 26 novembre. Le VIX s’est envolé dès l’ouverture et il a ensuite oscillé entre +36 et +54% toute la séance (ce qui est très différent d’un -25% suivi d’un +15%.

La situation rappelle un peu la psychose médiatique qui a accompagné l’irruption du variant Delta (troisième vague à l’automne 2020), tandis que la quatrième vague (printemps 2021) est passée complètement inaperçue d’un point de vue boursier grâce à la conviction que le « vaccin » (un traitement ARN) annoncé début novembre 2020 allait neutraliser tout risque de reconfinements et autres couvre-feux.

Sauf que…
Avec le rouleau compresseur médiatique et les mesures de coercition mises en place au début de l’été dans plusieurs pays, c’est finalement plus de 80% de la population qui a – pour une raison ou une autre – consenti à recevoir 2 injections.

Peu imaginaient alors qu’une troisième serait nécessaire à partir de cet automne et encore moins que la protection conférée par trois injections – cas de figure majoritaire en Israël – serait transpercée aussi facilement par le variant Omicron.

« Vaccinés mais pas protégés… », l’information a vite provoqué une panique boursière vendredi. Surtout en Europe, où le taux de vaccination est pourtant supérieur de 10% en moyenne à celui que revendiquent les Etats-Unis.

Mais Wall Street a repris ses esprits lundi : Omicron n’est peut-être pas bien méchant, il y a peu d’hospitalisations en Afrique du Sud, plus un virus mute, plus il devient contagieux, mais moins il dangereux pour l’organisme.

Mais dans l’après-midi de mardi, ce fut la douche froide : Stéphane Bancel (PDG de Morderna) exprimait sa crainte que les vaccins actuels pourraient s’avérer « moins efficaces », ce qui expose les populations à un risque de contamination identique à celui qui prévalait fin 2020.

Toutefois, mercredi matin, les peurs s’apaisent : de grands professeurs de médecine israéliens estimaient que les « vaccins » sont probablement encore assez efficaces pour éviter les formes graves (dans le cas où Omicron en provoquerait).

Pfizer (NYSE:PFE) et Moderna rassuraient également, annonçant qu’il faudrait compter entre 4 et 5 mois, et non de 6 à 8 mois pour qu’un nouveau traitement ARN mieux ciblé soit disponible (d’ici avril 2022).

Et Wall Street retrouvait tout son allant, les places européennes venant de boucler avec +2,8%, leur meilleure séance de l’année.

Mais cela fut de courte durée.

Une crise qui n’en finit pas
Vers 18h45, patatras… un premier cas confirmé de contamination par Omicron sur le sol américain est annoncé, et c’est la dégringolade.

Peut-être que les bulls ressortiront ce jeudi l’étude de Goldman Sachs (NYSE:GS) (publiée dès vendredi soir) qui privilégie – parmi quatre scénarios – celui qui suppose que le Variant Omicron sera peut-être plus contaminant que le « Delta » (ce qui est la caractéristique première de toute mutation), mais ne sera pas plus pathogène (peu de symptômes, peu d’effets « sérieux » sur la santé).

Goldman Sachs envisageait – tout comme les sommités israéliennes ce mercredi – que le vaccin actuel (souche Wuhan) restera en partie efficace pour personnes présentant un schéma vaccinal complet.

Avec la rechute de Wall Street et celle du S&P500 sous l’ex-zénith des 4 536 points de début septembre, la situation devient un peu plus inconfortable.

Le S&P500 comble le « gap » des 4 510 points du 19 octobre et pourrait venir refermer dans la foulée celui des 4 489 points du 18 octobre.

Le scénario tournerait vraiment au vinaigre sous 4 450 points, car dans ce cas, c’est la base du canal ascendant moyen terme (inauguré le 23/11/2020 avec le test des 3 555 points) qui serait invalidé, ainsi que la tendance positive des 12 derniers mois.

La marge de sécurité est désormais inférieure à 1,5%, et ce n’est pas grand-chose quand le VIX pulvérise dans le même temps la résistance des 28,8 des 20 septembre et 12/13 mai dernier et pourrait s’orienter vers les 38, le zénith de fin janvier, ou fin octobre 2020.

Et clairement, c’est bien plus le VIX que le variant Omicron qui inquiète les analystes : l’extrapolation d’un nouveau risque de pandémie semble très prématurée.

Mais ce « cygne noir » (ou qui est noirci à dessein) survient à un moment très particulier : à l’issue de la plus longue séquence haussière sans le moindre retracement du S&P500 au XXIème siècle, avec un niveau de valorisation des actions jamais atteint depuis l’an 2000 – et dans le seul compartiment des « dot-com » –, à la différence que cette année, c’est tout le S&P500 qui semble surévalué.

Omicron alarme la Bourse
 

Lire Aussi

Omicron alarme la Bourse

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (3)
Lea Martin
Lea Martin 28/12/2021 9:33
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
toujours alarmiste Philippe
Ousmane Traore
Ousmane Traore 19/12/2021 13:59
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
je suis besoin d'argent
Nourou korsaga
Nourou korsaga 13/12/2021 14:30
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Bonjour monsieur comment allez-vous et vos efforts
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email