⌛ Avez-vous raté le gain de 13% des ProPicks en mai? Profitez de nos choix d'actions pour juin.Voir actions

Retour sur l'obligation Bombardier 2028 au coupon de 6% en dollar

Publié le 20/03/2024 14:08
AIR
-
ALSO
-
BBDb
-

Retour sur l’une des obligations émises par Bombardier (TSX:BBDb), l’avionneur canadien dont les résultats dégagés en 2023 ont témoigné du succès du recentrage des activités opéré ces dernières années.

Au sortir d’une période de longue restructuration, celui qui se focalise désormais sur la construction de jets d’affaires a bouclé 2023 sur un chiffre d’affaires en hausse de 16% à plus de 8 milliards de dollars et sur un résultat net ajusté de 799 millions de dollars.

Une croissance qui découle de la hausse du nombre de livraisons (138 appareils en 2023) et des prix en catalogue, ainsi que du résultat record des activités de services, vache à lait de l'avionneur qui chapeaute les réparations et l’entretien des jets.

"Pari gagné", a titré le site spécialisé "Le journal de l’aviation", selon qui le recentrage des activités de Bombardier réussit à l'avionneur, "sur fond de résultats 2023 bons, voire en avance d'un an sur certains objectifs du plan de redressement".

Chez Bombardier, on note que les revenus et le résultat net ont atteint des niveaux inédits, "avec les services après-vente qui ont battu des records et un nombre de livraisons qui n'a jamais été aussi élevé depuis le recentrage de nos activités en 2021".

Ce recentrage des activités s’est traduit pour mémoire par l’abandon et la cession de la division ferroviaire à Alstom (EPA:ALSO) pour plus de cinq milliards d'euros en 2021. Bombardier s’est par ailleurs désengagé du secteur de l'aéronautique commercial, suite à la vente notamment du programme de l'Airbus (EPA:AIR) A220, anciennement baptisé CSeries, dont il a cédé le contrôle au géant français.

Croissance de mise en 2024

Côté prévisions, le fleuron montréalais table sur une nette hausse des livraisons d'appareils, attendues entre 150 et 155 unités, et sur un chiffre d’affaires compris entre 8,4 milliards et 8,6 milliards de dollars.

L’entreprise entend également améliorer sa rentabilité, anticipant un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement compris entre 1,30 et 1,35 milliard de dollars, contre 1,23 milliard l’année passée.

Bombardier dit s’attendre à générer pour 100 à 400 millions de dollars de flux de trésorerie, là où le consensus des analystes tablait sur 552 millions de dollars. A ce titre, le patron de l'avionneur, Eric Martel, a souligné lors d’une conférence "qu'il faut bien comprendre que l’environnement actuel dans la chaîne d'approvisionnement est complexe".

"Nous avons livré beaucoup d’appareils (56) sur le seul quatrième trimestre et nous avons moins d’inventaires aujourd’hui. Nous vivons le double effet de devoir reconstruire nos inventaires cette année, tout en ayant des programmes en accélération pour l’an prochain".

Alors que les liquidités de la société totalisaient 1,8 milliard de dollars fin décembre, contre 1,6 milliard un an plus tôt, Bombardier entend utiliser ses liquidités pour payer des frais d’intérêt, se moderniser et regarnir ses inventaires.

Coupon de 6% - payé semestriellement

Pour l’investisseur qui souhaiterait diversifier son épargne dans des obligations de la multinationale canadienne, nous avons épinglé celle remboursable en 2028, dont le cours s’affiche actuellement à 98,65% du nominal sur les écrans. Accessible au plus grand nombre puisque libellée par coupures de 2.000 dollars, l'obligation en question, référencée dans la Sélection d’obligations de Goldwasser Exchange, est notée "B" en catégorie "high yield" chez Standard & Poor’s.

Retour sur l'obligation Bombardier 2028 au coupon de 6% en dollar

Derniers commentaires

Chargement de l'article suivant...
Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés