Obtenir 40% de réduction
⚠ Alerte résultats ! quelles actions sont destinées à s'envoler ?
Découvrez les actions des ProPicks. Ces stratégies ont gagné 19,7% cette année.
Débloquer la liste

Pétrole: L'Opep+ accepte de prolonger les baisses de production au T2

Publié le 03/03/2024 16:55
Mis à jour le 04/03/2024 08:50
© Reuters. Logo de l'Opep. /Photo d'illustration prise le 8 octobre 2023/REUTERS/Dado Ruvic

(Reuters) - Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés, réunis au sein de l'Opep+, sont convenus dimanche de prolonger l'accord actuel de réduction de la production de brut jusqu'à la fin du deuxième trimestre afin d'éviter une offre excédentaire.

L'Arabie saoudite, meneuse de facto de l'Opep, a déclaré qu'elle prolongerait la réduction de sa production de 1 million de barils par jour (bpj) jusqu'à la fin du mois de juin. Sa production de brut totale s'élèvera donc à environ 9 millions de bpj.

La Russie, elle, réduira sa production et ses exportations de pétrole de 471.000 bpj supplémentaires au cours du deuxième trimestre, en coordination avec certains membres de l'Opep+, a déclaré le vice-Premier ministre russe Alexander Novak.

En novembre, l'Opep+ a accepté des réductions volontaires totalisant environ 2,2 millions de barils par jour (bpj) pour le premier trimestre, sous l'impulsion de l'Arabie saoudite.

"La Russie a créé la surprise", a commenté Giovanni Staunovo, analyste chez UBS.

"Si les réductions russes sont pleinement mises en œuvre, des barils supplémentaires seront retirés du marché. Il s'agit donc d'une surprise à laquelle personne ne s'attendait et qui pourrait faire remonter les prix", a-t-il déclaré.

Le prix du Brent a augmenté vendredi de 2% à 83,55 dollars le baril. Il affiche une hausse de plus de 8% depuis le début de l'année.

MESSAGE DE COHÉSION

Les pays membres de l'Opep+ ont annoncé leurs baisses séparément et le groupe a ensuite publié un communiqué confirmant la réduction totale de 2,2 millions de bpj. L'agence de presse saoudienne SPA a rapporté que les réductions seraient ajustées en fonction des conditions du marché.

"La décision envoie un message de cohésion et confirme que le groupe n'est pas pressé de rétablir les volumes d'approvisionnement, ce qui laisse penser que lorsque cela se produira, ce sera graduel", ont déclaré les analystes de Jefferies dans une note.

Parmi les autres membres, l'Irak a fait savoir qu'il maintiendrait la baisse de sa production de pétrole de 220.000 bpj jusqu'en juin, les Emirats arabes unis (EAU) de 163.000, le Koweït de 135.000, l'Algérie de 51.000 et Oman de 42.000.

Le Kazakhstan a également confirmé qu'il poursuivrait sa baisse volontaire de 82.000 bpj jusqu'au deuxième trimestre.

L'Opep+ a mis en œuvre une série de baisses de la production depuis la fin 2022 pour soutenir le marché face à l'augmentation de la production des États-Unis et d'autres producteurs non membres et aux inquiétudes concernant la demande alors que les principales économies sont confrontées à des taux d'intérêt élevés.

Les prix du pétrole sont restés soutenus en raison des tensions géopolitiques croissantes liées aux attaques des Houthis du Yémen en mer Rouge, malgré les inquiétudes sur la croissance économique et les taux d'intérêt élevés.

© Reuters. Logo de l'Opep. /Photo d'illustration prise le 8 octobre 2023/REUTERS/Dado Ruvic

La semaine dernière, des sources ont déclaré à Reuters que l'Opep+ envisagerait d'étendre les réductions de la production de pétrole au deuxième trimestre, l'une d'entre elles estimant qu'il s'agissait d'une éventualité "probable".

Les perspectives de demande de pétrole sont incertaines pour cette année. L'Opep s'attend à une nouvelle année de croissance relativement forte de la demande de 2,25 millions de bpj, tirée par l'Asie, tandis que l'Agence internationale de l'énergie (AIE) prévoit une croissance beaucoup plus lente de 1,22 million de bpj.

(Reportage Maha El Dahan à Dubaï, Alex Lawler à Londres, Vladimir Soldatkin à Moscou, avec Ahmad Ghadda, rédigé par Yousef Saba ; version française Claude Chendjou et Kate Entringer)

Derniers commentaires

Le baril trop élevé favorise et accélère en Europe la transition écologique. Et donc une la baisse de la demande. Est ce qu'ils ne se tirent pas une balle dans le pied ?
le pétrole baisse aujourd'hui et baissera demain c'est inévitable compte tenu des renouvelables électrique et hydrogène,
lol
cest juste une prolongation, je plein ceux qui vont speculer a la hausse alors que le prix price deja la new...
Dommage pour vous parce qu'il va monter d'ici qq mois 😎. C'est pas grave on ratent tous des opportunités
jai juste pris 8% today avec mon short ;)
Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés