x
Dernière minute
0

Airbnb à la conquête du voyage d'affaires en France

Actions12/10/2017 19:40
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters. AIRBNB À LA CONQUÊTE DU VOYAGE D'AFFAIRES EN FRANCE

par Pascale Denis et Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Airbnb veut accélérer son développement dans le voyage d'affaires en France, qui constitue un axe de croissance majeur à l'heure où l'hébergement dit "collaboratif" séduit de plus en plus la clientèle professionnelle.

Le leader mondial de la location d'hébergements entre particuliers, qui a lancé son offre professionnelle en 2015, réalise déjà 15% de ses nuités sur ce segment d'activité et compte atteindre les 30% d'ici à 2020.

"La France est un marché très important pour nous. En 2016, nous y avons multiplié par quatre le nombre de nuités louées pour des voyages d'affaires", a déclaré à Reuters Jon Liebtag, responsable d'Airbnb Business Travel pour la région Europe-Moyen Orient-Afrique.

Avec plus de 400.000 offres au total, la France est le deuxième marché d'Airbnb après les Etats-Unis et Paris sa première ville avec plus de 65.000 offres.

Pour séduire, Airbnb sélectionne les logements les mieux notés, avec wifi et espaces de travail, propose des arrivées 24h sur 24 et la possibilité de facturer directement l'entreprise.

Comme pour la clientèle de loisirs, il mise sur l'envie de convivialité et d'immersion dans la vie de tous les jours.

"Nous proposons à nos clients de se sentir comme à la maison, à des prix attractifs. On peut se sentir très seul en voyage d'affaires. On peut avoir envie de se sentir un peu chez soi et de vivre comme un citadin local", a précisé le dirigeant.

L'offre cible surtout les séjours longs, les groupes ou les séjours prolongés par un week-end.

"Nous répondons par exemple très bien aux besoins des consultants qui effectuent souvent des missions longues et répétées dans un même pays, ou bien aux personnes qui recherchent un logement après un déménagement professionnel", a-t-il ajouté.

La moyenne des séjours est de 4 à 6 jours.

PARTENARIATS

Le géant américain a déjà conclu des partenariats avec American Express Business Travel ou l'agence Carlson Wagonlit Travel (CWT) qui intègrent son offre professionnelle.

En France, il compte BlablaCar, Morgan Stanley (NYSE:MS) et Ernst & Young comme clients.

Face à cette offensive, les hôteliers jouent la carte de la convivialité, comme chez Accorhotels qui a créé des espaces de "coworking" dans certains de ses hôtels Mercure et Novotel.

La clientèle d'affaires représente 60% du chiffre d'affaires d'Accorhotels dans l'Hexagone et 50% à Paris.

Les hôteliers multiplient aussi les offres attachées à leurs programmes de fidélité.

Le dirigeant d'Airbnb, lui, se défend de vouloir prendre des parts de marché à l'hôtellerie traditionnelle.

"Notre offre est complémentaire. Nos clients font appel à nous car ils ne trouvent pas ce qu'ils cherchent dans l'hôtellerie classique", assure-t-il.

Face à l'expansion de la plate-forme, nombre de municipalités comme San Francisco, New York, Berlin ou Paris tentent de limiter son offre, estimant qu'elle est source de pénurie de logements et d'inflation des loyers.

A Paris, la mairie envisage de réduire de moitié les nuités autorisées par logement, qui passeraient ainsi de 120 à 60 jours par an.

En France, le marché du voyage professionnel a totalisé 38,6 milliards de dollars (32,6 milliards d'euros) en 2016, en hausse de 4,1% par rapport à 2015. Il devrait progresser de plus de 8% par an entre 2017 et 2021, selon les chiffres de Global Business Travel Association (GTA).

(Edité par Jean-Michel Bélot)

Airbnb à la conquête du voyage d'affaires en France
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Exprimez-vous
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
Publier
Publier également sur :
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
Publier 1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
 
 
 
Ajouter un graphique au commentaire
Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme :

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via mail