Dernière minute
Investing Pro 0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Trois leçons à retenir cette semaine

Par Saxo Banque (Christopher Dembik)Aperçu des marchés29/04/2016 10:22
fr.investing.com/analysis/trois-le%EF%BF%BD%EF%BF%BDons-%EF%BF%BD%EF%BF%BD-retenir-de-cette-semaine-200126703
Trois leçons à retenir cette semaine
Par Saxo Banque (Christopher Dembik)   |  29/04/2016 10:22
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 

1) Les investisseurs intègrent progressivement dans leur stratégie la difficulté des banques centrales à réaliser une analyse fiable de la situation économique, d’où l’absence d’action de la part de la FED et de la BoJ cette semaine ; 2) La hausse de l’or continue confirme le dysfonctionnement actuel de l’économie. Les investisseurs ne cherchent pas à réaliser des gains mais à se prémunir contre un renversement des marchés. Le mouvement haussier s’est toutefois atténué sur l’once puisque la progression mensuelle n’est plus que de 0,90%. C’est grâce au fait que la Chine a disparu des radars mais le cas chinois reviendra au centre des préoccupations d’ici la fin du mois de juin ; 3) Beaucoup d’irrationnel sur le marché pétrolier. Le WTI affiche une progression de 4,90% sur les cinq dernières séances en dépit de l’échec (prévisible) de Doha et d’un excès d’offre qui est persistant et durable. Le marché semble à court terme déconnecté des fondamentaux mais on sait pertinemment qu’un tel mouvement ne pourra pas durer. Pour l’instant, le WTI ne s’est pas échappé de son range compris entre 45 et 47 dollars. Un franchissement de ce dernier niveau serait interprété par les investisseurs comme un signal d’achat.

Les derniers faits marquants :

C’est la statistique que nous attendions pour confirmer notre conviction émise hier. Le PIB américain est ressorti en-dessous du consensus au T1, à 0,5% contre des attentes à 0,6%. Il s’agit d’une contre-performance par rapport au trimestre précédent (1,4%) et surtout la plus faible croissance trimestrielle depuis deux ans. Deux remarques. Premièrement, cela confirme que l’économie américaine est certainement entrée en phase de ralentissement. Deuxièmement, cela valide a posteriori le statu quo de politique monétaire décidé par la FED hier. Nous sommes confortés dans l’idée que la réunion de juin de la banque centrale ne sera pas propice à l’enclenchement d’une nouvelle étape de normalisation de la politique monétaire.

Sur le front européen, les données restent mitigées. L’indice du sentiment économique en avril est en hausse partout dans la zone euro, sauf en France, en Espagne et en Finlande. On notera la forte progression de l’indice en Italie (+4,4 points).

Certains vont crier au retour de la déflation du fait de la publication de chiffres négatifs dans plusieurs pays européens. Attention, la BCE avait averti qu’il fallait s’attendre sur le court terme à un ralentissement substantiel de l’inflation. En avril, l’IPCH est ressorti en baisse de 1,2% sur un an et en Saxe, l’inflation a atteint seulement 0,1%.

A suivre aujourd'hui :

Fin de semaine américaine. Plusieurs chiffres macroéconomiques vont être publiés cet après-midi. Le rapport du mois de mars sur les dépenses et le revenu personnel sera surveillé de près. Le consensus table sur une hausse des revenus de 0,3% en mars et de dépenses de 0,2%. Si ces chiffres sont validés, il s’agirait d’une amélioration par rapport aux données de février. Toutefois, on rappellera que le revenu réel des ménages américains reste en chute. C’est un point qui nous incite à la plus grande prudence concernant la dynamique économique interne de l’économie américaine. A cela, il faudra ajouter l’indice PMI manufacturier de Chicago pour avril (consensus à 53,0 contre 53,6 précédemment) et l’indice de confiance de l’Université du Michigan pour avril (consensus à 90,0 contre une estimation initiale à 89,7).

Enfin, on affinera le spectre de l’inflation en zone euro avec plusieurs publications ce matin, concernant la France, l’Italie et l’Union dans son ensemble. Pas d’amélioration attendue.

Trois leçons à retenir cette semaine
 

Lire Aussi

Philippe Béchade
Omicron alarme la Bourse Par Philippe Béchade - 02/12/2021 3

Publié à l'origine sur la Bourse au quotidien.fr Un nouveau variant et c’est la vie normale qui s’éloigne ! Philippe Béchade observe une...

Trois leçons à retenir cette semaine

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email