Rejoignez plus de 750.000 investisseurs qui copient les actions des portefeuilles des milliardairesInscription Gratuite

Le FMI n'exclut pas une interdiction des cryptomonnaies si la réglementation échoue

Publié le 26/02/2023 03:11
BTC/USD
-

Investing.com – En marge d’une réunion du G20, la directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, a évoqué le sujet de la régulation des crypto-monnaies, estimant qu’ « il doit y avoir plus de réglementation ».

Sa déclaration faisait suite à une table ronde qu'elle a coprésidée avec la ministre indienne des Finances, Nirmala Sitharaman. Le chef du FMI et le ministre indien des finances ont convenu qu'outre la restructuration de la dette, la réglementation des crypto-monnaies est un domaine prioritaire pour l'Inde.

Mme Georgieva a expliqué que le FMI, le Conseil de stabilité financière (FSB) et la Banque des règlements internationaux (BRI) se sont engagés à établir une base pour la réglementation des crypto-monnaies qui ne sont pas émises par des gouvernements ou des banques centrales.

"Nous devons faire la différence entre les monnaies numériques des banques centrales [CBDC] qui sont soutenues par l'État et les stablecoins, et les crypto-actifs qui sont émis à titre privé", a-t-elle souligné.

"Il faut exercer une très forte pression en faveur de la réglementation", a insisté la directrice du FMI, ajoutant que « si la réglementation échoue, si vous êtes lent à la faire, alors nous ne devrions pas retirer de la table l'interdiction de ces actifs, car ils peuvent créer un risque pour la stabilité financière ».

Rappelons que plus tôt cette semaine, le FMI a fourni des conseils pour aider les pays à élaborer des politiques efficaces en matière de crypto-monnaie. Si la plupart des directeurs du conseil exécutif ont convenu que "des interdictions strictes ne sont pas la meilleure option, mais que des restrictions ciblées pourraient s'appliquer", on en dénombre tout de même quelques-uns qui pensent que "des interdictions pures et simples ne devraient pas être exclues."

En outre, me FMI a rappelé à cette occasion que « les actifs crypto ne devraient pas se voir accorder le statut de monnaie officielle ou de cours légal afin de préserver la souveraineté et la stabilité monétaires".

Georgieva a réitéré cette position samedi, affirmant que « les crypto-actifs ne sont rien, ils ne peuvent pas être acceptés comme une monnaie légale ».

Rappelons que le FMI a vivement critiqué le fait que le Salvador accepte le bitcoin comme monnaie légale depuis septembre 2021. Toutefois, le FMI a déclaré plus tôt ce mois-ci que, jusqu'à présent, les risques liés à l'adoption du bitcoin comme monnaie légale par le Salvador ne se sont pas matérialisés.

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés